Bilan de compétences : comment bien choisir son organisme ?

Sommaire

    Centre trouvé sur internet, organisme conseillé par le petit cousin, cabinet indiqué par Pôle Emploi, coach rencontré sur Linkedin… autant de professionnels proposant la réalisation de bilans de compétences. Or, le bilan de compétences est une prestation qui requiert un savoir-faire spécifique et nécessite une sélection efficace du professionnel en amont.

    Bien le choisir est l’une des clés pour tirer le meilleur profit de cette expérience. Mais comment bien choisir son centre de bilan de compétences ? 

    Suivez le guide.

    choisir centre bilan de compétences

    Etape 1 : Trouvez le centre compétent

    Les lieux où l'on peut réaliser un bilan de compétences sont variés : centre interinstitutionnel de bilan de compétences (CIBC), cabinet de conseil en recrutement, organisme de formation, associations spécialisées dans l’orientation des adultes… 

    Pour faire votre choix, vous devrez :

    Le centre est-il habilité ? 

    Pour bénéficier d’une prise en charge de votre bilan de compétences (par votre CPF par exemple), il faut que le centre de bilan de compétences soit habilité par le FONGECIF de votre région ou par l’OPCA de votre branche et inscrit sur la liste de la DIRECCTE.

    Cette accréditation garantit la légitimité et le professionnalisme du centre puisqu’elle n’est accordée qu’aux prestataires justifiant de critères qualitatifs précis.

    Répond-il à vos critères de sélection ? 

    Suivant vos besoins, certains critères seront plus ou moins non négociables dans votre recherche. Si vous souhaitez effectuer votre bilan hors temps de travail, le centre ouvre-t-il le samedi ou en fin de journée ? Si vous souhaitez vous y rendre en transport, est-il bien desservi ? Sinon, existe-t-il un parking ? L’organismes est-il géographiquement proche ? Autant de critères à prendre en compte dans son choix.

    L’organisme est-il connu et reconnu ?

    La réputation des organismes que vous présélectionnez peut vous aider à choisir. Avec internet, on peut rapidement se faire une idée sur la notoriété d’un centre et distinguer ceux ayant bonne réputation ou pas. Le bouche-à-oreille fonctionne bien également et pour cela, pouvoir discuter avec d’anciens candidats vous aidera à vous forger votre opinion. 

    Le centre est-il dans l’air du temps ?

    Des professionnels du bilan de compétences, il en existe des milliers. Mais  des organismes de qualité qui innovent en permanence et se tiennent à l’écoute des évolutions et du marché et des technologies pour permettre d’anticiper aujourd’hui les besoins de demain, il y en a moins. Consultez avec attention le site internet du prestataire. Vous convainc-t-il ?

    Le premier contact est il à la hauteur de vos exigences ?

    Quel que soit le mode de communication déployé (mail, téléphone ou visite), qu’avez-vous ressenti au premier contact ? Si c’était du  professionnalisme, de la courtoisie, de la bienveillance… c’est plutôt bon signe.

    Avez-vous obtenu un entretien préalable au bilan de compétences ?

    Après avoir présélectionnez 2 ou 3 prestataires potentiels, contactez-les et demandez à prendre rendez-vous avec un conseiller pour un entretien préalable. Vérifiez bien que celui qui vous reçoit soit l’interlocuteur qui vous accompagnera tout au long du bilan si vous donnez suite. Cette étape est gratuite.

    Etape 2 : Faites votre choix

    Avant de vous engager totalement, il est important de valider votre motivation. Pour cela, les centres proposant des bilans de compétences débutent toujours par cet entretien préalable gratuit et sans engagement. 

    Parfois, cette première étape peut également être scindée en 2 avec d’une part une phase de diagnostic et d'autre part, une phase d’entretien avec un conseiller.

    Quelle que soit la manière dont procède le professionnel, cette phase préliminaire aura les même objectifs :

    • Présenter le centre, sa démarche pédagogique et les modalités de financement ;
    • Permettre au candidat de se présenter et d'expliquer sa situation et ses attentes ;
    • Clarifier la demande du candidat ;
    • Confirmer l’engagement des parties dans la démarche ;
    • Poser les bases du bilan de compétences en rappelant au candidat les conditions de déroulement du bilan, les méthodes et techniques mises en œuvre et les principes d’utilisation des conclusions du bilan.

    Au final, ce diagnostic permet de vérifier que la demande de l’intéressé est bien en adéquation avec le bilan de compétences. Dans le cas contraire, le conseiller veillera à le rediriger vers une démarche ou une structure plus adaptée.

    Durant cette étape, il est important qu’une vraie relation de confiance puisse s’établir avec le conseiller qui doit tout mettre en oeuvre pour inviter à la discussion et à l’échange.

    Cette étape se clôture par la co-signature du contrat par le bénéficiaire et le chargé de bilan après un éventuel temps de réflexion et une aide à la constitution du dossier de demande de prise en charge si besoin.


    Publié le 06 Mai 2020 , et mis à jour le 14 Mai 2020