Horloger | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Horloger ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Horloger.

Horloger
Sommaire

    Métier d’Horloger

    Véritable maître du temps, l'horloger est un artisan expert des mécanismes complexes des montres, des pendules ou des réveils. Métier d'art demandant une grande précision, l'horlogerie attire des passionnés. 

    Qu’est-ce qu’un horloger ?

    L’horloger travaille dans un atelier, seul ou en équipe. Au quotidien, il entretient, répare et règle les les micro mécanismes des montres, pendules, réveils, coucous et autres horloges. 

    Du simple nettoyage au contrôle des pièces en passant par leur réparation ou leur remplacement, ces mécanismes pointus de précision n’ont aucun secret pour cet artisan.  

    Ce métier passion lui permet de travailler aussi bien sur de vieilles pendules que sur des produits modernes. Divers professionnels peuvent faire appel à ses compétences : bijoutier-joaillier, émailleur, marbrier, sculpteur sur bois, etc.

    Installé derrière son établi, il travaille dans un environnement particulièrement sain (avec un minimum de poussières) et manipule  des instruments d’optique grossissants très performants ainsi que des outils spécifiques, dont la finesse est particulièrement adaptée aux pièces légères et miniaturisées.

    Missions de l’horloger 

    • Accueillir et conseiller la clientèle ;
    • Etablir les devis  ; 
    • Assembler des pièces de très petite taille ;
    • Identifier et localiser des pannes ;
    • Régler les montres, pendules... grâce à des appareils de mesure et de contrôle adaptés ;
    • Nettoyer, souder ou remplacer les pièces défectueuses ;
    • Fabriquer certaines pièces au besoin ; 
    • Tester et vérifier le bon fonctionnement des mécanismes ;
    • Effectuer les entretiens et nettoyages des mécanismes.

    Qualités pour devenir horloger

    Travaillant sur des micromécanismes, l'horloger doit donc faire preuve de patience, d'une extrême précision et d’une grande minutie. 

    Sa profession nécessitant d’exercer dans un environnement le plus propre et sain possible, l’horloger doit être soigneux. Son espace de travail se doit d’être le plus propre possible. 

    Passant de longues heures dans des positions peu confortables (penché, courbé), il doit jouir d’une excellente condition physique.

    Lorsque l'horloger dessine de nouvelles pièces, elles doivent être à la fois belles et mécaniquement irréprochables.

    S’il exerce une fonction commerçante, l’horloger doit faire preuve d'excellentes qualités relationnelles pour conseiller ses clients et s'assurer leur fidélité.

    Formations pour devenir horloger

    Pour devenir Horloger, le suivi d’une formation qualifiante et diplômante professionnelle est obligatoire afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’Horloger.

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP horlogerie. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans en CFA (centre de formation pour apprentis) ou en lycée professionnel..

    Niveau BAC

    • BMA horlogerie. Accessible après le CAP horlogerie, il se prépare en deux ans, en apprentissage.
    • FCIL (formation complémentaire d'initiative locale) horloger. Formation d'initiative locale, il se prépare en 1 an après le bac.

    Niveau BAC+2

    • DMA horlogerie. Il se prépare en deux ans et s’adresse à des personnes ayant déjà un BMA (Brevet des métiers d’art) en horlogerie.
    • BTS conception et industrialisation en microtechniques. Accessible après un bac pro Étude et définition de produits industriels, d’un bac pro microtechniques, d’un bacS ou d’un bac techno STI2D, il se prépare en deux ans, en apprentissage.

    Niveau BAC+3

    • DN MADE mention Instrument, spécialité Création, innovation et tradition horlogères. Il se prépare en trois ans et est accessible après un bac général, un bac technologique STD2A, un bac pro artisanat et métiers d'art ou un BMA.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir horloger par la voie de la formation continue en préparant les diplômes suivants :

    • titre professionnel agent horloger en montage et entretien 
    • titre professionnel horloger 
    • CAP horlogerie
    • CQP technicien d’atelier en horlogerie
    • CQP conseiller de vente en horlogerie bijouterie

    Salaire d’un horloger 

    Le salaire mensuel moyen net d’un horloger salarié est d’environ 1750 € pour un homme et 1450€ pour une femme (environ 41000 salariés en France).

    La rémunération d’un horloger à son compte est d’environ 2400 € pour un homme et 2150€ pour une femme (environ 44000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Débouchés et évolutions du horloger   

    Les jeunes diplômés n'éprouvent pas de difficulté particulière à obtenir leur premier poste d'horloger.

    Le jeune horloger est principalement recruté dans les ateliers de réparation des centres commerciaux et dans les entreprises du luxe.

    Les entreprises de fabrication horlogère et les services après-vente chez le fabricant recrutent essentiellement des jeunes diplômés.

    Avec l'expérience et le BMA horloger, il peut espérer devenir technicien horloger. Il travaillera alors avec des marques de renom dans une boutique ou dans son propre atelier habilité. Avec un capital de départ et des connaissances en gestion, un horloger peut ouvrir sa propre boutique de maître-horloger.