12 conseils pour bien choisir sa formation lors de sa reconversion

Sommaire

    Qui dit reconversion professionnelle dit en général formation. Du choix de celle-ci dépendra en grande partie la réussite de votre projet. 

    Mais quand on sait que la France ne compte pas moins de 60000 organismes de formation, comment s’y retrouver dans ce dédale d’offres en tout genre et surtout, s’assurer de choisir la bonne ? 

    Voici quelques astuces qui devraient vous y aider.

    Comment bien choisir sa formation

    Définir précisément votre projet de reconversion

    Envie de changer de métier, de secteur, de créer votre boîte, de gagner en responsabilité, de vous former… Bref, envie de donner un nouvel élan à votre vie professionnelle. Voici un projet d’envergure. En effet, une reconversion professionnelle est une décision qui nécessite réflexion et engagement. Avant de vous lancer à corps perdu dans la recherche d’une formation et de vous inscrire, il faudra vous pencher sérieusement sur votre projet. 

    Définir son projet professionnel permet d’aborder plus sereinement les étapes nécessaires à sa construction et de mieux aborder les obstacles qui pourraient se présenter.

    Avez-vous toutes les compétences requises pour exercer le nouveau métier convoité ? Devez-vous obtenir un diplôme, une certification ou suivre une formation pour développer de nouvelles compétences ? Pensez-vous créer votre propre entreprise ? 

     

    A lire aussi : Les raisons d’une reconversion professionnelle

     

    S’orienter vers des formations opérationnelles

    Il est important dans vos critères de choix que le programme de formation soit réellement en adéquation avec vos besoins et les réalités métier. Opter pour des formations opérationnelles généralement plus courtes qui débouchent sur un certificat ou un titre professionnel semble donc être une excellente idée en cas de reconversion. Choisir de se lancer dans une formation certes aux contenus intéressants mais trop intellectuels et n’offrant pas de débouchés professionnels ne servira à rien.

     

    A lire aussi : Les formations courtes dans la reconversion

     

    Choisir une formation à un métier qui recrute

    Quels sont les secteurs, les métiers ou encore les régions qui recrutent ? Quelles sont les compétences convoitées par les recruteurs ? Autant de questions qui doivent vous guider dans votre choix. L’objectif de votre formation est bien de vous réorienter rapidement vers l’emploi souhaité et non de se trouver dans une voie sans issue où il faudra repartir à 0. La meilleure façon de s'en faire une idée est de consulter les statistiques d'insertion professionnelle de la formation ou de s'entretenir avec des anciens stagiaires qui ont suivi votre parcours.

    Intéressez-vous aussi au taux de retour à l’emploi pour ceux qui ont suivi cette formation car c’est un vrai gage de qualité. 

     

    Garantir son employabilité

    La concurrence est rude sur la marché du travail et les recruteurs recherchent des candidats bien formés. Pour se démarquer, il convient de pouvoir convaincre rapidement les recruteurs potentiels. Avant de vous inscrire, assurez-vous que la formation délivre une certification ou un diplôme afin de sécuriser votre parcours professionnel et de rassurer les employeurs. Est-il reconnu par l'Etat et/ou les entreprises ? Est-ce une certification RNCP, un titre professionnel ou un diplôme universitaire ? En comparant les diplômes proposés par différents types de formations, vous disposez également de bons éléments de décision.

     

    S’assurer que le centre de formation soit reconnu pour sa qualité

    La réputation du centre de formation est un critère à considérer dans votre choix. Consulter les avis des participants est l’un des moyens de mesurer la satisfaction des apprenants de cet organisme. Vous pouvez également prendre contact avec des entreprises qui ont recruté du personnel formé dans ce centre. Vous pouvez également obtenir conseil auprès de l’OPCO de votre branche.  

     

    Vérifier les certifications

    Afin de garantir le sérieux d’un organisme et du respect de normes nationales ou internationales et parce que les acheteurs de formation sont en quête permanente de qualité de service, divers labels ou certifications existent. L’obtention de normes, labels et autres certifications est le gage du respect de critères d’appréciations plus ou moins reconnus. 

    Parmi la multitude de certifications, on distingue notamment :

    • Les normes ISO qui permettent la certification des systèmes au niveau international
    • Les certifications Afnor qui reconnaissent la certification de service au niveau national
    • La qualification OPQF (Office professionnel de la qualification des organismes) qui reconnaît le professionnalisme des centres de formation
    • La certification ICPF & PSI certifiant les personnes
    • Les labels créés par l’État, les collectivités locales, ou les organisations professionnelles

     

    Se rendre sur place

    Une autre alternative est de visiter les locaux afin de vous faire une  idée sur le centre et ses infrastructures. L'ancienneté de l’organisme peut aussi vous renseigner sur sa qualité bien que ce critère soit à prendre avec des pincettes. En effet, de nombreux centres pourtant  bien implantés sur le marché se reposent sur des méthodes d’enseignement trop classiques et ne répondent plus aux méthodes d’enseignement moderne.

     

    S’assurer du professionnalisme des formateurs

    L’une des clé de la réussite d’une formation est son formateur lui-même. Ses compétences professionnelles et sa pédagogie jouent un rôle clé dans l’enseignement. Vérifier son profil sur les réseaux sociaux par exemple afin de vous assurer qu’il soit adapté à vos besoins en formation. 

     

    Vérifier si un vrai accompagnement existe

    Reprendre des études que ce soit à plein temps ou à temps partiel, sur place ou à distance, n’est pas chose aisée pour la plupart d’entre nous.  Un soutien pédagogique et personnalisé tout au long de cette formation est indispensable. Assurez-vous que vos formateurs soient disponibles. Répondent à vos questions. Il est important de ne pas être livré à soi-même durant cette période.

     

    Contrôler que la durée et le rythme sont compatibles avec votre situation

    De votre situation professionnelle et/ou personnelle dépendra en grande partie votre choix de formation et de sa durée puisque ce critère va déterminer le temps que vous devrez lui consacrer. 

    Vous n’aurez pas autant de temps de disponible si vous êtes un salarié en poste, ou en recherche d’emploi. Idem si votre conjoint a une situation confortable vous permettant de mettre votre propre carrière entre parenthèses, ou si vous êtes un parent isolé.

    Avant de faire votre choix, renseignez-vous bien sur le nombre total de sessions prévues, le nombre d’heures, la date de début et de fin, le rythme… Tous ces éléments pris en compte sont-ils compatibles avec votre situation actuelle. Certaines formations offrent une certaine souplesse et la possibilité d'adapter le cursus à ses contraintes de vie.

     

    Assurez-vous que vous répondez aux conditions d'accès

    Si de nombreuses formations sont accessibles sans aucun diplôme, ce n’est pas le cas de toutes. Il convient donc de bien s’informer préalablement sur le niveau d’étude ou de diplôme exigé. 

    Certains centres organisent également des sélections pour vérifier l’expérience, les connaissances ou encore certaines aptitudes physiques indispensables.

    Enfin, l’entrée en formation peut-être conditionnée à la réussite d’un concours ou d’entretien.

     

    Estimer le coût de la formation

    Comme on dit, l'argent est le « nerf de la guerre ». Parmi les critères de choix, nous retrouvons forcément le prix de la formation mais pas seulement. Existe-t-il des options ? Va-t-il falloir vous déplacer ? Faut-il prévoir des frais postaux ? Des frais de dossier risquent-ils de s'ajouter ? Va-t-il falloir acheter des manuels ou des logiciels ? Autant d'éléments qui mis bout à bout peuvent gonfler la note.

    Certains organismes autorisent des facilités de paiement. N’hésitez pas à leur poser la question.

    Pensez également à vérifier si vous pouvez faire financer en tout ou partie cette formation.


    Publié le 28 Oct. 2019 , et mis à jour le 26 Juin 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti