Sommaire

    Le congé sabbatique est idéal pour faire une pause dans sa carrière.  Mais que faire concrètement pendant cette période ?

    Nous allons répondre à cette question en vous dévoilant 10 idées d’activités à explorer pendant votre congé sabbatique. Mais avant, rappelons les conditions pour en bénéficier ainsi que ses avantages et ses inconvénients.

    Rappel : qu’est-ce qu’un congé sabbatique ?

    Un congé sabbatique permet à un salarié de suspendre son contrat de travail afin de réaliser un projet personnel.

    Le salarié doit informer l'employeur de son souhait de prendre un congé sabbatique au moins 3 mois avant la date de départ envisagée.

    La durée d’un congé sabbatique varie de 6 mois minimum à 11 mois maximum.

    Conditions pour prendre un congé sabbatique

    • être salarié
    • avoir plus de 36 mois d’ancienneté, consécutifs ou non, dans l’entreprise ou dans les autres entreprises du groupe 
    • justifier d'une activité professionnelle de 6 ans minimum 
    • ne pas avoir bénéficié au cours des 6 années précédentes d'un congé sabbatique, d'un congé pour création ou reprise d’entreprise ou d’un CPF de transition professionnelle (ou d’un CIF avant le 1er janvier 2019) d’une durée d’au moins six mois.

    Ses avantages

    La possibilité d’exercer une autre activité professionnelle

    Pendant le congé sabbatique, le salarié peut travailler dans une autre entreprise ou bien créer sa propre entreprise. Néanmoins, il doit respecter les obligations de loyauté et de non-concurrence vis-à-vis de son employeur.

    Aucun motif à invoquer

    Le salarié n’a pas à dévoiler à son employeur la raison pour laquelle il souhaite prendre un congé sabbatique. 

    Des garanties 

    À l’issue d’un congé sabbatique, le salarié retrouve son emploi précédent ou un emploi similaire dans l'entreprise assorti d’une rémunération au moins équivalente à celle qu'il percevait au moment du départ en congé. Il bénéficie également d’un entretien professionnel, avec son employeur, consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle.

    Ses inconvénients

    Pas de renouvellement possible

    À défaut de convention, d’accord d’entreprise ou de branche, aucun renouvellement n’est possible.

    La suspension du contrat de travail 

    Pendant la durée du congé sabbatique, le contrat de travail est suspendu. Le salarié ne fait donc plus partie des effectifs de l’entreprise. Il ne perçoit pas de rémunération (sauf dispositions conventionnelles ou usage contraire) et n’acquiert ni ancienneté ni droit à congés payés.

    Une reprise anticipée limitée 

    Le salarié ne peut invoquer aucun droit à être réemployé avant la fin de son congé sabbatique. Néanmoins, un retour anticipé dans l'entreprise reste toutefois possible avec l'accord de l'employeur.

    Que faire pendant un congé sabbatique ?

    Suivre une formation lors d’un congé sabbatique

    1. Suivre une formation 

    Si votre rêve est de travailler avec les animaux, passer votre CAP petite enfance ou devenir sophrologue… n’hésitez pas à profiter de votre congé sabbatique pour suivre une formation.

    En moins d’un an, il est ainsi possible d’obtenir un diplôme comme un CAP, un titre professionnel ou bien de se former à un métier précis ! Alors profitez-en !

    Un avantage indéniable pour vous est la possibilité de vous former à moindre coût en utilisant votre Compte personnel de Formation (CPF), si vous choisissez une formation dont la certification est enregistrée au RNCP ou au répertoire spécifique.

    Trouvez une formation adaptée

    1. Développer ses compétences professionnelles

    Le congé sabbatique peut aussi être l’occasion de développer de nouvelles compétences ou bien d’élargir ses connaissances dans un domaine spécifique afin d’augmenter ses perspectives d'évolution de carrière. 

    Alors pourquoi ne pas profiter de cette période pour suivre des cours d’anglais, apprendre à coder, améliorer votre maîtrise de Photoshop ou encore peaufiner vos techniques de négociation !

    Formations, stages, tutoriels vidéo, livres…. les manières de développer ses compétences professionnelles ne manquent pas.

    Développez vos compétences

    1. Créer ou reprendre une entreprise

    Vous avez envie d’entreprendre et de vous consacrer pleinement à votre projet qui vous tient à cœur ? Néanmoins, vous avez envie d’assurer vos arrières ! 

    Ça tombe bien puisque le congé sabbatique vous permet de prendre le temps de préparer votre projet entrepreneurial dans de bonnes conditions, tout en ayant l’assurance en cas d’abandon ou d’échec de retrouver votre emploi.

    Après votre congé sabbatique, vous pouvez très bien prendre un congé pour création ou reprise d’entreprise, à condition que votre entreprise donne son accord. Comme la durée maximale de ce congé est fixée à un an et est renouvelable une année supplémentaire, cela signifie que vous aurez encore 2 ans pour vous consacrer à votre projet.

    Trouvez une formation pour créer votre entreprise

    1. Préparer un concours 

    Si vous envisagez de passer un concours prochainement, que ce soit pour rejoindre la fonction publique ou pour intégrer une école, sachez qu’il est indispensable de bien se préparer en amont et de s'entraîner aux différentes épreuves.

    En général, il faut plusieurs mois voire une année complète de préparation pour aborder sereinement le jour-J et ainsi optimiser ses chances de réussite.

    Le congé sabbatique constitue donc une occasion en or pour préparer votre concours seul avec les annales des épreuves des années précédentes ou des ouvrages spécialisés ou bien en étant accompagné dans le cadre d’une formation de préparation aux épreuves du concours.

    Faire le point sur sa carrière lors d’un congé sabbatique

    1. Faire le point sur sa carrière

    Le fait de vous absenter pendant plusieurs mois de votre entreprise peut être l’opportunité de prendre du recul et de vous remettre en question professionnellement.

    De nombreux outils sont à votre disposition : le bilan de compétences, le Conseil en évolution professionnelle, le coaching de carrière…

    La réalisation d’un bilan de compétences pendant votre congé sabbatique peut alors vous aider à définir un projet professionnel pertinent en adéquation avec vos compétences, vos aptitudes et vos motivations.

    Il vous donne ainsi des pistes concrètes pour construire votre avenir professionnel que ce soit pour changer de métier, vous former ou évoluer.

    Côté financement, le bilan de compétences peut être pris en charge grâce à votre CPF.

    Trouver un professionnel du bilan de compétences

    1. Réaliser une VAE 

    Un congé sabbatique peut également être un moment propice pour valider vos acquis professionnels afin d’obtenir une certification inscrite au RNCP comme un diplôme, un titre ou encore un CQP.

    Pour bénéficier d’une VAE, vous devez pouvoir justifier d'au moins 1 an d'expérience à temps complet, soit 1 607 heures, en rapport avec la certification visée.

    La VAE comporte plusieurs étapes que vous validerez en moyenne entre 6 mois et 1 an. Cette durée est donc similaire à celle du congé sabbatique qui, rappelons-le, varie de 6 mois minimum à 11 mois maximum (à défaut de convention ou d’accord).

    L’obtention d’un diplôme vous permettra ensuite d’entamer une reconversion professionnelle, d’évoluer ou d’obtenir un meilleur salaire…

    Faites-vous accompagner par un centre VAE

    1. Travailler dans une autre entreprise 

    Pendant votre congé sabbatique, vous avez le droit d’exercer une autre activité professionnelle, sous réserve de ne pas vous livrer à une concurrence déloyale vis-à-vis de votre employeur principal et de respecter les clauses particulières de votre contrat de travail (par exemple, une clause de non-concurrence).

    Travailler dans une autre entreprise est un bon moyen de découvrir un nouvel environnement professionnel et de voir si vraiment l’herbe est plus verte ailleurs ! 

    De plus, cela permet de combler la perte de salaire liée à votre congé car rappelons-le, le congé sabbatique n'est pas rémunéré.

     Voyager lors d’un congé sabbatique

    1. Voyager

    Si vous avez envie de visiter un pays en particulier, voire de faire un tour du monde, pourquoi ne pas le faire pendant votre congé sabbatique ! 

    Voyager est un excellent moyen de découvrir de nouvelles cultures mais également d’améliorer votre niveau d’anglais voire même d’apprendre une nouvelle langue.

    De plus, rien ne vous empêche de travailler pendant votre séjour touristique afin de gagner de l’argent.

    1. Prendre du temps pour soi et ses proches

    Maintenant si on passe à un aspect plus personnel, vous pouvez très bien prendre un congé sabbatique pour prendre du temps pour vous

    Profitez de cette période pour prendre soin de vous, renouer avec vos passions (la cuisine, la peinture, le jardinage, la musique…) ou même pour explorer de nouvelles activités…

    Enfin, le congé sabbatique peut aussi être l'occasion de passer plus de temps avec toutes les personnes qui comptent pour vous ! N’hésitez pas à faire des sorties avec vos enfants, à partir en week-end avec votre conjoint ou encore à aller au restaurant avec vos amis.

    1. Déménager 

    Vous en avez marre de la grisaille parisienne ou des embouteillages pour aller au boulot et vous avez envie de déménager ? Alors, pourquoi ne pas profiter de votre congé sabbatique pour changer de vie personnelle !

    Si vous n’avez pas d'idée précise sur la localisation, découvrez les régions qui recrutent le plus cette année et celles qui recruteront le plus d'ici 2030.

    Résumé : 10 choses à faire lors d’un congé sabbatique

    1. Suivre une formation 
    2. Développer ses compétences professionnelles
    3. Créer ou reprendre une entreprise
    4. Préparer un concours 
    5. Faire le point sur sa carrière
    6. Réaliser une VAE 
    7. Travailler dans une autre entreprise 
    8. Voyager
    9. Prendre du temps pour soi et ses proches
    10. Déménager
    • Catégories :
    • Carrière
    • Création d'entreprise
    • Reconversion
    • Salariés
    Article mis à jour le 08/02/2024
    Trouver votre formation