Pour se préparer au marché du travail d’ici 2030 (avec la disparition de certains métiers, l’expansion et l'émergence de d’autres), il convient de développer ses compétences en suivant une formation professionnelle.

Sommaire

    Quels métiers demain ?

    Avec la révolution numérique, 3 métiers sur 5 verront au moins 30% de leurs activités automatisées, d’ici 2030.

    D’après une étude Eurostat, la transformation digitale pourrait détruire 6 millions d’emplois peu qualifiés en Europe d’ici 2025, et en créer 15 millions en parallèle. 

    Selon une étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur, 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore.

    Les métiers qui risquent de disparaître

    La révolution digitale provoque la disparition de certaines professions et en fait émerger de nouvelles.

    L’Institut Sapiens a identifié 5 métiers qui ont une forte probabilité de voir leurs emplois disparaître dans les prochaines années (compte tenu qu’ils ont été remis en question par une technologie et ont connu la plus forte diminution de leurs effectifs entre 1986 et 2016) :

    • Employé de la banque et des assurances (agent de guichet, téléconseiller, employé de services techniques et commercial) à partir de 2038
    • Employé de la comptabilité à partir de 2041
    • Caissier et employé de libre-service à partir de 2050
    • Secrétaire bureautique et de direction à partir de 2053
    • Manutentionnaire à partir de 2071

    Les métiers en pleine expansion d’ici 2030

    Selon un rapport réalisé par la Dares et France Stratégie, 760 000 postes seront à pourvoir chaque année d’ici 2030 ; soit 8,4 millions de postes à pourvoir entre 2019 et 2030.

    Les 10 métiers en plus forte expansion entre 2019 et 2030 : 

    • Cadres du bâtiment et des travaux publics : +30% (58 000 postes en plus)
    • Ingénieurs de l'informatique : +26% (115 000 postes en plus)
    • Ingénieurs et cadres techniques de l’industrie : +24% (75 000 postes en plus)
    • Aides à domicile : +18% (98 000 postes en plus)
    • Infirmiers, sages-femmes : +18% (112 000 postes en plus)
    • Cadres commerciaux et technico-commerciaux : +17% (109 000 postes en plus)
    • Ouvriers qualifiés de la manutention : +16% (79 000 postes en plus)
    • Aide-soignants : +15% (110 000 postes en plus)
    • Ouvriers peu qualifiés de la manutention : +15% (57 000 postes en plus)
    • Médecins et assimilés : +13% (49 000 postes en plus)

    En 2030, il y aurait 58 000 postes de cadres du bâtiment et des travaux publics en plus, soit une hausse de 30% par rapport à 2019.

    Développer ses compétences pour se préparer au marché du travail de demain

    L’obsolescence des compétences : késako ?

    En 1970, la durée de vie d’une compétence était de 40 ans.

    Aujourd’hui, elle n'est plus que de 1 à 2 ans, notamment dans les métiers en lien avec les nouvelles technologies.

    D’après une enquête du CEDEFOP, les seniors (plus de 50 ans), les travailleurs les moins qualifiés et les personnes qui n’ont pas accès à la formation continue sont les plus touchés par l’obsolescence des compétences.

    Quelles compétences acquérir ?

    Avec l’automatisation, les besoins en compétences des entreprises évoluent, et cette tendance n’est pas prête de s'arrêter.

    En effet, d’après une étude, les compétences manuelles seront moins recherchées par les entreprises (-14%) au profit des compétences technologiques (+55%) et des compétences cognitives (+8%) d’ici 2030.

    Le Forum économique mondial a recensé 8 soft skills qui seront indispensables en 2030 : 

    • La résilience et la flexibilité
    • La résolution de problèmes 
    • Le raisonnement et la conceptualisation
    • Les capacités de réflexion et de raisonnement analytique
    • L’apprentissage continu
    • L’esprit critique
    • La créativité et la prise d’initiative
    • Le leadership

    La formation continue : solution pour acquérir de nouvelles compétences et assurer son employabilité

    Pour renforcer ses compétences ou en acquérir de nouvelles (afin qu’elles ne deviennent pas obsolètes) et ainsi être employable, le suivi d’une formation professionnelle est indispensable. 

    Comme nous l’avons vu, la digitalisation impacte l’emploi mais elle a également révolutionné l’accès à la formation continue notamment avec la formation à distance qui permet de se former à n’importe quel moment de la journée et de n’importe quel endroit.

    Pour apprendre une nouvelle compétence en ligne, quelques mois suffisent dans certains domaines. 

    En effet, comptez 

    • 1 à 2 mois pour une compétence dans la vente ou le marketing
    • 2 à 3 mois pour une compétence en data analyse, en conception de produit ou en intelligence artificielle (IA)
    • 4 à 5 mois pour un compétence en cloud computing ou en ingénierie

    Infographie sur le marché du travail en 2030 

    Comment préparer sa carrière pour 2030 avec l'apparition de nouveaux métiers, l'obsolescence des compétences et la robotisation ?  

    Les IA gagnent en importance dans les entreprises et prévoient de remplacer 30% des activités de 3 métiers sur 5 d'ici 2030. Toutefois, cela pourrait également entraîner la création de 15 millions d'emplois supplémentaires. Observer les nouveaux métiers, la robotisation et les aspirations professionnelles peut aider à se projeter et se préparer aux défis futurs du marché du travail, bien que les changements futurs soient incertains.  

    Consultez les chiffres clés de l’infographie du marché du travail en 2030 sur topformation.fr. 

    Infographie sur le marché du travail de 2030 Retrouvez l'infographie originale sur Topformation.fr

    • Catégories :
    • Carrière
    • Formation
    Article mis à jour le 02/09/2023
    Trouver votre formation