Quelle formation choisir pour devenir pâtissier ?

La plupart des projets de reconversion passant par la case formation, même celle de pâtissier, bien la choisir est primordial.

Quelle formation choisir pour devenir pâtissier ?

S’il est tout à fait possible de se lancer dans la pâtisserie sans suivre de formation particulière, opter pour un apprentissage minimum est tout de même fortement recommandé pour accélérer son insertion professionnelle et même obligatoire si on souhaite se mettre à son propre compte.

Mais pour quelle formation opter quand on souhaite se reconvertir en pâtissier ?

Voyons tout de suite comment bien choisir votre formation de pâtissier en cas de reconversion.

Reconversion professionnelle : quelle formation en pâtisserie ?

Formations courtes

Pour évoluer dans le secteur de la pâtisserie sans retourner sur les bancs de l’école ni reprendre un cursus long, vous pouvez opter pour une formation professionnelle courte, de quelques jours à quelques semaines.

En effet, un pâtissier est avant tout un artisan avec un certain savoir-faire qui ne s’improvise pas.

Avec les formations courtes, qu’elles soient généralistes pour apprendre les bases de la pâtisserie, ou plus spécialisées dans une technique, vous n’aurez que l’embarras du choix. Souvent, ces formations sont accessibles sans conditions préalables et peuvent être financées en tout ou partie avec votre CPF.

Formations longues

Si vous ne le savez pas encore, le métier de pâtissier est réglementé et c’est la raison pour laquelle l’ouverture d’une pâtisserie est conditionnée à la présentation, soit d’un CAP pâtissier, soit d’un BEP pâtissier. Si vous envisagez donc une reconversion pour ouvrir votre propre établissement et que vous ne pouvez ni justifier d’une expérience d’au moins trois ans dans ce secteur d’activité ou d’avoir au sein de votre équipe, un employé ayant obtenu son CAP ou son BEP pâtissier, vous n’aurez pas le choix que de suivre l’une des formations suivantes.

Bac Pro boulanger-pâtissier

Objectif

Le Bac pro maîtrise le processus de fabrication et de commercialisation d'un produit de boulangerie-pâtisserie. 

Débouchés

Après un BAC pro, vous pourrez vous lancer sur le marché du travail et exercer en pâtisserie, boulangerie, grande surface, hôtellerie : aide-pâtissier, pâtissier, chef pâtissier, chocolatier, commerçant en alimentation…  

Durée classique

Formation diplômante de 3 ans qui n'autorise pas les candidatures libres (contrairement au CAP) et doit être assurée par un organisme agréé par l'État. Elle est accessible par toute personne détenant le brevet des collèges et n'y a aucune limite d'âge : les adultes en reconversion professionnelle peuvent donc préparer cette certification.

Poursuite 

L’ob­ten­tion du CAP valide une qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle de niveau IV qui per­met l’in­ser­tion dans la vie active mais aussi la pos­si­bi­li­té de pour­suivre ses études.

CAP pâtissier

Objectif

Le Certificat d’Aptitude Professionnelle de Pâtisserie est une formation diplômante et qualifiante destinée à permettre aux candidats de devenir rapidement des professionnels de la pâtisserie. 

Débouchés

Après un CAP pâtisserie, vous pourrez vous lancer sur le marché du travail et exercer en pâtisserie, boulangerie, grande surface, hôtellerie : aide-pâtissier, pâtissier, chef pâtissier, chocolatier, commerçant en alimentation…  

Durée classique

cursus d’1 ou 2 années accessible dès la 3ème et qui peut se suivre en formation continue, ou en alternance.

Poursuite 

L’ob­ten­tion du CAP valide une qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle de niveau V qui per­met l’in­ser­tion dans la vie active mais aussi la pos­si­bi­li­té de pour­suivre ses études.

Découvrez les formations

Formation au CAP Pâtissier - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

BM pâtissier (Brevet de Maîtrise Pâtisserie)

Objectif

Le titulaire du Brevet de maîtrise sait organiser la production, fixer les prix, maîtriser les techniques et les différentes technologies de production. Il est également sensible à l’environnement de l’entreprise artisanale : juridique, économique, réglementaire, outils de la communication commerciale. Enfin, il s’occupe de la gestion économique et financière de l’entreprise.

Débouchés

En plus des débouchés du CAP, les détenteurs du BM Pâtisserie peuvent créer leur propre pâtisserie.  

Durée classique

Cette formation de 2 ans s’adresse aux titulaires d’un diplôme de niveau IV (Bac pro ou BTM) ou d’un CAP pâtissier justifiant de 7 ans d’expérience professionnelle.

Poursuite

L’ob­ten­tion du BM valide une qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle de niveau III et permet d’ouvrir sa propre pâtisserie.

MC pâtissier

Objectif

La formation pâtisserie complémentaire permet d’approfondir ses compétences en travaillant des matières appartenant aux autres CAP, surtout le sucre et le chocolat. L’apprenti sera un professionnel hautement qualifié maîtrisant la réalisation et la présentation des fabrications traditionnelles et spécialisées.

Débouchés

Idem que le CAP

Durée classique

1 an accessible aux titulaires du CAP pâtissier, du CAP glacier fabricant, du CAP chocolatier confiseur ou du BEP alimentation option pâtisserie.

Poursuite

L’ob­ten­tion du MC per­met l’in­ser­tion ou la poursuite dans la vie active.

Formation pâtisserie : quelle école choisir ?

Vous souhaitez devenir pâtissier ou pâtissière mais ne savez pas vers quelle école vous tourner ? Voyons cela ensemble.

Lycées professionnels

Vous envisagez un bac pro boulanger-pâtissier ? Dirigez-vous vers le lycée pro qui est l’établissement par excellence pour suivre cette formation. Publics ou privés, un lycée professionnel suit le programme du ministère de l’Éducation nationale. 

N’hésitez pas à vous rendre aux portes ouvertes pour vous assurer que le cursus vous conviendrait. 

Centre de formation des apprentis ou CFA

Vous envisagez un bac pro boulanger-pâtissier, un CAP pâtisserie ou encore un BTM pâtisserie et souhaitez l’effectuer en alternance ? Pourquoi ne pas vous diriger vers un CFA ?

Organismes de formation certifiés permettant d’acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme d’état ou un titre reconnu au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), ils dispensent des enseignements théoriques et pratiques en entreprise. 

Si à l’origine, ce mode d’enseignement était réservé aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, l’apprentissage est à présent accessible jusqu’à 30 ans révolus suite à la réforme de la loi “Avenir professionnel”.

Écoles privées

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, vous pouvez également opter pour une école privée ou un centre de formation privé. De très nombreux organismes proposent des formations plus ou moins complètes et parmi eux, de prestigieux établissements tels que :

  • Ferrandi, à Paris, qui accueille aussi bien des jeunes que des adultes. Pour les apprentis, la formation est gratuite et rémunérée. 
  • L’EPMT qui est un CFA privé, gratuit pour les jeunes mais qui accueille également des adultes en reconversion, situé à Paris.
  • Lenôtre situé également sur Paris et qui propose des formations à la haute gastronomie.
  • Le Ceproc, initialement créé pour les métiers de la charcuterie, s’est progressivement ouvert à d'autres métiers dont celui de pâtissier.

Formats de formation possible pour les adultes

Si vous êtes ici aujourd’hui, il est fort probable que vous soyez déjà en activité professionnelle et que vous vous demandiez comment suivre une formation de pâtissier en tant qu’adulte en activité. 

Ben oui, vous n’êtes pas croisé avec une pieuvre. Heureusement, les centres de formation ont pensé à tout et de nombreuses solutions vous sont offertes pour reprendre ses études en travaillant. Que vous décidiez de vous consacrer à plein temps à ce projet ou que vous ne disposiez que de quelques heures par semaine, il existe forcément une offre adaptée.

Formation à distance, en ligne

Contrairement à la formation traditionnelle, la formation à distance ne requiert pas la présence physique d’un professeur et ne s'effectue pas dans le cadre d'un établissement scolaire. Elle se pratique n’importe où, n’importe quand et peut prendre la forme de cours papiers, de plateformes de formation en ligne ou de MOOC.

Cette formule est idéale pour les personnes qui ne s’imaginent pas retourner sur les bancs de l’école mais qui ne souhaitent pas non plus être livrées à elles-mêmes. Dans le cadre d'une reconversion, ce mode d’enseignement est souvent privilégié puisqu’il permet de suivre des cours en parallèle de leur activité actuelle.

Découvrez les formations

Formation au CAP Pâtissier - A distance
Formation proposée par L'Atelier des Chefs
Voir la formation

Cours du soir

Les cours du soir sont très appréciés par les adultes qui souhaitent concilier vie professionnelle, formation et vie familiale tout en gardant un contact direct avec les formateurs et les autres apprenants. Dispensées en dehors du temps de travail quelques soirs de la semaine, voire le samedi matin, ces cours sont surtout réservés aux formations techniques et qualifiantes.

Alternance

La formation en alternance est une éventualité qui s’offre aussi aux adultes à la recherche d’évolution professionnelle. Elle permet d’obtenir de l’expérience professionnelle tout en conservant une rémunération durant la formation. Pour être éligible à l’alternance, la formation doit être diplômante ou qualifiante.

Les formations en alternance se déclinent selon deux types de contrat : les contrats d’alternance et les contrats de professionnalisation. Toutefois attention, suivant le type de contrat, il y a une limite d'âge.

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE)

La validation des acquis de l'expérience est une mesure qui permet à tout candidat, quels que soient son âge, son niveau d'études ou son statut, de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle.

Elle permet d'obtenir, en totalité ou en partie, un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Format classique

Et oui, certains choisissent de retourner tout simplement sur les bancs de l’école et de suivre un cursus classique. Bien entendu, cela impose de pouvoir l'assumer financièrement car pendant ce temps-là, ils ne travaillent plus mais c'est une possibilité qu’il ne faut pas exclure.

Comment bien choisir sa formation pâtissier ?

Avoir bien défini votre projet professionnel

Que vous ayez envie de découvrir de nouveaux horizons, de gagner en autonomie ou simplement par plaisir… se former est un moyen idéal d’obtenir les connaissances nécessaires à la réalisation de votre projet. Encore faut-il l’avoir préalablement défini et construit selon vos aspirations, les besoins du marché de l’emploi et de votre environnement familial. Définir votre projet professionnel permet d’aborder sereinement les étapes nécessaires à sa construction et de mieux aborder les obstacles qui pourraient se présenter. Quelles compétences devez-vous développer pour devenir pâtissier ? Devez-vous obtenir un diplôme, une certification ? Avez-vous les financements ? 

S’assurer de la qualité du centre de formation

La réputation du centre de formation est un critère à considérer dans votre choix. Consulter les avis des participants est l’un des moyens de mesurer la satisfaction des apprenants de cet organisme. Avec internet, rien de plus simple que de laisser sa critique. Mais attention ! Parmi cette multitude d’informations, il y en a à prendre et à laisser.

Il vous faudra faire le tri afin de juger de leur crédibilité.

Vous pouvez également prendre contact avec des entreprises qui ont recruté du personnel formé dans ce centre ou d’anciens élèves.

Enfin, n’hésitez pas à contacter directement le centre de formation qui vous intéresse afin d’obtenir plus de renseignements (taille des groupes, expérience des formateurs…) et demander éventuellement à visiter la structure. 

Contrôler que la durée et le rythme sont compatibles avec votre situation

De votre situation professionnelle et/ou personnelle dépendra en grande partie votre choix de formation et de sa durée puisque ce critère va déterminer le temps que vous devrez lui consacrer. 

Vous n’aurez pas autant de temps disponible si vous êtes un salarié en poste, ou en recherche d’emploi. Idem si votre conjoint a une situation confortable vous permettant de mettre votre propre carrière entre parenthèses, ou si vous êtes un parent isolé.

Avant de faire votre choix, renseignez-vous bien sur le nombre total de sessions prévues, le nombre d’heures, la date de début et de fin, le rythme… Tous ces éléments pris en compte sont-ils compatibles avec votre situation actuelle. Certaines formations offrent une certaine souplesse et la possibilité d'adapter le cursus à ses contraintes de vie.

Estimer le coût global et trouver les financements

Qu’on le veuille ou non, l'argent est le « nerf de la guerre » et bon nombre de candidats à la reconversion abandonnent leur projet faute de financement. Parmi les critères de choix, nous retrouvons forcément le prix de la formation mais pas seulement. Existe-t-il des options ? Va-t-il falloir vous déplacer ? Faut-il prévoir des frais postaux ? Des frais de dossier risquent-ils de s'ajouter ? Va-t-il falloir acheter des manuels ou des logiciels ? Autant d'éléments qui mis bout à bout peuvent gonfler la note.

Si de nombreuses formations sont finançables avec votre CPF (pour cela, il faut que l’organisme soit certifié Qualiopi), l’ensemble des dépenses ne le sera pas.

Certains organismes autorisent des facilités de paiement voire, ont des offres sur les logiciels ou le matériel. N’hésitez pas à leur poser la question.

Pensez donc à estimer le coût global de votre projet et à définir les modes de financement pour éviter les mauvaises surprises.

Vérifier que la formation permette la mise en pratique

Vous vous en doutez certainement mais une bonne formation pâtissière doit obligatoirement lier théorie et pratique.

Pour la partie théorique, les connaissances de bases à acquérir dans le domaine sont nombreuses : connaître les ingrédients (farine, levure, additifs, ...), les recettes, la cuisson, le montage, les règles d’hygiène…

Pour la partie pratique, il faut que vous puissiez appliquer vos enseignements et expérimenter les différentes étapes de fabrication. Le fait d’avoir des formateurs professionnels du domaine est quasiment indispensable afin de partager savoir-faire et expérience.

Idéalement, le centre de formation devrait disposer de cuisines et de tout le matériel pour appliquer les apprentissages.

Pour finir, le summum de la formation serait de pouvoir vous immerger totalement en participant à un stage en milieu professionnel ou de le faire en alternance. 

Vérifier si la formation est finançable

La question du financement de la formation professionnelle reste au cœur des préoccupations des différents candidats à une reprise d'étude et bien souvent peut faire hésiter. Bien sûr, choisir de s’autofinancer est tout à fait possible mais difficilement accessible à bon nombre de personnes.

Heureusement, de nombreuses formations sont finançables avec votre CPF. Pour cela, il faut déjà que l’organisme soit certifié Qualiopi. Depuis le 1er janvier 2022, cette certification est obligatoire pour pouvoir obtenir des financements publics et mutualisés. 

Obtenir cette certification vise à :

  • attester de la qualité du processus mis en œuvre ;
  • permettre une plus grande lisibilité de l’offre de formation auprès des entreprises et des usagers.

Certification exigeante, son obtention confirme que l’organisme certifié est capable de mettre en œuvre son offre de formation. Pour ce faire, tous les aspects du processus de formation sont passés à la loupe.

Attention, il ne faut pas faire d’amalgame. Des tas de formations non finançables sont d’une qualité remarquable mais lors d’une reconversion, pouvoir faire prendre en charge tout ou partie du montant de la formation n’est pas négligeable.

Vérifier la certification ou le diplôme délivré

Vous envisagez de vous lancer dans une formation ? Pensez à vérifier ce que vous obtiendrez en la terminant ? Certaines débouchent sur l’obtention d’une attestation de formation professionnelle, d’autres sur un certificat de formation professionnelle, d’autres sur un titre professionnel et d'autres encore sur un diplôme. L’attestation de formation est un document informel qui atteste de votre assiduité et de l’acquis des compétences développées lors de votre formation. Il ne s’agit certes pas d’un diplôme reconnu par l’État mais sont recherchés par les employeurs à la recherche d’un salarié possédant des compétences bien précises.

Le certificat qualification professionnelle (CQP) est un titre professionnel qui peut ou non être inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) et qui atteste de compétences liées à un secteur professionnel précis. Ce type de compétences est recherché car elles favorisent la polyvalence et la mobilité des salariés.

Le titre professionnel est une certification de compétences délivrée par l’État qui permet d’attester de compétences et de connaissances spécifiques pour exercer un métier. 

Enfin, le diplôme qui est un titre délivré au nom de l’État et qui atteste votre niveau d’enseignement, vos aptitudes et vos connaissances. 

Pour approfondir
Pâtissier
Pâtissier
Fiche métier chef pâtissier
Chef pâtissier
Ouvrir une pâtisserie
Ouvrir une pâtisserie
Pourquoi devenir pâtissier
Pourquoi devenir pâtissier
Financer sa formation pâtissier
Financer sa formation pâtissier
Conseils formation pâtissier
Conseils formation pâtissier
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test