Soudeur | Fiche métier

Quelles sont les missions du Soudeur ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Soudeur.

soudeur
Sommaire

    Métier de Soudeur

    Spécialiste de la soudure, du métal et de la chaudronnerie, le soudeur constitue l’un des maillons indispensables de l’industrie. Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un Soudeur ? 

    Au quotidien, le soudeur se charge d’assembler les pièces de métal préparées par les chaudronniers et les tuyauteurs, en les portant à très hautes températures . Il utilise donc le principe de la fusion.

    Suivant son lieu d’exercice ses missions seront différentes mais garderont toujours ce principe. Ce professionnel peut toutefois être spécialisé dans un ou plusieurs types de métaux, de pièces, de techniques ou de procédés (soudure TIG, MIG, soudure par point, chalumeau, soudure à l'arc...).

    Manipulant sans cesse du métal en fusion, les risques de blessure et de brûlures sont importants. Il doit donc porter en permanence une combinaison et un masque

    Missions du soudeur

    • Etudier le plan de réalisation et définir la méthode de soudure la plus adaptée ;
    • Préparer son poste de travail ;
    • Effectuer la soudure ;
    • Contrôler la qualité et la conformité de son travail ;
    • Réaliser les documents du suivi de qualité ;

    Où exerce le soudeur ?

    Les soudeurs sont des professionnels très demandés dans de nombreux domaines :

    • industries de métallurgie, chimie, pétrochimie, automobile, aéronautique, 
    • nucléaire
    • aérospatiale.
    • BTP

    Tendances de la profession

    Parmi les métiers qui ne connaissent pas la crise, le soudeur se place en bonne position et avec les départs à la retraite qui se profilent, le métier va continuer de proposer plusieurs milliers de postes chaque année. L'insertion des soudeurs débutants est donc relativement facile sur le marché du travail.

    Qualités requises pour devenir Soudeur

    Bonnes conditions physiques

    Le métier de soudeur demande une bonne condition physique. En effet, il faut pouvoir déplacer des pièces de métal très lourdes mais également supporter le travail debout, dans le bruit et la chaleur.

    Rigueur

    Le travail du soudeur demande rigueur et méticulosité car  le niveau d'exigence du travail requiert une capacité de précision importante. De plus, il faut en permanence respecter les règles de sécurité car le métier peut s'avérer dangereux.

    Bonnes connaissances technologiques

    Face à la complexité grandissante des machines et une automatisation qui se développe, le soudeur doit être capable de s’adapter pour manier les machines.

    Formations pour devenir Soudeur

    Pour devenir soudeur, le suivi d’une formation professionnelle est obligatoire. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que soudeur.

    Formation Initiale

    Niveau CAP

    • CAP métiers de la fonderie. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans.
    • CAP réalisation en chaudronnerie industrielle. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans.
    • CAP serrurier métallier. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans.
    • CAP outillage en moules métalliques. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans.

    Niveau BAC

    • Bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • Bac pro technicien outilleur. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • Bac pro technicien modeleur. Ce bac pro se prépare en trois après la classe de troisième. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.
    • Mention complémentaire (MC) technicien en soudage en 1 an après le bac pro

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir soudeur par la voie de la formation continue en préparant le titre professionnel (TP) soudeur ou le titre professionnel (TP) soudeur à l’arc semi-automatique. Ces titres peuvent également être acquis par la VAE.

    Dans le cadre d’une évolution de carrière, la branche professionnelle de la métallurgie a mis en place plusieurs certifications paritaires (CQPM), dont le CQPM soudeur et le CQPM soudeur industriel.

    Évolutions possibles du soudeur

    Face aux progressions technologiques et à l’automatisation rapides du métier, la spécialisation offrira de meilleures chances d’évoluer au sein d'une entreprise car les recruteurs recherchent des candidats aux compétences pointues. Il peut également devenir chef d'équipe ou chef d'atelier.

    Salaire d’un soudeur

    Suivant son lieu d’exercice, le salaire du soudeur sera différent et comme toutes les professions recherchées, les rémunérations peuvent évoluer très vite.

    En moyenne, le débutant peut espérer toucher entre 1400 à 1900 € /  mois. Avec le temps et les spécialisations, la rémunération peut dépasser les 3000€ mensuels.