Ebéniste | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Ebéniste ? Quelles formations suivre pour se reconvertir dans ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d'ébéniste.

Ébéniste
Sommaire

    Métier d'ébéniste

    Souvent confondu avec le menuisier, spécialiste des meubles en bois et de leur réparation, découvrez en détail le métier d’ébéniste : missions, salaire, formations, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un ébéniste ?

    En tant qu’artisan spécialiste du travail du bois, l’ébéniste fabrique, rénove ou reproduit aussi bien des meubles anciens ou plus moderne que des objets utilitaires. 

    Travaillant à la demande, pour de petites commandes ou des pièces uniques, l’ébéniste choisit le bois à utiliser, réalise les plans, débite les planches, réalise les assemblages, pose les placages et les accessoires. 

    Son activité exige une parfaite connaissance des meubles, de leur assemblage et les différentes époques.

    Le métier d’ébéniste est très difficile d'accès et donc réservé à des personnes très motivées. Il peut exercer comme salarié dans une entreprise ou comme artisan installé à son compte.

    Missions de l’ébéniste

    • Etudier la demande et les exigences du client ;
    • Réaliser ou restaurer meubles ou objets à l’unité ou en série ;
    • Réaliser le plan ;
    • Choisir les ornements ;
    • Sélectionner le bois adéquat ;
    • Découper les planches ;
    • Assembler le meuble ;
    • Procéder aux finitions : vernissage, cirage, ponçage, etc.
    • Livrer le produit fini

    Qualités pour devenir ébéniste

    Le sens des responsabilités

    L’ébéniste est responsable de ses travaux et doit garantir la solidité et le respect de toutes les normes de son travail. Seule une très bonne organisation et la conscience de ses responsabilités permet de s’assurer la meilleure qualité.

    Une très bonne condition physique

    Comme beaucoup de métiers manuel, celui d’ébéniste est un métier physique qui nécessite de porter régulièrement des charges lourdes. 

    De la créativité

    L’ébéniste est en quelques sortes un artiste. Il doit avoir de l’énergie et pouvoir réaliser un travail propre, esthétique et parfait. 

    Avoir un bon sens relationnel

    L’ébéniste est souvent assisté par d’autres professionnels du bâtiment lors des chantiers. Il faut donc savoir travailler en équipe pour répartir efficacement les tâches et mener à bien la mission.

    Formation pour devenir ébéniste

    Que ce soit en formation initiale ou dans le cas d’une reconversion professionnelle, les formations pour devenir ébéniste sont nombreuses.

    Formation initiales

    Niveau CAP

    • CAP ébéniste. Accessible après la troisième, il se prépare en 2 ans à temps plein ou en apprentissage.
    • CAP art du bois, option marqueteur. Accessible après la troisième, il se prépare en 2 ans à temps plein ou en apprentissage.
    • CAP dessinateur industriel d'ameublement. Accessible après la troisième, il se prépare en 2 ans à temps plein ou en apprentissage.

    Niveau bac

    • BMA ébéniste. Se prépare en 2 ans après un CAP des métiers d'art, principalement par l'apprentissage.
    • BTM ébéniste. Se prépare en 2 ans après un CAP des métiers d'art, principalement par l'apprentissage.

    Niveau bac + 2

    • BTMS Ebéniste. Accessible à tout titulaire d'un BTM ébéniste, il se prépare en 2 ans.
    • DMA Arts de l'habitat option décors et mobiliers. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 2 ans.
    • DMA Arts de l'habitat option restauration de mobilier. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 2 ans.

    Niveau bac + 3

    • DN MADE Diplôme national des métiers d'art et du design mention patrimoine ou mention objet. Accessible à tout titulaire d'un BMA ou d’un Bac pro ou d’un Bac techno STD2A, il se prépare en 3 ans.

    Formation continue

    De nombreuses formations permettent de se professionnaliser dans le domaine comme le titre professionnel menuisier en construction nautique ou le BMA ébéniste.

    Ces formations sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes permettant une reconversion professionnelle :

    • CAP ébénisterie, 
    • CAP arts du bois option marqueteur,
    • titre professionnel restaurateur en mobilier d’art 
    • formation découverte en ébénisterie

     

    Vous souhaitez savoir si ce métier vous correspond ? Nous vous conseillons d'essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir la voie professionnelle qui vous ressemble vraiment, avec une séance offerte de 30 minutes pour faire le point.

    Salaire d’un Ébéniste 

    Le salaire mensuel moyen net d’un Ébéniste salarié est d’environ 1800 € pour un homme et 1700€ pour une femme .

    Le salaire mensuel moyen net d’un Ébéniste à son compte est d’environ 2300 € pour un homme et 1900€ pour une femme.

    (Source : statistiques Insee).

    Tendances de la profession

    L'ébéniste subit la concurrence importante de l'industrie du meuble et les entreprises d'ameublement emploient peu de professionnels. L’ébéniste a donc peu d’opportunités d’emploi. Néanmoins, les tendances à l'écologie et l’engouement pour l’utilisation de matériaux nobles comme le bois laisse entrevoir encore de beaux jours à cette profession. 

    Évolutions possibles d’Ébéniste

    L’évolution principale consiste à se mettre à son compte.

    Envie d’une reconversion en tant qu’ébéniste ?

    Avantages d’une reconversion en tant qu’ébéniste 

    • Métier créatif et manuel, le métier de menuisier offre une telle variété de tâches qu’il est extrêmement passionnant. Chaque projet sera une nouvelle aventure qui vous permettra de laisser libre cours à votre inventivité et à votre imagination. La routine n’existe pas. Travailler la matière, la toucher, sentir la fibre du bois sous la main, autant de sensations qui ne vous laisseront pas indifférent;
    • Si vous choisissez de vous mettre à votre compte, vous disposerez d’une grande autonomie et d’une grande liberté;
    • Vous pourrez vivre de votre passion auprès d’un large public : particuliers, entreprises, associations

    Inconvénients d'une telle reconversion 

    • Hélas, devenir ébéniste ne rimera pas toujours avec créativité car quand vous débuterez vous serez bien souvent dans l'obligation de réaliser des projets dits “alimentaires” où on ne laissera pas carte blanche à votre imagination.
    • Être à son compte impose d’être polyvalent et de devoir s’occuper de parties peu palpitantes telles l'administratif, les relances, le démarchage…
    • Profession physique, elle mettra votre corps à rude épreuve et pourra également vous faire courir certains risques : coupure, accident, problème respiratoire (à cause de la sciure)... 

    Compétences de base indispensables pour se lancer

    Savoir

    • Utilisation d'outils à bois manuels
    • Utilisation de scie à chantourner
    • Utilisation de machine-outil
    • Styles de mobilier
    • Caractéristiques et propriétés des bois et dérivés du bois
    • Techniques de collage
    • Techniques de chevillage
    • Assemblage par bouvetage, queue d'aronde
    • Assemblage par enture
    • Géométrie
    • Règles de sécurité
    • Histoire de l'art
    • Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)

     

    Savoir-faire

    • Définir les besoins d'un client
    • Façonner un article de mobilier
    • Définir les étapes d'exécution d'une oeuvre
    • Sélectionner des matières et matériaux
    • Concevoir des outils spécifiques de fabrication
    • Dimensionner un élément, des composants, des constituants
    • Tracer sur le bois la forme à façonner
    • Donner la forme aux pièces du bâti
    • Fixer des pièces de placage sur des pièces d'un bâti
    • Réaliser un frisage de placage
    • Assembler un bâti
    • Ajuster des pièces rapportées
    • Réaliser les finitions d'un ouvrage
    • Conditionner un produit fini
    • Élaborer une fiche de débit
    • Poncer des supports

    (Source: ROME)

    Par où commencer sa reconversion ébéniste ?

    Changer de métier au profit de celui d'ébéniste n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle d'ébéniste, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant qu'ébéniste mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un  expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)

     

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test