Bilan de compétences : les différentes étapes

Sommaire

    Si chaque centre a la possibilité de mener le bilan de compétence à sa manière dans le détail, il n’en reste pas moins un dispositif encadré par la loi de 1991 qui doit respecter 3 grandes étapes afin d’en garantir l'efficacité.

    Comment se déroule un bilan de compétences ? Toutes les réponses ci-dessous.

    Les étapes du bilan de compétences

    À lire aussi : Tout savoir du bilan de compétence

    Entretien préliminaire : vérification de la motivation du candidat

    Avant de vous engager totalement dans cette aventure, il est important de valider votre motivation. Pour cela, les centres proposant des bilans de compétences débutent toujours par cet entretien préalable gratuit et sans engagement. 

    Parfois, cette première étape peut également être scindée en 2 avec d’une part une phase de diagnostic et d'autre part, une phase d’entretien avec un conseiller.

    Quelle que soit la manière dont procède le professionnel, cette phase préliminaire aura les même objectifs :

    • Présenter le centre, sa démarche pédagogique et les modalités de financement ;
    • Permettre au candidat de se présenter et d'expliquer sa situation et ses attentes ;
    • Clarifier la demande du candidat ;
    • Confirmer l’engagement des parties dans la démarche ;
    • Poser les bases du bilan de compétences en rappelant au candidat les conditions de déroulement du bilan, les méthodes et techniques mises en œuvre et les principes d’utilisation des conclusions du bilan.

    Au final, ce diagnostic permet de vérifier que la demande de l’intéressé est bien en adéquation avec le bilan de compétences. Dans le cas contraire, le conseiller veillera à le rediriger vers une démarche ou une structure plus adaptée. 

    Durant cette étape, il est important qu’une vraie relation de confiance puisse s’établir avec le conseiller qui doit tout mettre en oeuvre pour inviter à la discussion et à l’échange.

    Cette étape se clôture par la co-signature du contrat par le bénéficiaire et le chargé de bilan après un éventuel temps de réflexion et une aide à la constitution du dossier de demande de prise en charge si besoin.

    Phase d’investigation : identifier le potentiel et ouvrir des perspectives

    Etape la plus importante du bilan de compétences, la phase d’investigation s’inscrit dans une démarche rétrospective et prospective et se déroule en plusieurs séances de 2 heures environ à chaque fois qui doivent permettre au bénéficiaire d’avoir une meilleure connaissance de lui-même et de son environnement professionnel.

    Durant ces entretiens, de nombreux outils tels que tests, questionnaires, dialogues, jeux de rôles… vont permettre non seulement de déterminer un portefeuille des compétences acquises lors des expériences professionnelles passées mais également les atouts, le potentiel à développer et les valeurs générales dans le travail qui le caractérise.

    Cette phase d’investigation se conclura par la détermination des possibilités futures pour le salarié, en matière de métier, de formation, de secteur d’activité mais aussi à valider un projet de reconversion. 

    Pour ceux qui n'ont pas de projet précis, cette étape permet d’ouvrir de nouvelles perspectives et d’en fermer d'autres.

    Phase de conclusion : obtenir une feuille de route

    Une fois les 2 premières étapes passées, il est grand temps d’en tirer des conclusions et de se jeter dans le grand bain.

    Cette ultime étape du bilan de compétences s’appelle également la restitution puisqu’elle permettra la remise d’un document d'analyse et de synthèse avec les conclusions et les recommandations tirées des études précédentes.

    Soumis à l’approbation du bénéficiaire, cet écrit recense les facteurs susceptibles de favoriser la réalisation dudit projet.

    Néanmoins, cette dernière étape du bilan n’est pas une fin en soi puisqu’elle ne fait qu’ouvrir les portes d’une nouvelle aventure comme la création d'une entreprise ou bien une formation. 

    Cette synthèse constitue avant tout une véritable feuille de route pour le bénéficiaire issue de sa propre expérience et de ses compétences.

    Et après le bilan de compétences?

    Il est temps de se jeter à l’eau. La plupart des consultants qui vous auront accompagné vont effectuer un suivi de plusieurs mois afin de s’assurer que la personne a pu mettre en œuvre son projet, et dans le cas contraire de lui apporter un complément de soutien.


    Publié le 28 Févr. 2020 , et mis à jour le 14 Mai 2020