Physiothérapeute pour animaux | Fiche métier

Quelles sont les missions d'un physiothérapeute animalier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de physiothérapeute pour animaux.

Physiothérapeute pour animaux  | Fiche métier

Métier de physiothérapeute vétérinaire

Spécialiste de la rééducation fonctionnelle, le physiothérapeute animalier utilise un ensemble de techniques manuelles et instrumentales permettant le diagnostic et le traitement des troubles lésionnels et fonctionnels de l’appareil locomoteur d’un animal.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un physiothérapeute animalier ?

Ce professionnel soigne des animaux présentant des troubles de l'appareil locomoteur (articulations, tendons, muscles, et ligaments).

Il s'occupe essentiellement de chiens, de chats et de chevaux souffrant de douleurs, de raideurs ou de paralysies suite à une blessure, une fracture, une opération ou du fait du vieillissement.

Il peut également intervenir en période pré‐opératoire pour préparer l’animal à l’intervention.

Le physiothérapeute propose aussi un encadrement sportif pour certains animaux (chiens de police, chevaux de course...).

Les soins qu’il prodigue sont divers : hydrothérapie (exercices dans l’eau), cryothérapie (application de froid), électrothérapie, massages, mobilisations…

Avec un programme d’exercices et des traitements adaptés à chaque espèce, son objectif est de permettre de réduire le temps de récupération de l’animal.

Le physiothérapeute pour animaux est avant tout vétérinaire ou auxiliaire vétérinaire (qui exerce alors sous la responsabilité du vétérinaire). L’implication du maître est également essentielle au succès du traitement puisque certains soins peuvent être pratiqués à domicile.

Missions du physiothérapeute pour animaux

Evaluation

  • analyser le problème décrit par le propriétaire de l'animal ou comprendre le diagnostic vétérinaire
  • déterminer les causes du trouble fonctionnel de l'animal grâce à différents tests : analyse des postures et des mouvements, techniques de palpation et de mobilisation...
  • définir les objectifs de la thérapie 
  • choisir les méthodes et les moyens à utiliser
  • établir un programme de traitement adapté (préparation sportive, traitement post-opératoire...) selon le type d’animal (animal de travail, animal de compagnie...) et du problème spécifique rencontré

Traitement

  • appliquer les mesures et les techniques thérapeutiques adaptées : 
    • massages : classique, sportif, drainage lymphatique...
    • techniques manuelles : mobilisation et manipulation des articulations…
    • traitement avec des appareils 
    • rééducation active par différents exercices physiques ou par l'utilisation de plateau d'équilibre ou de tapis roulant...
  • anticiper les réactions de l’animal 
  • établir un programme de rééducation en collaboration avec l'entraîneur ou le propriétaire

Suivi et contrôle

  • contrôler, documenter et évaluer régulièrement les résultats du traitement
  • conseiller le maître sur les exercices à faire effectuer à l'animal et sur les gestes à éviter...

Gestion

  • gérer l’établissement 
  • veiller à la qualité des prestations

Où exerce le physiothérapeute animalier ?

Le physiothérapeute exerce, généralement avec un statut d'indépendant, dans des centres de rééducation pour animaux, dans des établissements vétérinaires ou auprès de clubs de sport.

La physiothérapie peut être pratiquée par des vétérinaires et des auxiliaires vétérinaires (sous la responsabilité du vétérinaire). Dans ce cas, les professionnels travaillent en cabinet, clinique ou centre hospitalier vétérinaire.

Ils peuvent être amenés à se déplacer à domicile pour les animaux domestiques ou dans des écuries pour les chevaux.

Tendances de la profession

Depuis quelques années, ce métier connaît un fort développement.

Un physiothérapeute pour animaux peut travailler dans des domaines très variés : sport, prévention, animaux de travail, de production, de loisir et de compagnie.

Certains professionnels exercent la physiothérapie animale à temps partiel pour s’occuper de patients humains ou bien pour exercer le métier de vétérinaire ou d’auxiliaire vétérinaire le reste du temps.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités pour devenir physiothérapeute pour animaux

Le métier de physiothérapeute animalier demande évidemment un amour inconditionnel des bêtes mais pas seulement :

Avoir des connaissances anatomiques

Le professionnel doit absolument posséder de solides compétences en anatomie. S’il décide de se spécialiser dans les chiens ou les chevaux, des connaissances en anatomie canine ou équine sont indispensables.

Soucieux du bien-être animal

La physiothérapie vétérinaire exige de placer le bien-être animal au coeur de son activité. Par conséquent, le professionnel doit donc adopter une démarche bienveillante et respectueuse du bien-être animal. Il doit également être animé par le désir de soigner les animaux.

Avoir le sens du contact

D'excellentes qualités relationnelles sont nécessaires pour occuper ce poste. Le professionnel doit être à l'écoute de l’animal et le mettre en confiance. 

Ces qualités lui sont également précieuses quand il est en contact avec les propriétaires des animaux et avec d’autres professionnels (vétérinaire, auxiliaire vétérinaire, ostéopathe animalier, hydrothérapeute pour chien, masseur canin…).

Force physique

Les manipulations d’animaux lourds ou avec de grosses difficultés locomotrices étant courantes, ce métier demande une grande force physique de la part du professionnel.

Dextérité

Il exige également un sens tactile développé, de l’habileté et de la délicatesse.

Rigueur

Ce professionnel travaille avec rigueur. Il doit être minutieux dans son travail et impassible sur les règles d’hygiène.

Réactivité

Un physiothérapeute se doit d'anticiper les réactions des animaux. En cas de comportements agressifs, il doit faire preuve de réactivité.

Sang-froid

Il doit également rester calme, faire preuve de sang-froid et de patience lors des séances de rééducation fonctionnelle.

Disponibilité

Bien que les horaires de travail soient en général réguliers, le physiothérapeute pour animaux doit être disponible en cas d'urgence ou lors de compétitions sportives.

Formations pour devenir physiothérapeute animalier

Il est important de rappeler qu’est considéré comme "acte de médecine des animaux", tout acte ayant pour objet de déterminer l'état physiologique d'un animal ou d'un groupe d'animaux ou son état de santé, de diagnostiquer une maladie, y compris comportementale, une blessure, une douleur, une malformation, de les prévenir ou les traiter, de prescrire des médicaments ou de les administrer par voie parentérale (art L.243-1).

Or, la physiothérapie regroupant un ensemble de techniques manuelles et instrumentales permettant le diagnostic et le traitement des troubles fonctionnels et lésionnels de l’appareil locomoteur d’un animal, elle est indissociable de la médecine vétérinaire.

À ce jour, aucune réglementation ne permet la délégation de ce type d’actes qui sont donc réservés exclusivement aux vétérinaires et aux auxiliaires vétérinaires. Pour cela, ces professionnels suivent des formations adaptées.

Salaire d’un physiothérapeute animalier

En indépendant, un physiothérapeute pour animaux facture entre 45 et 65 € la séance.

En tant que salarié, sa rémunération varie en fonction de son lieu d’exercice.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test