Souffleur ou souffleuse de verre

Quelles sont les missions du Souffleur de verre  ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Souffleur de verre.

Sommaire
Souffleur de verre

Métier de Souffleur de verre 

Dépositaire d'un savoir-faire ancestral, le souffleur de verre est un véritable artiste qui pratique encore très souvent son art sous une forme artisanale. Découvrez ce métier en détail.

Qu’est-ce qu’un souffleur de verre ou verrier ?

Métier datant de 75-50 avant J.-C., le soufflage de verre pourrait sembler totalement désuet de prime abord. Pourtant, il s’exerce toujours au sein d'entreprises, de manufactures et d'organismes de promotion des techniques verrières et dans sa forme traditionnelle.

S’adressant aussi bien aux hommes qu’aux femmes, cet artisan réalise des pièces décoratives ou utilitaires en verre à partir de pâte de silice en fusion : vases, verres de table, cendriers, etc.

Le souffleur de verre peut aussi être appelé sur des chantiers plus vastes telle que la restauration de pièces anciennes ou être amené à créer des œuvres d’art ou assurer des décorations.

Le souffleur ou la souffleuse de verre met en forme une boule de verre en fusion par soufflage au travers une canne d'acier creuse, étirement ou par torsion, et veille au maintien de sa température.  C’est également lui qui réalise les colorations du verre selon divers procédés.

Il contrôle que le résultat soit conforme à la commande puis, il consigne les données d'activité et enregistre la vente. 

Le souffleur de verre maîtrise l’utilisation d'outillages manuels, la lecture de dessins techniques et bien sûr les caractéristiques et les propriétés du verre. 

Dans les cristalleries, le souffleur de verre travaille au sein d'une équipe où chacun maîtrise une technique permettant d'atteindre l'excellence : souffleur, chef de place, verrier, tailleur, graveur, décorateur interviennent successivement dans la réalisation de l'objet.

Missions du verrier au chalumeau

  • Connaître les propriétés du verre, les techniques d'usinage et de travail du verre;
  • Fabriquer de la pâte de verre;
  • Recueillir la pâte de verre (la paraison) en fusion à l'extrémité d'une canne creuse;
  • Ôter les impuretés puis répartir l'épaisseur du verre;
  • Donner une forme en soufflant dans la canne;
  • Effectuer les finitions avec une pince et des ciseaux;
  • Cuire l’objet;
  • Tailler et/ou graver l’objet;

Qualités pour devenir souffleur de verre

Bonnes conditions physiques

Le métier de souffleur de verre  demande une bonne condition physique. En effet, il s’exerce dans des conditions de température extrême tout en restant majoritairement debout. 

Rigueur

Façonner un objet en verre demande de la rapidité (car le verre refroidit vite, et il faut lui donner forme avant), de la dextérité et requiert une grande rigueur car la précision est importante pour éviter de devoir la refaire. De plus, il faut en permanence respecter les règles de sécurité.

Créativité

Afin de se différencier, le souffleur de verre possède une sensibilité artistique marquée, ainsi qu’une forte créativité pour se renouveler et imaginer de nouveaux objets.

Formation pour devenir souffleur de verre

Formation initiale

Les formations de souffleur de verre sont accessibles dès la troisième avec un CAP arts du verre et du cristal ou CAP souffleur de verre option enseigne lumineuse ou CAP arts et techniques du verre option décorateur sur verre, qui se prépare en 2 ans. Pour compléter ce CAP, il est possible de faire un BMA souffleur de verre en 2 ans ou une MC (Mention complémentaire) conducteur de machines de verrerie.

Il est également possible de passer un bac professionnel artisanat et métiers d'art option verrerie scientifique et technique ou un BT - brevet de technicien dessinateur en arts appliqués option verrerie cristallerie en 2 ans après le CAP, ou en 3 ans après la 3ème.

L’accès se fait aussi au niveau Bac+3, en préparant le DMA décor architectural option arts du verre et du cristal.

Enfin, au niveau Bac+5, on trouve le master restaurateur du patrimoine spécialité arts du feu de l'INP (institut national du patrimoine). 

Formation continue

Afin de favoriser l’évolution professionnelle des personnes en activité dans ce secteur, les professionnels peuvent se former pour préparer le titre professionnel créateur verrier, la certification restaurateur de vitraux biens communs ou le DMA décor architectural option arts du verre et du cristal.

Pour ceux qui souhaitent se réorienter vers le métier de verrier au chalumeau, le CAP souffleur de verre option verrerie scientifique, le CAP souffleur de verre option enseigne lumineuse ou le BMA spécialité souffleur de verre. sont accessibles via la formation continue. 

Salaire d’un verrier au chalumeau   

Un souffleur de verre débutant est en général embauché au SMIC. Ses revenus sont plus hétérogènes lorsqu'il est indépendant. 

Où travailler en tant que souffleur de verre ?

Les souffleurs de verre travaillent toujours dans un atelier (les halles) où se trouvent les fours. 90% des recrutement se font par de prestigieuses entreprises de cristallerie (une dizaine sur le territoire) qui n'offrent pas plus d'une dizaine d'emplois par an. 

Quelques ateliers artisanaux qui fabriquent de la verrerie de table ou  objets de décoration recrutent également. Elles emploient moins de 200 souffleurs de verre sur tout le territoire.

Enfin, les souffleurs de verre peuvent opter pour l’option d’être à leur propre compte.

Évolutions du métier de souffleur de verre  

Après 5 à 15 ans d'expérience, le souffleur de verre peut devenir chef de place, et participer à la conception de produits, ou tester de nouvelles méthodes de fabrication. 

Il peut aussi choisir de s'installer à son compte, et devenir artisan.