Pourquoi faire un bilan de compétences à 50 ans ?

Finançables avec votre CPF et accessible à tous, les bénéfices du bilan de compétences pour les quinquagénaires ne sont plus à démontrer.

Pourquoi faire un bilan de compétences à 50 ans ?

Faire un bilan de compétences à 50 ans, voire après, quelle drôle d’idée ! Après un parcours professionnel déjà riche, vous avez certainement acquis de nombreuses compétences.

En tant que jeune senior, vous savez que la retraite approche à grand pas et vous n’estimez dons pas nécessaire d’en passer par là.

Mais si vous prenez quelques minutes pour lire ce qui suit, vous changerez certainement d’avis et comprendrez que le bilan de compétences n’est pas réservé aux jeunes actifs mais également aux personnes souhaitant préparer dans les meilleures conditions leur fin de carrière.

Les droits au bilan de compétences à 50 ans

Avant de commencer, un petit rappel s’impose. Qu’est-ce que le bilan de compétences pour les seniors ?

En fait, c’est exactement la même chose que pour les jeunes actifs. Le bilan de compétences est un outil de diagnostic sur-mesure qui permet à tous de mettre en lumière ses connaissances et ses compétences dans le but de valider un projet professionnel en accord avec ses motivations et ses aspirations, tout en prenant en compte la réalité du marché du travail.

Défini par le Code du travail, il est très réglementé et réalisé obligatoirement par un professionnel certifié Qualiopi. Si la formation se déroule lors de votre temps de travail, vous continuerez à percevoir votre rémunération. Ce dernier ne peut dépasser 24 heures.

En termes de déroulement, le bilan de compétences pour les personnes de plus de 50 ans se passe de manière identique puisque 3 étapes sont à suivre :

  • La phase préliminaire destinée à vous informer sur le but du bilan et à déterminer avec vous vos besoins et attentes.
  • La phase d’investigation permettant d’identifier et d’organiser vos compétences. 
  • La phase de conclusion qui propose un plan de route, voire des actions de formation.

Votre âge n’a aucun impact sur la définition ou l’organisation du bilan de compétences mais il peut en avoir un sur son accès et son financement.

En effet, si l’accès à cet outil varie suivant l’ancienneté professionnelle ou la situation, dès que vous avez plus de 45 ans, vous accédez automatiquement à la demande (tout comme pour une ancienneté de 20 ans).

Enfin, le bilan de compétences peut être financé en tout ou partie par votre CPF. Or, si vous n’avez pas encore pioché dedans, il y a fort à parier qu’il soit plein. Vous disposerez donc de 5000 € pour financer un bilan qui coûte entre 1000 à 3000 € en moyenne. Vous n’aurez donc normalement rien à débourser.

Jamais entendu parlé du Compte Personnel de Formation ? Remédions à ça tout de suite. Découvrez le dispositif.

À 50 ans, il est encore temps de changer de voie

Une reconversion professionnelle, lorsqu'elle n'est pas contrainte par des raisons économiques (licenciement, chômage...), est une démarche dictée par des envies personnelles. Dans ce domaine, il n’y a aucun âge plus propice qu’un autre à ce choix.

Même si nous avons tendance à nommer les cinquantenaires de seniors et à penser qu'il est difficile de se reconvertir après 45 ans, être un quinqua de nos jours n’a plus rien à voir avec nos grands-parents à leur époque. Aujourd’hui, avoir 50 ans c’est être en forme, avoir en général des enfants autonomes, un certain niveau de vie et, surtout, une irrépressible envie de se sentir libre de faire ce qu’on a réellement envie.

Mais envisager un changement de vie professionnelle à 50 ans ne se prend pas à la légère. C’est un processus long et complexe qu’il faut convenablement appréhender.

Vous pouvez avoir parfois l'impression que l'avenir est tracé et que vos possibilités sont réduites alors que votre grand nombre d'expériences, de savoir-faire et de connaissances constituent un fort atout pour peu que vous sachiez les valoriser.

En conduisant une démarche de bilan de compétences, votre réflexion se portera essentiellement sur ces acquis et vous vous apercevrez alors que vos options sont bien plus larges que vous auriez pu l’imaginer.

Carrière professionnelle en panne ? Pensez au bilan de compétences
Trouvez les meilleurs centres de bilan de compétences près de chez vous.
Trouver un centre

Le bilan de compétences des seniors, une solution au chômage et à l’évolution de carrière

Les défis que doivent relever les quinquagénaires sont nombreux et parmi ceux-ci, le chômage car soyons clairs, même si le taux de chômage à cet âge est moins élevé (5,9% pour les + 50 ans contre 7,1 % pour les 25-49 ans au second trimestre 2021 d’après l’INSEE), il est toujours plus difficile de retrouver un emploi à 50 ans qu’à 30 ans.

D’ailleurs, en matière d'emploi des seniors, la France accuse un retard sur ses voisins européens.

Bien que depuis une dizaine d’années, le taux d’activité des seniors soit en hausse rapide et continue, les idées reçues autour du recrutement des seniors restent fortement ancrées et il en ressort que, même si la situation a tendance à s’améliorer, le recrutement de profils seniors voit encore trop régulièrement leurs candidatures injustement écartées au bénéfice de candidats plus jeunes.

Ensuite, au sein même de l’entreprise, nos seniors doivent jouer des coudes pour continuer d’évoluer tout en subissant la concurrence des jeunes recrues qui considère trop souvent leur âge comme un tremplin vers la retraite.

Pour les quinquagénaires, le bilan de compétences peut ainsi les aider à se repositionner sur le marché de l’emploi, voire mettre en évidence de nouvelle possibilité d’exercice et surtout, les accompagner à la préparation de leur fin de carrière dans les meilleures conditions. 

L'expérience et les compétences acquises pendant leurs années de travail peuvent être valorisées dans un autre domaine professionnel par un nouvel employeur. Leur maturité permet aux seniors de prendre des décisions raisonnables et de mieux s'adapter à un nouveau poste. 

Faire un bilan de compétences après 50 ans, l’occasion de (re)prendre confiance en soi

50 ans aujourd’hui ce sont un peu les 40 ans d’hier. Si la crise de la quarantaine frappe toujours, celle-ci se fait également ressentir chez nos quinquas.

Peur de perdre son travail et de ne pas pouvoir en retrouver, concurrence interne avec de jeunes recrues aux dents longues, sensation de ne plus être dans l’air du temps professionnellement, sentiment de ne plus être en phase avec les valeurs de la direction… sont autant de situations qui peuvent impacter votre confiance en vous. Or, le manque de confiance en soi peut impacter négativement votre vie professionnelle et votre comportement en entraînant des échecs répétés ou une mise à l’écart qui peuvent freiner l’évolution professionnelle.

Faire le point sur vos compétences professionnelles, vos qualités et vos aspirations avec l'aide d'un professionnel vous aidera à reprendre confiance en vous.

En effet, un bilan de compétences constitue un excellent moyen de mieux vous connaître professionnellement et de prendre conscience de vos forces et acquis.

Cette mise en lumière de vos atouts vous permettra de booster votre confiance en vous et d'aller de l’avant en démarrant éventuellement un nouveau projet (formation, VAE, reconversion…).

Enfin, mesurer l'importance du travail dans votre projet de vie et trouver un pont entre vos compétences, votre mission actuelle et une certaine nouveauté pourra vous offrir un meilleur équilibre professionnel.

Carrière professionnelle en panne ? Pensez au bilan de compétences
Trouvez les meilleurs centres de bilan de compétences près de chez vous.
Trouver un centre