La Formation professionnelle pour sa reconversion

Développer ses compétences pour accéder à l’emploi, maintenir son employabilité dans sa profession ou encore se reconvertir professionnellement nécessite en général de se former et pour ce faire, la formation professionnelle est un outil majeur à la disposition de tous les actifs.

Sommaire
Formation professionnelle

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a profondément changé le paysage de la formation professionnelle. Mais qu’entend-on par formation professionnelle exactement ?

Qu’est-ce que la formation professionnelle ?

En France, la formation est un droit important qui concerne tous les actifs et demandeurs d’emploi mais également un puissant outil d’évolution social et professionnel. Ces dernières années, de nombreuses réformes ont permis d’améliorer grandement les opportunités offertes par cet outil même si des efforts sont encore à accomplir. 

Dans un monde en perpétuel évolution, il est indispensable de pouvoir maintenir son employabilité, accéder aisément à l’emploi et évoluer dans son métier. Pour cela, la formation professionnelle est un formidable levier qui permet d’acquérir ou de renforcer ses compétences et d’évoluer tout au long de sa vie professionnelle. De nombreux organismes se sont d’ailleurs spécialisés dans ce type de  formation pour adultes. 

La formation professionnelle se définit donc comme une formation offrant la possibilité à toute personne (adulte ou adolescents d’ailleurs) d’acquérir les connaissances et le savoir-faire spécifiques à un métier. Chez les adultes, elle permet d’approfondir ses connaissances, ses compétences ou ses aptitudes professionnelles afin d’élever sa qualification et d’évoluer dans sa carrière ou de se réorienter vers une nouvelle activité professionnelle et rentre dans le cadre de la formation continue (chez les adolescents, c’est de la formation initiale quand elle se fait dans la prolongation de ses études). Traditionnellement, elle est associée à l’apprentissage car ce mode d’enseignement se base avant tout sur la pratique et la maîtrise de la technique plutôt que sur la théorie.

Ce type de formation adulte peut être assez courte (quelques heures à quelques jours) et permet d’appréhender l’utilisation d’un logiciel, d’une technique ou de comprendre un secteur. Mais elles peuvent également être diplômantes, qualifiantes ou certifiantes et durer alors plusieurs années (CAP, CQP…). 

L’enseignement peut se faire en apprentissage, en contrat de qualification, à distance ou en digital learning.

 

Quels sont les objectifs de la formation professionnelle ?

Maintenir son employabilité et/ou évoluer

Vous souhaitez évoluer dans votre entreprise ? L’emploi visé nécessite une mise à niveau de vos compétences ? La formation professionnelle continue permet d’acquérir de nouvelles compétences durant sa vie active pour le retour ou le maintien dans l’emploi et pour sécuriser ou optimiser son parcours professionnel.

Obtenir un diplôme 

Vous ne possédez pas de diplôme ou n’avez pas finalisé vos études ? Vous pouvez aisément préparer puis obtenir des diplômes, des certifications ou des qualifications par la formation professionnelle des adultes

Préparer une reconversion professionnelle

Cette formation a également pour objectif de faire acquérir aux salariés de nouvelles compétences en vue d’exercer un autre métier. 

 

Quelles actions de formation professionnelle sont possibles ?

De nombreuses actions entrent dans le champ d’application de la formation professionnelle.

  • Les formations à proprement parler qui permettent d’accéder à un emploi, de maintenir un salarié dans son emploi, de favoriser sa mobilité professionnelle ou de développer ses compétences;
  • Les bilans de compétences qui permettent de faire le point sur sa carrière, ses compétences, ses motivations et constitue un prérequis important à la réussite d’une reconversion professionnelle;
  • La validation des acquis de l’expérience qui consiste à faire reconnaître ses compétences et ses connaissances théoriques pour les convertir en un diplôme équivalent enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP);
  • L’apprentissage permettant d’obtenir une certification professionnelle, de compléter une formation reçue en entreprise et s’articulant avec elle ou de contribuer au développement des connaissances, des compétences et de la culture nécessaires à l’exercice de la citoyenneté ;

 

Comment accéder à la formation professionnelle ?

La formation professionnelle est un élément essentiel de la vie d’un salarié et est assurée par différents dispositifs qui peuvent être activés par l’actif lui-même ou son employeur. Parmi ces dispositifs nous retrouvons :

  • Le Plan de développement des compétences qui est un dispositif prévu par l’employeur chaque année et un véritable outil de gestion des ressources humaines. Il offre la possibilité de bâtir les actions de formation d’une entreprise en fonction de sa stratégie et de ses besoins.
  • Le Compte personnel de formation remplace le DIF depuis le 1er janvier 2015. Ce droit à la formation professionnelle permet de cumuler davantage de droits et garantit une autonomie dans la gestion de ses formations suivant son intérêt, comme la validation des acquis de l’expérience (VAE), l’obtention d’un diplôme ou d’une certification mais encore la réalisation d’un bilan de compétences.
  • Le Projet de Transition Professionnelle qui remplace le CIF depuis le 1er janvier 2019. Ce droit à la formation professionnelle permet de financer des formations longues de reconversion avec congé associé.
  • Le conseil en évolution professionnelle qui est un dispositif gratuit et ouvert à toute personne souhaitant faire un bilan sur sa situation professionnelle et évoluer professionnellement. 

 

Comment financer sa formation professionnelle ?

Pour tous les salarié qui ont un projet de formation pour changer de métier ou monter en compétences, plusieurs dispositifs de financement existent :

  • Le compte personnel de formation (CPF) qui est alimenté automatiquement chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l'année et dans la limite d'un plafond;
  • Le projet de transition professionnelle (CPF de transition) qui prend en charge les frais pédagogiques et les frais d’évaluation, les frais annexes (frais de transport, de repas et d’hébergement), la rémunération du salarié...
  • Le plan de développement des compétences (PDC) qui est financé par l’employeur;
  • Le Pro-A (reconversion ou promotion par alternance) qui succède à la période de professionnalisation depuis le 01 janvier 2019 et permet au salarié bénéficiaire d'atteindre un niveau de qualification supérieur ou identique à celui qu'il détient au moment de s'engager dans la démarche de reconversion ou de promotion par l'alternance.