Serrurier | Reconversion

Quelles sont les missions du serrurier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de serrurier.

Serrurier
Sommaire

    Métier de Serrurier

    Métier aux multiples facettes, le serrurier se classe parmi les métiers de l’artisanat du bâtiment. Découvrez cette profession authentique : mission, formation, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un Serrurier ? 

    Quand on pense au serrurier, nous avons tendance à nous limiter à la personne qui intervient pour nous permettre de rentrer chez nous quand on perd notre clé.

    Pourtant, il existe plusieurs types de serrurier et ils ne jouent pas le même rôle.

    D’une part, nous avons le serrurier-métallier ou serrurier constructeur qui aux tâches classiques relatives à la serrure (pose, réparation, déblocage…) peut intervenir sur la construction d’objets tels que des portes, des fenêtres, des charpentes en acier…, assurer la protection des habitants en fabricant des fermetures, des blindages, des garde-corps, des serrures ou encore réaliser de la ferronnerie d’art comme des rampes d’escaliers, des balcons, des volutes, des grilles de clôtures…

    Bref, il intervient sur tous types de construction métallique et sur les chantiers.

    D’autre part, nous retrouvons le serrurier dépanneur, plus courant, qui couvre un large éventail d’interventions sur la serrurerie au sens strict : clé perdue ou cassée dans la serrure, porte qui se ferme  malencontreusement, serrure défectueuse, fabrication de clefs… Il peut également agir sur les coffres forts et le blindage de portes.

    Missions du serrurier

    Les missions du serrurier sont nombreuses. L’extrême diversité des missions en fait un métier très attrayant.

    Missions du serrurier-métallier

    • Etudier les demandes des clients et dessiner les plans en fonction de leurs attentes
    • Travailler tous types de métaux avec des outils mécaniques (perceuse, poinçonneuse, tronçonneuse à disque) ou à l'aide de machines à commande numérique.
    • Concevoir des portails, vérandas, rampes, balcons…
    • Installer des systèmes de sécurité sur un bâtiment : blindage de portes, systèmes d'alarme...
    • Il peut être amené à remplacer ou démonter des serrures, ou encore poser ou réparer des fermetures (porte de garage, alarme, rideau roulant...).

    Missions du serrurier dépanneur

    • Remplacer ou poser des serrures sur tout type de menuiserie
    • Fabriquer des clés
    • Dépanner
    • Intervenir en urgence
    • Poser divers équipements de sécurité : des portes blindées aux rideaux métalliques, en passant par les volets roulants, les digicodes etc.

    Où exerce le serrurier ?

    Les petites entreprises du bâtiment sont les principaux employeurs des serruriers-métalliers. La ferronnerie d'art et la décoration recherchent aussi des serruriers-métalliers pour la réalisation de pièces uniques et décoratives.

    Le serrurier peut également décider de se mettre à son compte en respectant quelques conditions :

    • être titulaire du diplôme justifiant de cette qualification professionnelle
    • avoir suivi le Stage de Préparation à l’Installation (SPI) relatif à l’exercice d’un métier artisanal, auprès d’une Chambre des Métiers (CM) 

    Tendances de la profession

    La multitude de compétences du serrurier en fait un professionnel très recherché offrant ainsi de nombreux débouchés. Le métier permet de commencer en bas de l’échelle pour finir à son propre compte.

    Qualités requises pour devenir serrurier

    De la disponibilité

    Intervenant souvent en urgence, le serrurier doit faire preuve d’une grande disponibilité. De plus, il  peut devoir travailler loin de chez lui et à des heures variables qui lui impose une certaine flexibilité. 

    Le sens des responsabilités

    Le serrurier est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son travail. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permet de s’assurer la meilleure qualité..

    Une bonne condition physique

    Comme la plupart des métiers du bâtiment, celui de serrurier est un métier physique qui impose de maintenir des positions relativement inconfortables pendant son travail et de porter régulièrement des charges lourdes. 

    Avoir un bon sens relationnel

    Le serrurier est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

    Formations pour devenir serrurier

    Pour devenir serrurier, beaucoup de voies sont possibles, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation pour adultes permettant aisément une reconversion professionnelle. Quel que soit la formation, le métier de serrurier est une profession réglementée.

    Formation Initiale

    Niveau CAP

    • CAP serrurier-métallier
    • CAP menuisier en aluminium-verre
    • MC (mention complémentaire) technicien en soudage en 2 ans après le CAP

    Niveau BAC

    • BP (brevet professionnel) métallier ou un BP menuisier aluminium verre
    • bac professionnel ouvrage du bâtiment : métallerie

    Niveau BAC+2

    • BTS architectures en métal : conception et réalisation

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir serrurier en préparant :

    • CAP serrurier-métallier,
    • bac professionnel ouvrage du bâtiment : métallerie,
    • BTS architectures en métal : conception et réalisation
    • CQP serrurier de ville
    • titre RNCP de serrurier-dépanneur installateur (niveau IV/bac) 

    Évolutions possibles du serrurier

    Recrutés essentiellement par de petites entreprises du bâtiment, les serruriers-métalliers peuvent évoluer vers le poste de chef d'équipe ou de chantier.

    Mais il peut également choisir de se spécialiser dans un domaine, comme la serrurerie ou l'artisanat d'art.

    Enfin, il est possible de s'installer à son compte comme artisan indépendant.

    Salaire d’un serrurier

    La rémunération d’un serrurier débutant tourne autour du SMIC. À son propre compte, sa rémunération peut atteindre facilement 3 000 €.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti