Se reconvertir dans un métier du bien-être animal

Sommaire

    Défini comme «la qualité de vie telle qu’un animal individuel en fait l’expérience», le bien-être animal constitue l’une des principales préoccupations des propriétaires et des professionnels animaliers. La lutte contre la maltraitance animale est d’ailleurs devenu l’une des priorités du Gouvernement.

    La conséquence ? Un réel engouement pour les métiers liés au soin et au confort des animaux.

    Si vous envisagez une reconversion professionnelle dans ce domaine,  voici 5 métiers du bien-être animal qui devraient vous satisfaire.

    Métiers du bien-être animal

    Soigneur animalier

    Responsable du bien-être des animaux dans les zoos, les parcs animaliers et les fermes pédagogiques…, soigneur animalier est un métier passionnant qui fait rêver de nombreux candidats.

    Au quotidien, ce professionnel est en charge du bien-être et de la bonne santé des animaux. Pour cela, il est chargé de les nourrir selon les rations alimentaires de chaque animal et de nettoyer leur lieu de vie (cages, vivariums ou enclos). Son rôle consiste également à assister le vétérinaire dans ses missions lors de la pesée, du brossage, de la taille des griffes ou des vaccinations...

    Formation : Ce métier est accessible sans diplôme spécifique. Néanmoins, les recruteurs apprécient que les candidats possèdent de solides connaissances. Il existe plusieurs écoles proposant des formations pour devenir soigneur animalier mais uniquement celles dispensées par la MFR de Carquefou et La ferme expérimentale à La Roche sur Yon sont inscrites au répertoire RNCP.

    Qualités : polyvalence, passion, bonne condition physique, sens de l’observation, disponibilité

    Salaire : de 1 400 à 1 800 €  

    Hydrothérapeute canin

    Sur prescription des vétérinaires, l’hydrothérapeute pour chien pratique des remises en forme et des rééducations musculaires à l’animal sous la forme d’exercices aquatiques (massage, SPA, nage dans la piscine, marche sur un tapis roulant aquatique ou encore cryothérapie) en centres spécialisés ou cliniques.

    Formation : Des formations privées, accessibles avec un baccalauréat, sont proposées aux auxiliaires vétérinaires et aux professionnels canins en reconversion.

    Qualités : connaissances en anatomie, sens du contact, patience, calme, rigueur, bonne condition physique, minutie, habileté

    Salaire : le SMIC (pour un débutant) et 2 000-2 400€ après quelques années d’expérience.

    Masseur canin

    Ce professionnel réalise des massages aux chiens, et parfois aux chats, en réalisant des pressions, des lissages, des pétrissages et des compressions…

    Son objectif est de les soulager de certaines douleurs musculaires, d'accélérer le processus de guérison après une blessure ou une opération, d’aider à leur récupération sportive ou tout simplement de contribuer à leur bien-être.

    Il travaille en indépendant ou dans un centre de bien-être et de remise en forme pour animaux.

    Le massage canin s’exerce essentiellement en parallèle d’une autre activité telle que le pet-sitting, le toilettage et l'éducation canine...

    Formation : Pour apprendre à masser les chiens, il est possible de suivre une formation avec Chien-Zen, Vox Animae ou Dog Massage Academy...

    Qualités : maîtriser les techniques de massage, précision, délicatesse, écoute, capacité d’adaptation

    Salaire : en indépendant, le masseur canin facture entre 20 et 50€ la prestation.

    Ostéopathe animalier

    Chevaux, chiens, chats... l’ostéopathe effectue des manipulations sur les animaux afin de les soulager de certains maux, de les guérir de certaines pathologies et limiter ainsi la prise de traitements.

    Formation : Pour accéder à ce métier, il est possible de suivre 

    • une formation pendant 5 ans dans une école spécialisée
    • une formation en ostéopathie humaine pendant 5 ans et une spécialisation pendant 2 ans sur les animaux
    • des études de vétérinaire et une formation de 3 ans en ostéopathie dans une école spécialisée

    Qualités : solides connaissances sur les animaux (en ostéopathie, en anatomie, en physiologie et sur leurs comportements), bonne condition physique, précision, habileté, écoute, capacité d'adaptation

    Salaire : un ostéopathe indépendant facture entre 50 et 100€ la consultation selon l’animal. En tant que salarié, il gagne environ 1 700€ bruts par mois en début de carrière.

    Physiothérapeute animalier

    Le physiothérapeute pour animaux soigne les animaux (essentiellement des chiens, des chats et des chevaux) qui présentent des troubles lésionnels et fonctionnels de l’appareil locomoteur.

    Il peut également intervenir en période pré‐opératoire pour préparer l’animal à l’intervention ou bien pour améliorer ou maintenir les performances d’un cheval de course, d’un chien de concours ou de chasse…

    Il adapte les types de soins (hydrothérapie, cryothérapie, électrothérapie, massages, mobilisations…) à chaque espèce animale afin de réduire la douleur et de lui rendre la qualité et l’intégralité de ses mouvements. 

    Formation : Pour devenir physiothérapeute animalier, aucun diplôme n’est obligatoire. Néanmoins, de nombreux organismes (Alforme, Cours Animalia, Equicare, Vetokinesis…) proposent des formations essentiellement destinées aux ASA, aux auxiliaires vétérinaires et aux vétérinaires.

    Qualités : connaissances en anatomie canine, équine ou féline, force physique, sens du contact, habileté, réactivité, sang froid

    Salaire : en indépendant, il facture entre 45 et 65 € la séance.


    Publié le 20 Oct. 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti