Géomaticien | Fiche métier

Quelles sont les missions du Géomaticien ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Géomaticien.

Géomaticien
Sommaire

    Métier de Géomaticien

    Au carrefour de la géographie et de l'informatique, le géomaticien représente un maillon indispensable dans de nombreux secteurs qui ont besoin d’analyse spatiale : urbanisme, environnement, transport, énergie, marketing… Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un géomaticien ? 

    Métier peu connu, le géomaticien est un spécialiste du traitement des données d'information géographique, géolocalisées et des cartographies permettant de constituer et d'exploiter des bases de données associant des cartes, des images aériennes et satellites, du texte et des statistiques pour produire des cartes thématiques et des analyses spatiales. 

    Généralement, il est chargé de l’acquisition, la production, la gestion et l’exploitation de l’information géographique. Il assure ou supervise le développement et la maintenance de bases de données géographiques et d’outils géomatiques utilisés par son organisme.

    Le travail de ce professionnel est indispensable en ce qui concerne la prise de décision en aménagement et urbanisme, géologie, agronomie, météorologie, océanologie, dans les transports, les télécommunications… 

    Le géomaticien peut aussi exercer de nombreuses spécialités :

    • géomètre-topographe pour collecter des données topographiques
    • dessinateur cartographe pour alimenter le SIG et produire des cartes
    • chef de projet pour concevoir et gérer le SIG et veiller à la cohérence du système d'information

    Il partage son temps entre le terrain et son bureau.

    Missions du géomaticien

    Acquisition et intégration des données

    • Réalisation de relevés terrain et/ou acquisition de données auprès de partenaires externes ;
    • Vérification de la qualité des données et correction éventuelle ; 
    • Organisation des données ;
    • Conception d’un modèle de données ;
    • Intégration (systèmes d’information géographique) dans le SIG ;
    • Mise à jour de la base de données.

    Traitement, analyse et diffusion des données

    • Paramétrage des applications nécessaires ;
    • Opérations d’analyse spatiale et statistique ;
    • Analyse des images de télédétection ;
    • Interprétation des données ;
    • Mise à disposition des données auprès des utilisateurs ;
    • Élaboration des outils d’aide à la décision.

    Rédiger des synthèses écrites.

    • Production cartographique
    • Analyse des demandes et sélection des données y répondant ; 
    • Production de cartographies thématiques ; 

    Gestion d’un projet géomatique

    • Définition des besoins du projet (données, méthodes, compétences et calendrier) et des méthodes de recueil de celles-ci ;
    • Coordination de la mise en œuvre d’un SIG métier pour les besoins d’une thématique spécifique ;
    • Définition des modes de diffusion des bases de données ;
    • Conception d’un catalogue de données géographiques disponibles en interne et/ou en externe.

    Où exerce le Géomaticien ?

    Secteur public

    Le géomaticien peut exercer dans une collectivité territoriale (commune, département, région), un service de l'État (agriculture, environnement, équipement, transport), un parc naturel, à l'Institut géographique national (IGN), à Météo-France, à l'Office national des forêts, au Centre national de recherche scientifique (CNRS)... Environ 65 % des géomaticiens exercent dans le secteur public.

    Secteur privé

    Le géomaticien peut exercer dans des groupes pétroliers, de génie civil et d'ingénierie, des gestionnaires de réseaux (eau, gaz, électricité, télécommunications...), des cabinets de géomètres-experts et des bureaux d'études en géomatique.

    Tendances de la profession

    Métiers en plein développement, les professions associées à la géomatique comptent environ 15 000 professionnels. Même si cette profession est assez concurrentielle, les opportunités de recrutement sont nombreuses, surtout dans les collectivités territoriales. 

    Qualités requises pour devenir géomaticien

    Polyvalent

    Le géomaticien doit maîtriser aussi bien l'analyse spatiale que statistique en passant par la représentation cartographique. Il possède également de solides connaissances en conception et en structuration de bases de données géographiques. On l'aura compris, la profession implique d'avoir des connaissances approfondies dans de nombreux domaines différents.

    Rigoureux et communicant

    Le géomaticien aime le travail en équipe et se montre pédagogue pour être compris de différents interlocuteurs car ils sont parfois amenés à encadrer du personnel.

    Force de proposition, il conçoit et fait évoluer un système d'information répondant à leurs besoins. Le géomaticien est rigoureux dans chacune des phases de son travail car l'approximation n'a pas sa place dans un travail d'analyse et de prospective.

    Réactivité

    S'appuyant sur les outils informatiques (logiciels de SIG, de gestion de données statistiques, d’infographie, serveur et cloud), des données numériques acquises selon différentes méthodes (topographique avec ou sans GPS, drone, scanner laser, photogrammétrie aérienne, restitution satellitaire) et internet, la réactivité et la curiosité sont 2 atouts indispensable pour exercer un métier de la géomatique et savoir s’adapter rapidement aux évolutions technologiques.

    Formations pour devenir géomaticien

    Pour devenir géomaticien, un niveau Bac+2 minimum est requis. 

    Bac+2 (Niveau 5)

    • BTS métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique ou Certificat de technicien géomètre de l'École nationale des sciences géographiques (ENSG) pour commencer en tant que géomètre

    Bac+3 (Niveau 6) 

    • Licence géographie et aménagement ; sciences de la vie et de la Terre ; informatique...
    • Licence pro cartographie, topographie et systèmes d'information géographique ; métiers de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme

    Bac+5 (Niveau 7) 

    • Licence géographie et aménagement ; sciences de la vie et de la Terre ; informatique...
    • Licence pro cartographie, topographie et systèmes d'information géographique ; métiers de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme

    Évolutions possibles du géomaticien

    Après plusieurs années d’expérience et d’expertise, ce professionnel pourra évoluer à des postes de chef de service géomatique. Il lui est aussi possible de se spécialiser davantage dans la topographie ou le webmapping.

    Salaire d’un géomaticien

    Le métier de géomaticien fait partie des profession bien rémunérées.  Son salaire évolue avec l'expérience passant de 2000€ mensuels pour un profil débutant et peut atteindre les 4000€  en fin de carrière.

    Le salaire médian se situe entre 2700 et 3000€ par mois.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti