Commissaire de police | Fiche métier

Quelles sont les missions d’un Commissaire de police ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Commissaire de police.

Commissaire de police
Sommaire

    Métier de commissaire de police

    Cadre de la Police nationale, le commissaire de police supervise toutes les opérations et encadre ses subalternes. 

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, salaire, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un commissaire de police ?

    Le commissaire de police fait partie de la chaîne de commandement de la police nationale et dirige un service, une école ou un commissariat. Il a le statut d’Officier de Police Judiciaire (OPJ) et la loi leur confère également les attributs de magistrat.

    Sous l’autorité du ministre de l'intérieur, il décide des missions à conduire pour atteindre les objectifs fixés par celui-ci et gère une équipe de plusieurs officiers.

    C’est également à lui que s’adressent les autorités locales lorsque c’est nécessaire. 

    Les missions d’un commissaire de police

    Les principales missions d’un commissaire de police sont les suivantes :

    • concevoir des programmes de prévention et de lutte contre la délinquance et l’insécurité quand il travaille dans un commissariat,
    • diriger les interventions de la Police Nationale (investigation, renseignement, maintien de l'ordre public...) en fixant les objectifs, en formant les équipes, en allouant les moyens (nombre d'hommes et de véhicules) pour chaque opération, en suivant l'avancement et en évaluant les performances de son équipe,
    • superviser les interventions extérieures et l’action des enquêteurs sur le terrain,
    • assurer la sécurité publique dans plusieurs communes, qu’il s’agisse de délinquance, d’enquêtes criminelles, de troubles à l’ordre public, de manifestations publiques, ou encore de sécurité routière,
    • superviser les opérations administratives de son service, comme le recrutement ou le pilotage du budget,
    • communiquer auprès des autorités et de la presse,
    • être en relation avec les différents acteurs de la vie sociale : préfets, procureurs, élus locaux, représentants d’organismes publics, structures éducatives.

     

    Suivant s’il travaille au sein de la police judiciaire ou à la tête d’une unité spécialisée, ses missions sont un peu différentes. 

    Dans le premier cas, il s’occupera davantage des enquêtes de trafic d’armes, de stupéfiants ou encore de proxénétisme. Dans le second, il peut avoir en charge la protection de hautes personnalités, prendre part à la recherche d’informations pour le compte du gouvernement ou encore participer à la lutte contre l’espionnage.

    Qualités requises pour devenir commissaire de police

    Le commissaire de police est avant tout un manager qui encadre une équipe. Pour cela, il doit faire preuve d’un charisme naturel pour être un bon meneur d’hommes. 

    Rigueur et patience sont des maîtres-mots pour mener ses enquêtes au mieux. 

    Le commissaire fait preuve également d’une bonne capacité d’écoute et de beaucoup de psychologie. Les situations d’urgence lui demandent sang-froid, d’être réactif et d’avoir un jugement à la fois intuitif et factuel. 

    Enfin, il doit posséder une excellente condition physique. 

    Les formations pour devenir commissaire de police

    Pour devenir commissaire de la police nationale, il faut suivre une formation de 22 mois au sein de l’Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP), située à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (69). En entrant à l’école, l’élève commissaire s’engage à servir l’Etat pendant sept ans.

    Concours externe :

    accessible aux titulaires d'un diplôme de niveau bac +5 ou justifier de trois années d’exercice dans un domaine similaire, âgé de 35 ans au maximum, avoir un casier judiciaire vierge, être agréé territorialement compétent par le préfet, avoir effectué la journée défense et citoyenneté, être jugé apte au service de nuit et au port d’arme et remplir les conditions d'aptitude physiques particulières.

    Concours interne :

    ouvert aux fonctionnaire civil ou militaire, ou bien agent de l’Etat, des collectivités territoriales, d’un établissement public ou bien d’une organisation internationale intergouvernementale, âgé de moins de 45 ans. 

    Voie d'accès professionnelle :

    accessible aux fonctionnaires du corps de commandement de la Police nationale qui possède au minimum le grade de capitaine et 2 ans d’ancienneté dans ce grade. Il faut avoir au maximum 50 ans. 

    Salaire d’un commissaire de police

    La rémunération d’un commissaire dépend de son grade :

    • élève : environ 1600€ nets,
    • stagiaire : environ 2.000€ nets,
    • commissaire de police : entre 3.000€ et 5.000€ nets,
    • commissaire divisionnaire de police : entre 4.500€ et 6.500€ nets,
    • commissaire général de police : entre 5.700€ et 7.800€ nets.

    Débouchés et évolutions du commissaire de police

    Après neuf années de services effectifs, l’obligation de mobilité effectué, et la réalisation d’une formation professionnelle, le commissaire peut être nommé commissaire divisionnaire.

    L’échelon suivant est celui de commissaire général. Enfin, un commissaire divisionnaire peut être nommé contrôleur général..

    Après au minimum 1 année d'activité,  le contrôleur général peut devenir inspecteur général, puis directeur des services actifs.

    Les postes de commissaire de police sont classés de A à E, selon leur niveau de responsabilité.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti