Quand faire un bilan de compétences ?

Sommaire

    Contrairement à la croyance populaire, réaliser un bilan de compétences ne sert pas uniquement à régler des soucis professionnels. En effet, il constitue avant tout un outil et non une solution à lui seul.

    Cela étant précisé, si vous souhaitez prendre du recul en adoptant une approche introspective et dynamique pour mieux appréhender votre profil professionnel, le bilan de compétences vous tend les bras.

    Découvrez les meilleurs moments pour le faire ?

    Quand faire un bilan de compétences ?

    Quand vous aurez l’âge

    Disons vers 40-45 ans, cela semble le moment idéal, non ? On rigole bien sûr.

    Quel que soit votre âge, il peut être utile de réaliser un bilan de compétences mais vos motivations seront juste quelque peu différentes, ce qui est assez logique.

    Une personne entrée dans le vie active depuis seulement quelques années, n’aura pas les mêmes besoins qu’une personne proche de la retraite ou dont l’entreprise commence à battre de l’aile.

    La trentaine

    30 ans est souvent le premier âge auquel on réalise un bilan de compétences d’autant que le code du travail précise que pour bénéficier d’un congés spécifique pour sa réalisation durant les heures de travail, il faut justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle le salarié effectue la demande. 

    Les raisons qui peuvent pousser à réaliser un bilan de compétences à 30 ans sont majoritairement :

    • Un métier qui ne correspond pas ou plus à nos attentes
    • Un besoin d’évoluer professionnellement, de booster sa carrière
    • Un besoin d’équilibre vie pro / vie perso plus prononcé

    La quarantaine

    Cela fait déjà 15 à 20 ans que vous exercer la même profession et votre motivation du début a laissé place petit à petit à la monotonie, l’excitation des jeunes années s’en est allée tout doucement, un certain mal-être a peut-être même commencé à faire son apparition. De nouvelles questions vous taraudent et la crise de la quarantaine n’arrangeant rien, vous commencez à vous remettre en question. « Suis-je encore capable de relever des défis professionnels ? Mon entreprise est-elle toujours en phase avec mes aspirations ? N’ai-je pas fait le tour de mon activité ? » Le bilan de compétences permet de répondre à ces questions existentielles.

    La cinquantaine

    Vous arrivez à un âge où vos enfants quittent le nid et les crédits se terminent. Vous aspirez à plus de tranquillité et moins de pression professionnelle, voire vous envisagez de déménager pour démarrer une nouvelle vie. En parallèle, les progressions au sein de votre entreprise se font de plus en plus attendre et les promotions tardent à venir. Vous commencez à vous demander si vous pouvez encore changer de métier et si oui, pour faire quoi. Le bilan de compétences est un bon moyen pour découvrir dans quelle mesure vous pouvez évoluer dans une nouvelle voie ou créer sa propre entreprise.

    La soixantaine

    A l’heure où la plupart optent pour une retraite bien méritée, d’autres ne s’imaginent pas autrement qu’en activité et refusent de mettre un point final à leur vie professionnelle. Envisager de découvrir de nouveaux horizons et se faire plaisir est une bonne motivation pour entamer un bilan de compétences.

     

    Quand vous envisagerez une reconversion

    Comme des milliers de français, vous êtes en plein questionnement quant à votre avenir professionnel et vous songer sérieusement à changer de métier. Mais vous savez également qu’une reconversion professionnelle ne se prend pas à la légère et que pour assurer votre réussite, une bonne préparation est obligatoire.

    Réaliser un bilan de compétences est une étape primordiale pour identifier vos compétences et vos savoir-faire afin de construire au mieux votre nouveau projet pro. Mais surtout, il permet de s’assurer du bien-fondé du changement de profession et constitue une première étape quasi incontournable. De plus, il permettra d'appuyer une demande de financement pour une formation éventuelle. 

    Si vous avez décidé de vous reconvertir, le bilan de compétences est donc fortement recommandé pour confirmer vos choix de secteur et de formation à suivre. Il vous permettra aussi de contrôler le marché de l’emploi.

     

    Quand vous serez au chômage

    Perdre son emploi  génère toujours beaucoup de frustration et provoque souvent une remise en question pour les individus concernés, d’autant plus s’il s’avère compliqué de retrouver un poste rapidement.

    Le bilan de compétences permet de découvrir quelles sont vos compétences cachées, celles qui pourront vous faire découvrir de nos horizons professionnels, ce qu’attendent réellement les employeurs ou encore qu’elles formations vous devriez suivre pour enrichir vos compétences.

    Ainsi, vous optimisez vos candidatures, boostez votre employabilité et apprenez également comment convaincre un employeur potentiel.

     

    Quand votre entreprise montrera des signes de faiblesse

    Au cours du contrat de travail, l'employeur a le devoir d'assurer l'adaptation des salariés à leur poste de travail. Il doit veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard, notamment, de l'évolution des emplois, des technologies et des organisations.

    Si votre entreprise commence à battre de l’aile, les risques de licenciement économique grandissent. Celui-ci ne peut intervenir que lorsque tous les efforts de formation et d'adaptation ont été réalisés. L'employeur peut donc tout à fait vous proposer un bilan de compétences dans le cadre d'un congé de reclassement.

    Mais vous pouvez également prendre les devants et ne pas attendre d’en arriver à ces extrémités car si le licenciement économique est souvent vécu comme une période sombre engendrant sentiment d'échec, de frustration et remise en question, il peut également annoncer le commencement d’une nouvelle ère et devenir l’occasion de se lancer dans de nouvelles aventures. D’ailleurs, Alexander Graham Bell disait à ce sujet que “Lorsqu'une porte se ferme, il y en a une qui s'ouvre. Malheureusement, nous perdons tellement de temps à contempler la porte fermée, que nous ne voyons pas celle qui vient de s'ouvrir.”

     

    Finalement, toutes les occasions sont bonnes

    S’il est plutôt coutume de réaliser un bilan de compétences pour  répondre à certaines situations comme un  mal-être professionnel, un licenciement,  un événement personnel (décès, naissance…) ou encore une remise en question, rien ne vous empêche d’envisager cette démarche même si vous ne rencontrez pas de difficulté  particulière.

    Vous pouvez tout à fait opter pour ce choix parce que vous souhaitez progresser et acquérir de nouvelles compétences en vue d’obtenir davantage de responsabilités et anticiper vos besoins de formation.

    Mais vous pouvez également réaliser un bilan de compétences simplement pour prendre du recul dans le but de conforter votre orientation professionnelle ou au contraire, préparer votre avenir professionnel avec une visée à plus long terme.

    Bref, un bilan de compétences se fait à votre initiative, lorsque vous ressentez le besoin de faire un point dans votre carrière, à tout âge.


    Publié le 08 Août 2020 , et mis à jour le 01 Déc. 2020