Pisciniste | Fiche métier

Quelles sont les missions du pisciniste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de pisciniste.

Pisciniste | Fiche métier

Métier de piscinier

Le pisciniste ou piscinier construit, installe, entretien ou rénove des piscines et des spas dans le cadre d'un usage familial ou collectif.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un pisciniste ?

Également appelé installateur de piscines ou piscinier, le pisciniste est un professionnel de la construction, de la rénovation et de l’entretien des piscines maçonnées, en plastique, hors sol, extérieures, couvertes…

Il peut également être chargé de l'installation des espaces balnéo et des spas... 

Le pisciniste se déplace en fonction de ses chantiers, et sa charge de travail varie selon la saison, nottament quand il s’agit des commandes privées.

Missions du pisciniste

Un piscinier est un professionnel qui accompagne ses clients pendant toutes les étapes de réalisation de leur projet de piscine : de l’analyse de faisabilité jusqu’à la livraison du chantier. 

Pour cela, ses missions sont les suivantes :

  • Etablir des études préalables et des devis
  • Superviser la mise en œuvre des structures du bassin et de ses abords
  • Veiller à l’étanchéité de ses travaux
  • Poser les éléments annexes d’une piscine, notamment les éléments de chauffage, de filtrage et de sécurité
  • Procéder aux essais et à la mise en route de l’installation
  • Expliquer au client le mode d’emploi de l’ensemble de la machinerie et lui rappeler les consignes de sécurité
  • Se charger de l’entretien (analyse de l’eau et traitements de désinfection) des réparations des piscines et bassins déjà construits ainsi que du service après-vente
  • ...

Où exerce le piscinier ?

Un pisciniste travaille le plus souvent pour une entreprise de construction de piscines.

Tendance de la profession

La France est le premier pays en Europe et le deuxième dans le monde après les Etats-Unis en matière d'équipement en bassins privés. Par conséquent, le métier de pisciniste est en plein essor depuis quelques années et a de beaux jours devant lui.

Compte tenu que la demande croît mais que les entreprises manquent de personnel qualifié, les pisciniers qualifiés trouvent du travail sans aucun problème.

Qualités requises pour devenir pisciniste

Plusieurs qualités et compétences sont indispensables pour devenir piscinier : 

  • Avoir des compétences en maçonnerie, électricité, plomberie, traitement de l’eau…
  • Avoir une bonne condition physique (en raison du port de charges assez lourdes, des nombreux déplacements et des positions de travail)
  • Précision
  • Méthode
  • Organisation
  • Autonomie
  • Polyvalence
  • Curiosité
  • Mobilité

Formations piscinier

Pour devenir pisciniste, le seul diplôme spécifique est le BP Métiers de la piscine qui se prépare en deux ans en apprentissage, après un CAP, ou en formation continue. Pour y accéder, les CAP ci-dessous sont bien adaptés.

Bien que plus généraliste, le BP Monteur en installation du génie climatique et sanitaire permet aussi d’accéder au métier de piscinier.

Formation initiale

Niveau CAP  

  • CAP monteur en installations sanitaires 
  • CAP monteur en installations thermiques
  • CAP agent de la qualité de l'eau

Niveau Bac 

  • BP monteur en installations de génie climatique et sanitaire en alternance
  • BP métiers de la piscine en alternance
  • TP technicien d'équipement et de maintenance de piscines en alternance : formation qualifiante de 7 mois proposée dans 7 établissements en France.

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de devenir pisciniste par la voie de la formation continue en préparant les diplômes et le TP cités ci-dessus.

Le BP métiers de la piscine est également accessible en formation continue.

Évolutions possibles du piscinier 

Un installateur de piscines salarié peut devenir conseiller technique, conducteur de travaux ou travailler dans le service commercial d’une entreprise de construction de piscines. 

Mais il peut aussi créer sa propre entreprise.

A son compte, il peut se spécialiser dans les constructions complexes ou technologies spécifiques (phytoépuration).

Salaire d’un pisciniste 

Le salaire varie selon les entreprises et selon les secteurs auxquels elles sont rattachées (conventions collectives du bâtiment ou bien du paysage). 

En moyenne, le salaire d’un piscinier en début de carrière est proche du SMIC.

Avec de l’expérience, il peut être de 2 000€ - 2 500€.

Envie d’une reconversion en tant que pisciniste ?

Avantages d’une reconversion en tant que piscinier

  • La profession est accessible rapidement.
  • Trouver un emploi est relativement facile compte tenu que les entreprises manquent de personnel et que la demande est croissante.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Pisciniste est un métier physique.

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Normes de sécurité liées au gaz
  • Electricité
  • Électrotechnique
  • Techniques de filtration
  • Règles et consignes de sécurité
  • Mécanique
  • Calcul dimensionnel (surface, volume, ...)
  • Lecture de plan, de schéma
  • Procédés de brasage
  • Techniques de sertissage
  • Techniques de cintrage
  • Techniques de soudure
  • Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments

Savoir-faire

  • Démonter une ancienne installation
  • Poser des éléments sanitaires
  • Installer des équipements de chauffage
  • Réaliser des travaux de raccordement aux appareils de chauffage et éléments sanitaires
  • Poser des tuyauteries
  • Installer une pente d'écoulement
  • Tester l'étanchéité d'une pente d'écoulement
  • Réaliser un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement d'installation
  • Changer une pièce défectueuse
  • Réparer une pièce défectueuse
  • Vérifier les pressions et températures, les échanges de chaleur, ... et ajuster les réglages
  • Creuser des saignées

(Source: code ROME F1603- Installation d'équipements sanitaires et thermiques)

Par où commencer sa reconversion de piscinier ?

Changer de métier au profit de celui de pisciniste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de piscinier, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que pisciniste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test