Coffreur-bancheur | Fiche métier

Quelles sont les missions du Coffreur-bancheur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Coffreur-bancheur.

Coffreur-bancheur | Fiche métier

Métier de Coffreur-bancheur

Dans le domaine du BTP et en particulier dans la construction d'ouvrages de grande envergure, le coffreur-bancheur a un rôle clé.

Que vous soyez en reconversion ou recherchiez un métier porteur, découvrez cette profession en détail afin de vérifier qu’elle corresponde à vos aspirations et vos objectifs professionnels. 

Qu'est-ce que le métier de coffreur bancheur ?

Ponts, immeubles, lignes de métro, tunnels... tous ces ouvrages nécessitent d'être construits sur une ossature en béton armé. Pour édifier ces structures, des coffrages dans lesquels le béton sera coulé sont à mettre en place et le professionnel chargé de cette mission s'appelle le coffreur. Professionnel indispensable de tout gros chantier, 3 types de coffreurs sont à distinguer :

  • le coffreur-bancheur qui utilise des coffrages métalliques préfabriqués (banches, coffrages tunnels, coffrages grimpants ou glissants, tables coffrantes),
  • le coffreur-boiseur qui réalise des coffrages en bois sur-mesure.

 

Quel que soit le type de coffrage, le professionnel travaille à partir des plans ou des indications fournis pour installer des échafaudages et fabriquer les moules qui donneront sa forme à la structure. Le grutier devra ensuite positionner convenablement le coffrage sur le chantier. Une fois le béton réceptionné, le coffreur bancheur le coule. Une fois le béton sec, les banches sont retirées (décoffrage) et le coffreur-bancheur inspecte la structure pour s'assurer que le travail est conforme.

Une fois cette étape finalisée, les coffrages ne sont pas mis au rebut. Le coffreur-bancheur s'assure alors de l’entretien des coffrages qui pourront être réutilisés.

 

Missions du coffreur bancheur

Dans le cadre de sa mission, le coffreur a une multitude de tâches à réaliser :

  • Evaluation de la quantité de matériaux nécessaire
  • Mise en place des échafaudages et des armatures
  • Création (si nécessaire) des coffrages
  • Pulvérisation du démoulant puis verrouillage du coffrage
  • Lecture des plans fournis par l’architecte ou l’ingénieur
  • Réception de la benne à béton,
  • Coulage du béton
  • Vibration du béton, réglage et lissage des planchers
  • Ouverture du coffrage (martelage), puis nettoyage de celui-ci en grattant et ponçant si besoin
  • Utilisation d’aiguilles vibrantes, de perceuses, de règles vibrantes, de disqueuses...

 

Où travaille le coffreur bancheur ?

Le coffreur-bancheur peut être recruté par de nombreux employeurs :

  • les Entreprises de construction du BTP
  • les Entreprises de travaux publics
  • le génie civil
  • les entreprises de fabrication d'éléments préfabriqués.

 

Tendances de la profession

Rôle clé des Entreprises de travaux publics, le coffreur est un métier où les offres d'emploi sont nombreuses et les perspectives intéressantes.

Une fois formé, le jeune professionnel est assuré de trouver rapidement un emploi et pourtant les entreprises peinent à recruter. Chaque année, 3 000 emplois en moyenne sont disponibles et la dynamique de construction en France ne devrait pas faire fléchir cette tendance dans les années à venir.

Quelles qualités pour devenir coffreur bancheur ?

Du professionnalisme du coffreur dépendra en grande partie la qualité et la solidité de l'ouvrage. Il doit donc faire preuve d'une grande précision, d’adresse et de réactivité. Les chantiers étant tous différents, il doit être capable de s’adapter à toutes les situations.

Le coffreur-bancheur doit être capable de lire des plans en 2 et 3 dimensions car de nombreuses informations figurent sur le plan de coffrage : dimensions, distances, type de treillis en métal utilisé. Il possède également une solide connaissance des matériaux utilisés sur un chantier de construction afin de respecter les règles de sécurité et de ne mettre personne en danger.

Le métier exige une excellente condition physique, beaucoup d'endurance et de concentration durant de longues heures.

 

Comment devenir coffreur bancheur ?

Le métier de coffreur-bancheur est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formations initiales

  • CAP Constructeur en béton armé du bâtiment
  • CAP Constructeur en canalisations des travaux publics
  • CAP Constructeur de routes
  • BEP Techniques du gros œuvre en Bâtiment
  • Bac Pro travaux publics
  • BP Construction en maçonnerie et béton armé.

Formations continues - Reconversion

Les professionnels en activité peuvent se spécialiser et améliorer leurs compétences en suivant diverses formations leur offrant de nouvelles opportunités professionnelles.

Il est également possible de faire reconnaître leurs compétences grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Enfin, pour les personnes souhaitant se reconvertir dans cette profession, il est possible de préparer le titre professionnel (TP) coffreur bancheur ou les formations initiales ci-dessus : CAP constructeur en béton armé du bâtiment / CAP constructeur en ouvrages d'art.

 

Évolutions possibles

Après quelques années d'expérience professionnelle, le coffreur peut devenir chef d'équipe, puis chef de chantier.

En suivant des formations spécifiques, il peut se perfectionner dans des domaines spécifiques : maçonnerie, bétons spéciaux, maîtrise des ponts thermiques, rénovation énergétique... ou encore choisir de se mettre à son compte.

 

Combien gagne un coffreur bancheur ?

Le salaire du coffreur-bancheur évolue entre 1300€ par mois pour un débutant, pour atteindre une moyenne de 3000€ par mois avec de l'expérience. Le salaire varie en fonction du niveau de formation et de l’expérience.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test