Menuisier | Fiche métier

Quelles sont les missions du menuisier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de menuisier.

Menuisier
Sommaire

    Métier de menuisier

    Initialement limité au travail du bois, le métier de menuisier a évolué. Ce professionnel du bâtiment utilise désormais de nouveaux matériaux (aluminium, PVC).

    Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un menuisier ?

    Le métier de menuisier est très diversifié puisqu'il est spécialisé dans la fabrication et la pose de fenêtres, parquets, escaliers, volets, placards, portes, cloisons… mais peut aussi intervenir pour l’aménagement d’intérieur de magasins, de bureaux ou encore de logements. A partir des plans qui lui sont fournis, il choisit le bois, le débite aux dimensions voulues, le travaille, le ponce et l’assemble.

    S’il a une préférence pour le bois, il utilise également de l’aluminium, du plastique, du PVC et du verre.

    Il pratique également des travaux de restauration de monuments historiques ou d’ouvrages anciens.

    Riche et passionnant, la profession de menuisier nécessite la maîtrise de nombreuses techniques.

    Les missions d’un menuisier

    Les missions de ce professionnel varient en fonction de son niveau de qualification et de son employeur (menuiserie industrielle ou artisan).

    Le menuisier peut être spécialisé dans certaines tâches ou chargé de l'ensemble du processus de fabrication :

    • conception et réalisation des plans en utilisant des techniques de dessin industriel (ou simplement les lire et les mettre en oeuvre) 
    • choix du bois selon ses caractéristiques techniques et les exigences du client 
    • réalisation des tracés en employant les outils adaptés : règle, compas, équerre, trusquin
    • découpe des différentes pièces à l'aide de machine outils (scie circulaire ou à ruban,toupie, mortaiseuse, tenonneuse, dégauchisseuse, fraiseuse) ou d'équipements plus sophistiqués (machines à commande numérique) 
    • pose des charnières
    • réalisation des finitions (ponçage, plaquage, teinte, vernissage) 
    • pose de différents éléments (cloisons, parquet, lambris, placards, éléments préfabriqués) sur les chantiers

    Lorsqu'il est à son compte, le menuisier s'occupe également de la partie commerciale et de la gestion de l'entreprise (réception des clients et des fournisseurs, établissement des devis, facturation...).

    Qualités requises pour devenir menuisier

    Le métier de menuisier demande certaines aptitudes :

    Le sens des responsabilités

    Le menuisier est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son travail. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permet de s’assurer la meilleure qualité.

    Une très bonne condition physique

    Comme beaucoup de métiers du bâtiment, celui de menuisier est un métier physique qui nécessite de porter régulièrement des charges lourdes. 

    De la créativité

    Le menuisier est en quelques sortes un artiste. Il doit avoir de l’énergie et pouvoir réaliser un travail propre, esthétique et parfait. 

    Avoir un bon sens relationnel

    Le menuisier est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

    Formations pour devenir menuisier

    Formation initiale

    Niveau CAP ou équivalent

    • CAP menuisier, fabricant de menuiserie, mobilier et agencement
    • CAP menuisier installateur
    • CAP charpentier bois
    • CAP menuisier aluminium-verre
    • CAP constructeur bois
    • CAP arts du bois option marqueteur, sculpteur ornemaniste, ou tourneur
    • MC parqueteur (1 an niveau CAP)

    Niveau BAC ou équivalent

    Pour se voir confier plus rapidement des responsabilités, le baccalauréat professionnel est un réel atout. Il est accessible en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans à des titulaires de CAP avec de très bons résultats.

    • Bac pro technicien menuisier-agenceur
    • Bac pro technicien constructeur bois
    • Bac pro technicien de fabrication bois et matériaux associés
    • Bac pro menuiserie aluminium verre 


    Il est possible également de préparer un brevet professionnel en 2 ans après un CAP de la même spécialité afin d’encadrer une petite équipe ou créer sa propre entreprise. 

    • BP menuisier 
    • BP menuisier aluminium-verre

    Niveau bac+2

    • BTS SCBH - systèmes constructifs bois et habitat
    • BTS développement et réalisation bois

    Formation continue

    Dans le cadre de la formation pour adultes, il est également possible de préparer le CAP menuisier installateur, le bac professionnel technicien menuisier agenceur ou le BP menuisier…

    Pour devenir menuisier, les candidats peuvent également préparer un titre professionnel tels le TP poseur-installateur de menuiseries, fermetures et équipements ou le TP menuisier aluminium.

    Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier et devenir maître ouvrier ou chef d’équipe en préparant par exemple le certificat de maîtrise professionnelle (CMP) menuiserie.

    Salaire d’un menuisier 

    Un menuisier débute rarement à son compte car le métier demande de la pratique. En début de carrière, il exerce donc généralement pour une entreprise de menuiserie.

    Le salaire d’un menuisier dépend essentiellement de son expérience. 

    Un couvreur débutant gagne environ le S.M.I.C. et un menuisier confirmé gagne entre 1 700 et 1 800 € brut par mois

    Débouchés et évolutions du menuisier

    Après quelques années d’expérience professionnelle, le menuisier peut devenir chef d’équipe ou contremaître dans une grande entreprise ou bien s’installer à son compte.

    Il peut aussi se spécialiser dans l’agencement de cuisines, de salles de bain ou de bateaux, pose de plafonds d’isolation acoustique, de parquet, fabrication et montage de décors…

    Enfin, il peut aussi devenir ébéniste pour travailler le bois plus finement.

    Le secteur du BTP est très dynamique et la recherche en ouvrier qualifié importante. Le jeune couvreur n’aura donc aucun mal à trouver un emploi.

    De nombreux débouchés sont accessibles dans la menuiserie : meubles industriels, entreprises de construction ou de rénovation... mais les jeunes menuisiers sont essentiellement recrutés par des artisans.

    Ces dernières années, un regain d'intérêt pour le bois et les matériaux « nobles » est venu stimuler la création d'emplois, provoquant une nette augmentation du nombre de recrutement.