Armurier | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’armurier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’armurier.

Armurier | Fiche métier

Métier d’armurier

Divers métiers et spécialisations se cachent derrière le terme d’armurier allant de la commercialisation des armes à leur fabrication et leur réparation. Si vous souhaitez faire une reconversion professionnelle et vous orienter vers le métier d’armurier, cette fiche métier est faite pour vous.

Qu’est-ce qu’un armurier ?

Spécialiste des armes à feux mais également des armes blanches, neuves ou anciennes, l’armurier est un artisan aux multiples facettes. Si la plupart des armuriers se chargent de la fabrication, la réparation et la commercialisation des armes, certains préfèrent se spécialiser dans l’une des 3 activités. Ils peuvent également effectuer des tâches plus simples comme le nettoyage des armes à feu, leur inspection ou leur démontage et remontage.

Pour devenir armurier, un large éventail de compétences et de connaissances est nécessaire alliant autant le côté traditionnel du métier aux technologies qui se développent régulièrement.

L'armurier sait travailler le métal et le bois mais en général, plusieurs professionnels doivent intervenir pour fabriquer une même arme tant les spécialisations sont complexes : armurier fer, armurier bois, armurier graveur,…

Missions de l’armurier

  • Lire et réaliser des plans pour créer une arme
  • Travailler le métal et le bois
  • Réaliser des gravures
  • Gérer chaque partie de l’arme (crosse, visée, canon, bascule, mécanisme d'armement, percussion, extraction…)
  • Réparer les armes 
  • Nettoyer les armes
  • Recréer des éléments qui n'existent plus sur le marché pour redonner vie à une arme ancienne 
  • Fournir des devis 
  • Gérer un commerce pour vendre des armes (dans le respect de la réglementation très stricte)
  • Distribuer les armes aux soldats et de les récupérer après utilisation quand il exerce dans l’armée

Où travaille l’armurier ?

L’armurier peut exercer son activité dans des entreprises de différentes tailles : entreprises de fabrication industrielle, commerces d'équipements de sport, artisans fabricants, commerçants de gros et de détail, services après-vente.

Il peut également exercer au sein de la police, la gendarmerie et l'armée.

Tendances de la profession

Le secteur de l'armurerie cherche de la main-d’œuvre. Le jeune candidat ne devrait pas avoir de difficulté à trouver un poste.

Qualités pour devenir armurier

Passion

Comme de nombreux métiers de l’artisanat, il faut être animé d’une forte passion pour le tir et par les armes à feu pour devenir armurier.

Bonne culture historique

L’armurier peut intervenir sur la restauration d’armes anciennes. Bien connaître l’histoire et la culture entourant ces armes est un prérequis indispensable.

Patience

La conception et la restauration d’armes demandent une grande patience et beaucoup de rigueur pour garantir toute la sécurité. 

Déontologie et intégrité

Le secteur de l’armurerie est fortement réglementé et le professionnel doit connaître sur le bout des doigts celle-ci.

Formation armurier

Très peu de formations préparant au métier d’armurier. En France, un seul établissement (Saint-Etienne) propose ce type de formation.

Niveau CAP

  • CAP armurerie (fabrication et réparation) qui peut être préparé dans le cadre de la formation professionnelle continue pour adultes.

Niveau BAC

  • BMA (brevet des métiers d’art) armurerie en 2 ans 

Formations continues

  • CQP armes et munitions proposé par la FEPAM ou via la VAE. Ce Certificat de Qualification Professionnelle se déroule en un mois et vous permet de vendre des armes, leurs munitions et de conseiller votre clientèle.

Pour obtenir l'agrément d'armurier, l'une de ces trois formations (CAP, BMA, CQP) est obligatoire.

Salaire d’un armurier

En tant qu’artisan, le salaire de l’armurier varie suivant sa clientèle et sa renommée. La clientèle de l’armurier est variée : collectionneurs, chasseurs, tireurs sportifs, amateurs d’armes, musées. 

Le salaire de l’armurier en début de carrière est équivalent au smic. En fin de carrière et à son compte, son salaire approche les 5 000 euros brut par mois.

Évolutions possibles de l’armurier

S’il exerce en salarié, l’armurier peut évoluer comme dans toute société mais il peut également choisir de se mettre à son compte et pourquoi pas se spécialiser.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test