Restaurateur d'œuvres d'art | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un restaurateur d'œuvres d'art ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de restaurateur d'œuvres d'art.

Restaurateur d'œuvres d'art  | Fiche métier

Métier de restaurateur d'œuvres d'art

Besoin de remettre en état un tableau craquelé, une porcelaine ancienne fendue ou un masque africain fissuré ? Personne ne sera plus qualifié que le restaurateur d'œuvres d'art pour redonner leur éclat aux objets ou monuments d’art défraîchis.   Découvrez le métier en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

Qu’est-ce qu’un restaurateur d’art ?

Restaurateur d'art est un terme générique qui recouvre une multitude de spécialités : restaurateur de tableaux, restaurateurs de céramiques, restaurateurs de cuirs, restaurateurs de documents graphiques et imprimés, restaurateurs de meubles… Si vous envisagez de vous réorienter vers cette profession, vous n’aurez donc que l’embarras du choix.

Véritable artiste, le restaurateur répare ou restitue l’aspect initial d’un objet ou d’un bâtiment en prenant soin de conserver ses propriétés physiques et historiques. Quelle fierté de pouvoir participer à la conservation et la transmission des œuvres !

Pour redonner une seconde jeunesse à ce patrimoine, ce professionnel peut utiliser des technologies de pointe pour évaluer l'état de conservation de l'objet avant d'intervenir en utilisant des traitements appropriés et l’histoire de l’objet ou du monument en question.

Les missions du restaurateur d’art

Métier exigeant une grande minutie, les activités du restaurateur d’art varient selon sa spécialité. Toutefois, les étapes de son travail sont identiques :

  • Analyse historique, artistique et scientifique de l’œuvre 
  • Constat d’état de conservation
  • Diagnostic
  • Mise en œuvre d’un traitement adapté après concertation avec le propriétaire ou responsable de l’œuvre
  • Conseil et assistance
  • Rédaction des rapports techniques 
  • Documentation photographique sur l’état avant, pendant et après intervention
  • Contributions aux programmes d’éducation et d’enseignement
  • Participer à des manifestations de communication

Certaines missions peuvent prendre plusieurs années.

Si la profession de restaurateur d’art est assez solitaire, il peut toutefois être amené à collaborer avec des professionnels tels que des historiens, des archéologues… pour restaurer au mieux l’objet ou le bâtiment.

Où travaille le restaurateur d’art ?

La grande majorité des professionnels sont installés en Île de France et sont indépendants. En tant qu'artisans, ils travaillent dans leur atelier ou sur les lieux où se trouvent les objets ou les bâtiments à restaurer.

Mais le restaurateur peut également être salarié d'une entreprise privée ou d'une association ou dans de rares cas, fonctionnaires attachés à un établissement public (Bibliothèque nationale, Archives...).

Formations restaurateur d'œuvres d'art

Pour débuter dans la profession en tant qu’ouvrier dans la restauration d’œuvre d’art, un CAP ou un bac professionnel suffisent. Mais pour devenir restaurateur d’art, un bac +5 sera nécessaire.

Formation initiale

Niveau CAP

  • CAP bronzier
  • CAP ébéniste
  • CAP arts du bois
  • CAP arts et techniques du verre
  • CAP décoration en céramique

Niveau BAC ou équivalent

  • Bac pro artisanat et métiers d'art, options facteur d'orgues
  • Bac pro métiers et arts de la pierre
  • BMA arts et techniques du tapis et de la tapisserie de lisse ; bijou ; broderie ; céramique ; ébéniste ; ferronnerie d'art...
  • BP tailleur de pierre des monuments historiques

Niveau BAC +2

  • DMA arts de l'habitat option restauration de mobilier ; arts textiles et céramiques ; arts graphiques...

Niveau BAC +3

  • DN MADE, diplôme national des métiers d'art et du design mention patrimoine
  • DNA - diplôme national d'Art mention Conservation-restauration des biens culturels spécialité œuvres sculptées 
  • Diplôme d'école spécialisée telles que l’Ecole de Condé

Niveau BAC +5

  • diplôme de restauration du patrimoine de l'Institut national du patrimoine 
  • master conservation-restauration des biens culturels 
  • DNSEP des Beaux-arts
  • Diplôme de restaurateur du patrimoine de l'INP
  • Diplôme d'école spécialisée telles que l’Ecole de Condé

Formation continue

Dans le cadre d’une reconversion vers le métier de restaurateur d'œuvres d'art, le mieux est de commencer par un CAP. 

Les professionnels du secteur déjà en activité peuvent suivre des formations afin d’acquérir de nouvelles compétences ou d’évoluer dans leur métier.

Qualités requises pour devenir restaurateur d'œuvres d'art

Le métier demande certaines aptitudes :

La patience et la minutie

Premières qualités de ce métier, la patience et la minutie sont indispensables à la réussite de sa mission. De plus, il faut en permanence respecter les règles de sécurité.

Bonnes connaissances en histoire

Le restaurateur d’art peut intervenir sur des monuments vieux de plusieurs siècles. Il est important qu’il connaisse les règles d’architecture afin de conserver cet aspect historique.

Une bonne condition physique

Le métier de restaurateur d’art peut demander une bonne condition physique suivant les spécialités. En effet, il faut pouvoir déplacer des matériaux très lourds mais également supporter le travail dehors, par tous les temps ou le bruit.

Salaire d’un restaurateur d’art

Le salaire de ce professionnel varie selon sa spécialité, son statut et son secteur (public ou privé). Les restaurateurs indépendants voient en moyenne leur rémunération évoluer de 1 600 € au début de leur carrière à plus de 3 500 € après quelques années d'expérience. 

S’il exerce dans la fonction publique, sa rémunération oscille entre 1 700 € à plus de 3 000 € en fin de carrière.

Évolutions possibles du restaurateur d’œuvres d’art

Majoritairement indépendant, le restaurateur d'œuvres d’art va parfaire ses connaissances et ses techniques tout au long de sa vie afin de développer son carnet d’adresses de clients.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test