Devenir Toiletteur canin : métier, études, salaire

Véritable coiffeur de nos compagnons à 4 pattes, entre ses mains, les chiens retrouvent fière allure. Découvrez cette profession en détail : métier, formation, salaire, évolutions.

Toiletteur canin
Sommaire

    Zoom sur le métier de toiletteur canin

    Professionnel de la beauté et de l’esthétique canine, le toiletteur se charge du toilettage des animaux de compagnie et en particulier du chien même si de plus en plus de chats passent le seuil de son salon de toilettage. 

    Pour exercer cette profession, de nombreuses connaissances théoriques en biologie animale, cynotechnie, gestions ainsi qu’en relation commerciale et en comptabilité sont indispensables et viennent compléter ses capacités techniques et esthétiques de l’entretien canin.

    Tonte, bain, épilation, brossage, coupe constituent la majorité de son temps de travail que ce soit pour l’hygiène courante de l’animal ou pour sa participation à divers concours de beauté. Pour cette dernière mission, le toiletteur doit être en mesure de mettre en valeur les qualités morphologiques propres à chaque race de chien et chat et de masquer les défauts de l’animal dont il s’occupe. 

    Pour embellir l’animal et le nettoyer, le toiletteur manipule de nombreux produits (shampooings, soins anti puces…) et outils (coupe-griffes, étrilles…) qu’il doit entretenir soigneusement. 

    Mais le métier de toiletteur ne consiste pas uniquement à côtoyer des animaux. Il faut accueillir les clients, préparer les dossiers, gérer le planning du salon et vendre des produits.

    En effet, l’activité de toilettage seule étant assez peu rentable, les toiletteurs augmentent leurs revenus ainsi.

    Le toiletteur n’est pas vétérinaire et ne peut donc pas soigner les animaux qu’il reçoit mais il peut travailler en collaboration avec ce dernier.

    Compétences nécessaires pour devenir toiletteur canin

    Patience

    Tous les animaux ne sont pas à l’aise chez le toiletteur. Certains peuvent vivre la séance comme un vrai calvaire les rendant anxieux voire agressif. Un bon toiletteur saura agir avec calme, douceur et patience.

    Bonne forme physique

    Le métier impose un travail statique debout et de pouvoir soulever des animaux d’une certaine envergure. 

    Parfaite connaissance des races 

    Maîtriser les standards de chaque race est obligatoire afin de pouvoir adapter les soins en fonctions de chaque animal. Il doit également connaître les principaux problèmes de santé qu’il pourrait rencontrer au cours de son exercice.

    Dextérité et rigueur

    De nombreux instruments de toilettage sont à utiliser dont certains coupants. Une grande habileté est donc requise. Il ne faudrait pas blesser un animal avec une mauvaise utilisation. 

    Sens commercial

    La partie toilettage n’étant pas la plus rentable, le toiletteur doit vendre des produits pour compléter ses revenus. Il est donc au contact on seulement de maîtres mais également de clients à fidéliser. Avoir le sens du contact est donc nécessaire.

    Les formations pour devenir toiletteur animalier

    Aucune condition de diplôme n’est requis pour devenir toiletteur pour animaux mais une formation est vivement conseillée en plus d’une inscription au Répertoire des métiers (si on ouvre son propre salon). 

    Il existe deux parcours de formation possibles :

    • La certification de Toiletteur canin et félin (CTM), gérée par l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA). Pour l’obtenir, il est nécessaire de passer un examen qui s’appuie à la fois sur un contrôle continu et sur des épreuves finales.
    • Le BNTC (Brevet National de Toiletteur Canin) qui est un certificat de niveau V homologué par l’Etat. La formation dure 2 ans et s’adresse à des  jeunes de 16 à 25 ans ayant le niveau de 3e. Elle peut être réalisée en alternance : via l’apprentissage ou en contrat de qualificationsur deux ans. Huit centres en France sont habilités à délivrer ce certificat, et dépendent de l’Union Nationale des Centres de Formation en Toilettage.
    • Les écoles de toilettage proposent également des formations professionnelles pour que des personnes reprennent leurs études et changent d'activités avec le Compte Personnel de Formation (CPF).

    Quel est le salaire d’un toiletteur canin ? 

    La rémunération d’un toiletteur pour chiens est d’environ 1 SMIC sans de vraie augmentation tout au long de sa carrière. A son compte, le salaire peut monter jusqu’à 1700€ mais guère plus.

    Où exerce-t-il ?

    Un toiletteur peut travailler dans une clinique animale, un cabinet vétérinaire, un salon de toilettage ou bien au domicile des clients.

    Quelles sont les évolutions possibles ?

    Les évolutions sont limitées. Tout au plus, le toiletteur pourra se mettre à son compte. 

    Les tendances de la profession de toiletteur canin ?

    Avec un nombre de professionnel déjà en activité élevé et des investissements de lancement importants, le métier ne propose de grands débouchés. Faute d’avoir une clientèle assez large, beaucoup de toiletteurs font donc aussi de l’élevage ou du dressage.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti