Charpentier métallique | Fiche métier

Quelles sont les missions du charpentier métallique ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de charpentier métallique

Charpentier métallique
Sommaire

Métier de charpentier métallique

Bardeur, échafaudeur, monteur en structures métalliques… les appellations de cette profession sont diverses.

Envie d’en savoir plus sur le métier de charpentier métallique ? Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un charpentier métallique ?

Quand on pense au métier de charpentier, il nous vient immédiatement à l’esprit la traditionnelle charpente en bois. Pourtant, depuis les années 60, une deuxième catégorie de charpente Toutefois, les années 60 ont vu l’apparition d’une autre catégorie de plus en plus prisée : la charpente métallique. Constituée de poutres d’acier, elle participe à la construction d’ouvrages variés : ponts, immeubles, usines, centrales, hangars, passerelles, pylônes… 

Le professionnel qui intervient sur la conception et l'assemblage de ces ossatures métalliques s’appelle le charpentier métallique. Celui-ci  peut également être amené à effectuer le montage sur le chantier.

Les missions du charpentier métallique

Si vous êtes décidé à vous lancer dans le métier de monteur de charpente métallique, découvrez les différentes missions liées à ce travail :

  • Prendre connaissance des plans
  • Commander les métaux
  • Fabriquer les pièces en atelier
  • Monter la structure métallique 
  • Guider les opérateurs de grues pour la mise en place des éléments d’acier
  • Assembler les pièces par boulonnage, vissage ou rivetage
  • Installer les pièces grâce à des appareils de levage (grues mobiles)
  • Veiller à l’horizontalité ou à la verticalité des assemblages réalisés
  • Restaurer des charpentes existantes au besoin.

 

Le charpentier métallique doit savoir maîtriser diverses machines comme celles qui lui permettront de découper, emboutir, plier ou étirer les pièces selon le dossier technique de celle-ci. Les pièces peuvent aussi être découpées ou percées.

Où exerce le charpentier métallique ?

Le charpentier métallique peut exercer au sein d’une usine du secteur de la métallurgie et de fabrications métalliques où il fabriquera des pièces. Il peut également travailler pour une entreprise de BTP (bâtiment et travaux publics) ou des entreprises de construction navale, ferroviaire, aéronautique et autres. 

Tendance de la profession

Les entreprises ayant du mal à trouver des candidats, le recrutement est relativement rapide surtout du fait du départ à la retraite des salariés âgés.

Qualités requises pour devenir charpentier métallique

Ne pas avoir le vertige

Le charpentier travaille en hauteur. Pour exercer ce métier, il est obligatoire de ne pas avoir le vertige.

Le sens des responsabilités

Le charpentier est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son bâtiment. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permettent de s’assurer la meilleure qualité.

Une très bonne condition physique

La charpenterie est un métier physique qui se pratique la plupart du temps en extérieur et avec des conditions de travail pénibles pour le corps qui porte régulièrement des charges lourdes. 

De la flexibilité

Il est difficile de tenir des plannings de 35h à la minute près car le charpentier peut devoir travailler loin de chez lui et à des heures variables. 

Avoir un bon sens relationnel

Le charpentier est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

Formations charpentier métallique

Le diplôme minimum pour être embauché sur un chantier ou dans un atelier étant le CAP, ce métier est aisément accessible aux personnes en reconversion.

Formations initiales

Niveau CAP

  • CAP serrurier métallier
  • CAP réalisation industrielle en chaudronnerie ou soudage

Niveau BAC

  • bac professionnel ouvrages du bâtiment : métallerie
  • bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle
  • BP métallier
  • MC technicien en soudage

Niveau BAC+2

  • BTS constructions métalliques
  • BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle

Formations continues

Si vous envisagez une reconversion dans ce domaine, sachez que le CAP serrurier métallier, le CAP réalisation industrielle en chaudronnerie ou soudage, le titre professionnel (TP) métallier, les bacs professionnels et les BTS du domaine sont accessibles par la formation continue. 

Il existe également des CQP monteur d'échafaudage, CQP bardeur ou CQP fabricant installateur d'ouvrages métalliques du bâtiment.

Évolutions possibles du charpentier métallique

Comme la plupart des métiers du bâtiment, de nombreuses perspectives d'évolution s'offrent au charpentier métallique soit en prenant davantage de responsabilités et en s’impliquant comme chef d’équipe, soit en se spécialisant dans un domaine spécifique.

Salaire charpentier métallique

Le salaire moyen du charpentier métallique est estimé à 1800€ net/mois d’après l’INSEE.

Envie d’une reconversion en tant que charpentier métallique ?

Avantages 

  • Un métier facilement accessible aux fortes capacités d’embauche rapide, idéal en cas de reconversion
  • C’est un travail manuel qui ne vous obligera pas à rester assis toute la journée derrière un bureau
  • La profession profite des évolutions technologiques : informatique, outillage numérique, etc.

Inconvénients  

  • Les conditions d’exercice peuvent être assez dures : travail debout, amplitude horaire, port de charges lourdes, températures…
  • Les lieux d’exercice peuvent être assez éloignés du domicile suivant les chantiers

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Indicateurs de suivi de production
  • Indicateurs de suivi d'activité
  • Techniques d'usinage
  • Techniques de coupage thermique
  • Techniques d'alignement
  • Techniques des développés
  • Dessin industriel
  • Normes qualité
  • Règles de sécurité
  • Machines à commandes numériques
  • Utilisation d'appareil de mesure optique
  • Traçage Assisté par Ordinateur (TAO)
  • Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • Métrologie
  • Utilisation d'outillages manuels
  • Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)
  • Lecture de plan, de schéma
  • Procédés de formage

Savoir-faire

  • Identifier une intervention à partir d'un dossier technique
  • Reporter les cotes et mesures sur les matériaux et effectuer les tracés
  • Régler les paramètres des machines et des équipements
  • Former les matériaux par usinage, modelage, découpage, formage, sculpture, ...
  • Installer des éléments de structures métalliques
  • Marquer les éléments d'une structure métallique
  • Assembler des éléments de structures métalliques
  • Redresser les déformations de la structure
  • Contrôler les finitions de la structure
  • Concevoir des supports de suivi et de gestion

 

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de charpentier métallique ?

Changer de métier au profit de celui de charpentier métallique n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de charpentier métallique, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que charpentier métallique mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test