Fleuriste | Fiche métier

Quelles sont les missions du Fleuriste ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Fleuriste.

Fleuriste | Fiche métier

Métier de Fleuriste

Passionné de plantes et créatif, vous souhaitez combiner passion et travail, et devenir fleuriste apparaît comme le moyen d’y parvenir ?

Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

Qu’est-ce qu’un fleuriste ?

Véritable artiste, le fleuriste crée des bouquets, des compositions florales et des décors pour des événements particuliers tels que des mariages, des anniversaires, des décès etc.. 

Profession majoritairement exercée par des femmes, le métier de fleuriste offre des journées chargées et sans monotonie. 

Tout d’abord, le ou la fleuriste commence par la visite des marchés spécialisés pour pouvoir approvisionner son stock et/ou découvrir de nouvelles variétés à proposer. S’il n’y a pas de grossiste à proximité, il peut aussi commander par téléphone ou internet. Selon la période de l’année, ses achats seront différents comme pour Noël, Pâques, la Toussaint ou encore le 01 Mai. Le professionnel propose certes des fleurs mais pas seulement. Il peut commercialiser des plantes vertes, des arbustes ou encore des sapins de Noël. 

Une fois les variétés en boutique, la fleuriste va leur apporter tout le soin nécessaire pour les conserver et les mettre en valeur pour le client : coupes des tiges et des feuilles abîmées, arrosage... ce qui demande une bonne maîtrise des diverses variétés. 

Ensuite, elle peut réaliser divers bouquets et compositions pour exposer mais également les faire à la demande. Pour y parvenir, la fleuriste sait mélanger les parfums, jouer avec les harmonies, les  symboliques et les couleurs.

Pour cela, il est important que la fleuriste sache écouter et comprendre les attentes de ses clients et les orienter sur leurs choix. 

Excellente technicienne des fleurs, ses connaissances en botanique et en horticulture permettent à la fleuriste de donner des indications au client pour prendre soin de ses plantes.

Missions du fleuriste 

Sélectionner des fleurs et des plantes selon la saison pour réaliser les compositions et les vendre;

  • Créer des bouquets et compositions;
  • Entretenir les végétaux; 
  • Conseiller les clients;
  • Gérer ses stocks;
  • Assurer la gestion et la comptabilité de son établissement.

Où exerce le fleuriste ?

Le fleuriste travaille essentiellement dans une boutique. Mais il peut aussi exercer dans une jardinerie, dans une grande surface généraliste avec un rayon dédié, dans une pépinière...

Il peut également ouvrir sa propre boutique.

Tendance de la profession

Le métier de fleuriste étant un métier recherché, se reconvertir dans cette profession offre de belles opportunités de recrutement. 

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités pour devenir fleuriste

Pour mener à bien ses missions, le fleuriste dispose de certaines qualités.

Tout d’abord, c’est un créatif dans l’âme qui dispose d’un bon sens de l’esthétique car créer un bouquet harmonieux n’est pas aussi aisé qu’il n’y paraît. De plus, il faut s’adapter aux nouvelles tendances pour savoir se différencier de ses concurrents. Seul l’apprentissage puis l’expérience permettent d’acquérir ce savoir.

Ensuite, il faut posséder de très bonnes connaissances horticoles car ce professionnel se doit d’être incollable sur les plantes qu’il commercialise et leur signification. Le fleuriste doit également pouvoir conseiller ses clients sur l’entretien des plantes qu’il achète.

Comme tout commerçant, le fleuriste doit avoir le sens du contact que ce soit avec les clients ou les fournisseurs.

Enfin, le ou la fleuriste doit accepter de travailler sur des horaires élargis et pendant les jours de fête ou fériés.

Formations pour devenir fleuriste

Pour devenir fleuriste, le suivi d’une formation qualifiante et diplômante professionnelle n’est pas obligatoire mais comme tout métier artisanal, fortement conseillé afin d’acquérir les savoirs indispensables. Plusieurs solutions s’offrent à vous, accessibles tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant que fleuriste.

Formation initiale

Niveau CAP

  • CAP fleuriste. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans et prépare spécifiquement les candidats au métier de vendeur fleuriste.

Niveau BAC

  • BP fleuriste. Accessible après le CAP, il se prépare en deux ans, en apprentissage et permet de perfectionner ses techniques en fleuristerie.
  • BTM (Brevet Technique du Métier) de Fleuriste. Accessible avec un CAP fleuriste, il se prépare en deux ans et est axé sur les techniques de la fleuristerie, et la gestion d'entreprise et au commerce.
  • Bac Pro Technicien conseil vente univers jardinerie. La formation se déroule en 2 ans, après un CAP ou directement en 3 ans après la 3e.

Niveau BAC+2

  • BM Fleuriste. Il se prépare en deux ans en contrat d’apprentissage après le BTM ou le BP (ou le CAP avec 5 ans d'expérience).
  • BTSA Technico-commercial option Jardinerie et animalerie

Formation continue

Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir fleuriste par la voie de la formation continue en préparant la plupart des diplômes cités ci-dessus.

Salaire d’un fleuriste 

Le salaire mensuel d’un fleuriste salarié est proche du SMIC pour un débutant et évolue jusqu’à 2 000€ en cours de carrière.

À son compte, un fleuriste au commerce bien placé peut dégager des revenus allant jusqu'à 3 500€. 

Évolutions possibles du fleuriste   

Un fleuriste débute sa carrière comme apprenti ou comme stagiaire. 

Avec de l’expérience, il peut devenir responsable d'un rayon ou d'un point de vente.

Il peut également créer ou reprendre un fonds de commerce ou magasin, franchisé ou indépendant. On estime qu'environ, 75% des fleuristes se mettront un jour à leur compte.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que fleuriste ?

Avantages d’une reconversion en tant que fleuriste

  • Profession accessible dès le CAP
  • Missions variées
  • Salaire attractif pour les fleuristes à leur compte

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Grande amplitude horaire (surtout pour les fleuristes à leur compte)

Compétences de base indispensables pour se lancer

Savoir

  • Procédures d'encaissement
  • Modalités de stockage de végétaux
  • Types de produits d'entretien des plantes
  • Principes de la relation client
  • Argumentation commerciale
  • Techniques de vente
  • Gestes et postures de manutention
  • Horticulture
  • Floriculture
  • Botanique
  • Typologie du client

Savoir-faire

  • Accueillir une clientèle
  • Proposer un service, produit adapté à la demande client
  • Encaisser le montant d'une vente
  • Proposer un service complémentaire à la vente
  • Réceptionner un produit
  • Vérifier la conformité de la livraison
  • Disposer des produits sur le lieu de vente
  • Trier des végétaux
  • Contrôler l'état de végétaux
  • Effectuer l'entretien de végétaux
  • Entretenir des locaux
  • Entretenir un espace de vente

(Source: ROME)

Par où commencer sa reconversion de fleuriste ?

Changer de métier au profit de celui de fleuriste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de fleuriste, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que fleuriste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test