Technicien-chef de projet en rénovation énergétique | Fiche métier

Quelles sont les missions du technicien en rénovation énergétique ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de chef de projet en rénovation énergétique.

Technicien-chef de projet en rénovation énergétique | Fiche métier

Métier de technicien-chef de projet en rénovation énergétique

Les enjeux des nouveaux besoins énergétiques et de la réduction des bâtiments énergivores ouvrent la voie à de nouvelles professions et parmi celles-ci, le technicien-chef de projet en rénovation énergétique qui a été désigné comme activité d’avenir par France Compétences.

Que vous soyez en reconversion ou recherchiez un métier porteur, découvrez cette profession en détail afin de vérifier qu’elle corresponde à vos aspirations et vos objectifs professionnels. 

Qu’est-ce qu’un responsable Technique en Rénovation Énergétique ? 

La transition énergétique et la protection de l’environnement représentent des enjeux majeurs de notre siècle et tous les corps d'activité doivent s’adapter. Le BTP ne déroge pas à la règle et pour y parvenir, la réhabilitation des bâtiments doit dorénavant recourir à des techniques de production d’énergie dont la mise en œuvre n’entraîne pas l’épuisement de la ressource initiale. Celles-ci doivent donc être associées à des énergies renouvelables en permanence à l’échelle humaine, les EnR (vent, soleil, sol, biomasse, hydraulique).

Dans le cadre du plan PREH – Plan de Rénovation Energétique de l’Habitat, le chef de projet en rénovation énergétique s’impose dorénavant comme incontournable pour accompagner et guider le maître d'œuvre (particulier, maître d'ouvrage, promoteur, collectivité, etc.) dans la définition et la conduite d’un projet de réhabilitation ou de rénovation des bâtiments. 

La performance énergétique des bâtiments n’a aucun secret pour ce professionnel qui exerce avant tout en tant que médiateur entre les professionnels du bâtiment et les clients.

Missions du chargé d'affaires en rénovation énergétique du bâtiment

Professionnel aux compétences très diverses liées aux exigences techniques et économiques ainsi qu’aux nécessités de la transition énergétique définies par les pouvoirs publics, il exerce sous la responsabilité du chef d’entreprise. Sa priorité consiste à combiner dans une approche globale les différents leviers permettant de faire baisser les consommations énergétiques tout en réduisant l’émission de CO2 et en optimisant au maximum le budget du client.

Pour y parvenir, ses tâches sont aussi diverses que passionnantes :

  • Informer et conseiller ses clients sur l'intérêt économique et technique des améliorations proposées en matière de rénovation énergétique;
  • Réaliser l'étude de l'état initial du bâtiment et de son environnement : surfaces et volumes, composants des murs et isolation, type de menuiseries, chauffage, système de ventilation, dispositif de production d'eau chaude sanitaire…
  • Réaliser l’étude de faisabilité sur la base du cahier des charges de rénovation énergétique MOE/MOA défini;
  • Coordonner et suivre les travaux de rénovation en respectant les contraintes budgétaires;  
  • Orienter le client sur les règles d'usage en matière d'économie d’énergie et sur les aides financières et fiscales; 
  • Accompagner le maître d'ouvrage sur les plans administratifs et financiers.

Où exerce cet expert de la rénovation énergétique ?

Le chef de projet est avant tout recruté par des entreprises du BTP :

  • Entreprises en génie climatique ou du bâtiment
  • Bureaux d'études ou cabinets d'ingénieurs-conseils du bâtiment
  • Bureaux d'études ou cabinets d'ingénieurs-conseils fluides
  • Entreprises de maintenance en génie climatique pour répondre aux besoins de réhabilitation de leur clientèle
  • Services techniques d'un organisme public ou privé
  • Bureaux de contrôle
  • Cabinets d'architecture, cabinets de métré ou d'économie de la construction

Métier de terrain, les déplacements sont fréquents sur les lieux de la construction pour effectuer les relevés ou les réunions de chantier. Toutefois, ce professionnel travaille majoritairement dans les bureaux de l'entreprise. 

Suivant l’entreprise qui va le recruter, son rôle peut être scindé en deux avec d’une part la partie accompagnement qui sera plutôt réservée à un chargé d'affaires, un technico-commercial ou un conseiller, tandis que la partie coordination correspondra plutôt à un conducteur de travaux. 

Tendances de la profession

Métier émergent, il fait partie de la liste des métiers prioritaires pour 2021 dressée par France Compétences, et totalise des centaines d'offres d'embauche à travers la France. Pour les candidats à la reconversion professionnelle, ce poste offre donc de formidables opportunités de recrutement rapide et d'ascenseur social. 

Qualités requises pour devenir chargé de projet en rénovation énergétique 

Compétences managériales

Le Chef de projet doit savoir motiver les équipes autour d’un projet commun. Il doit donc être un bon manager, être force de proposition mais également être à l’écoute de son équipe et de chaque protagoniste du projet. 

Réactivité et organisation

Respect des délais, organisation, polyvalence et autonomie sont des compétences indispensables à ce professionnel de l’organisation.

Bonne connaissance techniques 

La fonction impose une bonne connaissance des différents métiers en lien avec le monde du bâtiment, mais également du bâti ancien et des techniques de construction utilisées, ainsi que les techniques utilisées dans les projets de rénovation énergétique. 

Curiosité

Parmi toutes ses qualités, un bon chef de projet doit faire preuve de curiosité pour s’adapter aux diverses mutations et évolutions du secteur.

Fibre commerciale

Il doit réussir à convaincre ses prospects en proposant une solution qui correspond à leurs attentes. Son relationnel sera un atout auprès de son équipe mais aussi auprès de ses prospects et de ses clients.

Formations pour devenir technicien en optimisation énergétique du bâtiment

Métier récent, il n’existe pas encore de parcours de formation précis pour l’exercer. 

Formation initiale

L’accès au métier de Conseiller en rénovation énergétique peut se faire  après avoir suivi :

  • BTS « domaine du bâtiment ou de l’énergétique » ou DUT génie civil, génie thermique et énergie. 
  • formation dans le bâtiment ou la construction avec option en aménagement du territoire, en gestion des fluides, des énergies et de l’environnement
  • licence professionnelle rénovation énergétique


Il est possible de compléter celles-ci par une formation au diagnostic énergétique

Formation continue et/ou métiers connexes

Pour les candidats disposant d’une expérience professionnelle d’au moins 2 à 3 ans en tant que Conducteur de Travaux tous Corps d'Etat par exemple, il est possible d’évoluer vers le métier de Conseiller en rénovation énergétique.

Idem pour les techniciens ou ingénieurs spécialistes de la maîtrise de l'énergie et de la maîtrise d’œuvre ainsi que les maîtres d'ouvrages et architectes.

La VAE peut également être une solution pour les salariés ou demandeurs d'emploi titulaires d’un baccalauréat scientifique dont l’expérience professionnelle serait compatible.

Enfin, il est possible de passer le Titre de Technicien supérieur d'études en optimisation énergétique du bâtiment, Titre Professionnel RNCP.

Découvrez les formations Technicien-chef de projet en rénovation énergétique

Devenir chef de projet en rénovation énergétique
Formation proposée par La Solive
Voir la formation

Salaire d’un technicien en rénovation énergétique

Suivant son expérience et l’entreprise qui l’emploie, le salaire d’un technicien-chef de projet en rénovation énergétique peut varier entre 40 000 à plus de 60 000€ brut / an.

Envie d’une reconversion en tant que conseiller en rénovation énergétique du bâtiment ?

Par où commencer sa reconversion ?

Changer de métier au profit de celui de conseiller en rénovation énergétique du bâtiment n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que technicien-chef de projet en rénovation énergétique mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test