Votre congé maternité arrive à son terme ? Mais le problème c’est que vous n’avez pas envie de reprendre le boulot ? Voyons ensemble 7 solutions.

Sommaire

    Après plusieurs semaines passées à pouponner, la fin de votre congé maternité et par conséquent le retour au travail approchent à grands pas. 

    Mais le problème c’est que vous n’avez pas envie de reprendre le boulot. Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule dans ce cas-là !

    Découvrons ensemble 7 solutions. 

    Changer de poste au sein de votre boîte

    Travailler en horaires décalés ce n’est plus ce dont vous avez envie. Et du coup, vous ne souhaitez pas reprendre le travail à cause de cela ?

    Alors pourquoi ne pas demander à votre employeur un changement de poste plus en adéquation avec votre nouvelle vie de famille ? 

    Il vous proposera peut-être un nouveau poste avec des horaires de bureau !

    Changer de métier

    La naissance d’un enfant est un véritable tsunami à tout niveau. Les contraintes et les aspirations ne sont plus les mêmes qu’avant.

    Et peut-être que ce grand bouleversement vous pousse à réfléchir à vos envies profondes et à envisager une reconversion professionnelle ?

    Alors pourquoi ne pas choisir un métier compatible avec votre vie de maman ?

    Pour faire le point sur vos compétences, votre parcours professionnel mais aussi sur votre personnalité et ainsi définir un projet professionnel pertinent, pensez au bilan de compétences.

    Créer votre entreprise

    L'arrivée d’un bébé peut aussi être l'occasion de se lancer dans l’entreprenariat et ainsi d’être libre d'organiser ses journées de travail en fonction de son enfant.

    Si le projet de créer votre entreprise vous trotte dans la tête depuis un long moment déjà, profitez-en pour vous lancer.

    Prendre un congé parental à temps plein ou à temps partiel

    Après le congé maternité, il est possible de prendre un congé parental d’éducation à condition de justifier d’au moins un an d’ancienneté dans son entreprise.

    Le congé parental peut être effectué à temps plein ou à temps partiel mais dans ce cas, la durée de l'activité professionnelle doit être au minimum de 16 heures par semaine.

    Pendant un congé parental à temps plein, vous n'êtes pas rémunérée par votre employeur puisque votre contrat de travail est suspendu.

    À temps partiel, vous percevez un salaire proportionnellement à votre durée de travail.

    Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier de la PreParE (aide versée par la CAF) dont le montant (du 1er avril 2023 au 31 mars 2024) est de :

    • 428,71€ par mois en cas d’arrêt total d’activité (congé parental à temps plein)
    • 277,14€ par mois pour une activité égale ou inférieure à 50%
    • 159,87€ par mois pour une activité comprise entre 50 et 80%

    Vous l’aurez compris, d’un côté, vous avez le choix entre vous occuper de votre bébé à 100% (mais l’inconvénient c’est que vos ressources seront faibles) et de l’autre, le garder tout en continuant à travailler et donc à percevoir un salaire.

    Si vous souhaitez prendre un congé parental, informez votre employeur de votre décision, par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR), 1 mois au moins avant le terme de votre congé de maternité. Quoi qu’il arrive, il ne pourra pas le refuser.

    Démissionner pendant votre congé maternité

    Votre décision est radicale et définitive : vous ne souhaitez pas reprendre votre travail ni même prendre un congé parental à temps plein !

    Savez-vous que même en congé maternité, vous pouvez démissionner de votre poste pour élever votre enfant ?

    Par contre, vous devez informer votre employeur de votre volonté de démissionner, par lettre recommandée avec avis de réception (LRAR) ou par remise contre récépissé :

    • dans les 2 mois suivant la naissance de votre enfant
    • ou au moins 15 jours avant la fin du congé de maternité

    Pendant un an, vous bénéficiez d’une priorité de réembauche dans votre entreprise. 

    En cas de réemploi, vous récupérez tous les avantages que vous aviez acquis au moment de votre départ.

    Négocier avec votre employeur le fait de télétravailler 

    Depuis la pandémie de Covid-19, le télétravail s’est largement démocratisé et la politique des entreprises en la matière a évolué.

    Evidemment, télétravailler sur du long terme tout en s’occupant d’un enfant en bas âge est très compliqué. 

    Mais, le recours au télétravail peut représenter une solution provisoire si l’on arrive à aménager son temps de travail en fonction des besoins de bébé.

    Si le travail à distance vous plaît, vous avez tout intérêt à aborder avec votre patron la question de vos horaires et du télétravail. Il ne sera peut-être pas contre !

    Prendre un congé maladie si vous êtes en dépression

    10 à 20% des mamans sont touchées par une dépression post-partum. Ce trouble n’est donc pas rare. Et lorsque l’on apprend que le taux de dépression postnatale est plus élevé trois mois après l’accouchement, on comprend mieux pourquoi il est si dur de reprendre le cours de sa vie professionnelle. 

    Perte d’appétit, anxiété extrême, crises de panique, profonde tristesse sans raison apparente, volonté de se replier sur soi-même, irritabilité, rejet de son enfant… font partie des symptômes de la dépression post natale.

    Si vous éprouvez certains de ces symptômes, consultez votre médecin. Il déterminera le traitement approprié et jugera de la pertinence de prendre un congé maladie.

    • Catégories :
    • Carrière
    • Femmes
    Article mis à jour le 04/01/2024
    Trouver votre formation
    Pour Approfondir
    Du congé maternité à la reconversion Mères au foyer