10 raisons d’une reconversion professionnelle

Sommaire

Sauter le pas et changer de métier n’est pas une décision à prendre à la légère et pourtant, plus de 60% des français se déclarent prêts à se reconvertir. Au départ de cette envie de changer de travail, on retrouve de nombreuses raisons qui poussent à un ras-le-bol du poste actuel, à un désengagement du salarié et à l’envie d’évoluer vers autre chose.

Être plus en phase avec ses valeurs

Chaque personne tente au quotidien d’incarner ses propres valeurs personnelles et cherchent à les retrouver dans tout ce qui les entourent donc leur emploi également. Mais parfois, on peut avoir l’impression qu’on s’écarte de la culture de notre entreprise et cette sensation n’est pas agréable. En effet, chacun cherche un travail en résonnance avec ses propres valeurs et lorsque ce n’est plus le cas, santé et vie personnelle peuvent s’en trouver impacter négativement à force d’être en inadéquation avec son environnement de travail jusqu'au point de rupture.

Vouloir apprendre de nouvelles choses

L’Homme est ainsi fait. Il lui faut apprendre sans cesse et tout au long de sa vie. Or, après plusieurs années passées au même poste, la routine s’installe et la lassitude également. On finit par avoir la sensation d’avoir fait le tour de son métier et/ou de l’entreprise mais surtout on souhaite réapprendre à nouveau au point de quitter son entreprise.

Augmenter ses revenus

Bien que de plus en plus de salariés accordent une importance plus importante au bien-être au travail qu’à la rémunération, la reconversion peut toutefois être motivée par la rémunération et l’espoir de gagner plus.

Eviter le burn-out

Si l’ennui au travail est monnaie courante, la surcharge et le stress menant eu burn-out également. Cette sensation de ne jamais voir le bout du tunnel peut vite devenir insurmontable et impacter santé et moral du salarié. La solution : aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Revenir dans le bon chemin

Combien de personnes se sont engagés dans une voie non pas par choix mais pour faire plaisir à ses parents ou parce que la vie a fait que...

Mais au fond, on sait bien que ce boulot ne nous fait pas vibrer, qu’il reste avant tout “alimentaire” et on se dit que finalement ça aurait été sûrement mieux si on avait suivi son coeur plutôt que sa raison. 

Se réorienter professionnellement permet de corriger ces erreurs de parcours.

Fuir l’ennui

Le Bore-out, vous connaissez ? Selon un sondage du cabinet de recrutement QAPA réalisé en février 2019, 63% des Français disent s’ennuyer au travail. Que cela soit dû à un manque d’intérêt pour son métier, à un sous-ménage, à l’impression d’avoir fait le tour, il est difficile de trouver une seule définition à l’ennui mais dans tous les cas, celui-ci est mortel au point de choisir de changer de métier.

Se mettre à son compte

Nombreux sont ceux qui souhaite céder aux sirènes de de l’indépendance et de l’entrepreneuriat même si on en connaît les risques. 

Se recentrer sur sa vie personnelle

Pas assez de temps pour voir ses enfants grandir ou prendre soin de soi ? Changer de métier peut offrir l’occasion de travailler plus proche de chez soi, d’avoir des horaires plus adaptés ou de profiter de plus de souplesse dans l’organisation du travail.

Être plus heureux au travail

Mauvaise entente avec les collègues, direction tyrannique ou manque de considération trop important peuvent être autant de facteurs qui peuvent faire vivre un véritable enfer. Quitter son job offre alors une vraie bouffée d’air frais.

Suite à une validation  de compétences

Faire l’inventaire de ses compétences, les valoriser et optimiser son parcours professionnel lors de validation des acquis (VAE, VAP ou VES) sont autant d’occasions de souhaiter quitter son emploi pour prendre un nouveau départ et se prouver à soi-même que l’on est capable, que l’on a les compétences nécessaires.


Publié le 23 Sept. 2019