Auxiliaire de santé animale | Fiche métier

Métier à la croisée du secrétariat médicale et des soins infirmiers pour animaux, l’auxiliaire de santé animale est un vrai atout pour le vétérinaire. Découvrez ce métier en détail : métier, formation, salaire, évolutions.

Auxiliaire de santé animale
Sommaire

    Missions de l’Auxiliaire de santé animale

    Métier à la croisée du secrétariat médicale et des soins infirmiers pour animaux, l’auxiliaire de santé animale est un vrai atout pour le vétérinaire. Découvrez ce métier en détail : métier, formation, salaire, évolutions.

    Qu’est-ce qu’un auxiliaire de santé animale ? 

    A ne pas confondre avec l’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) ou  l’auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ), l’auxiliaire de santé animale (ASA) occupe une place de choix au sein d’un cabinet vétérinaire et sert de vrai assistant vétérinaire. 

    Les missions de l’auxiliaire de santé animale

    Sa mission principale est d’assurer à la fois le secrétariat médical et l'aide aux soins.

    L’auxiliaire de santé animale est en général le premier contact des clients avec le cabinet. Il assure l’accueil, le conseil aux clients, prend les rendez-vous par téléphone, rédige les courriers, suit les stocks de fourniture et assure la vente de produits spécialisés (aliments, anti-puces, etc.). 

    En veillant à l'hygiène et à l'entretien des locaux et du matériel, L’auxiliaire de santé animale élimine les agents infectieux en rapport avec l'activité professionnelle. 

    L’auxiliaire de santé animale assure la contention des animaux, entretient et prépare le matériel médical, assiste le vétérinaire dans la préparation et la réalisation des soins et des interventions chirurgicales, et participe au suivi des animaux hospitalisés.

    Qualités pour devenir ASA

    Même avec une passion sans faille pour les animaux, devenir  auxiliaire de santé animale demandera des qualités particulières.

    Être polyvalent 

    Pour devenir auxiliaire de santé animale, il faut savoir assurer la gestion du secrétariat, la comptabilité, les soins particuliers donnés à chaque animal et l’hygiène de la clinique. 

    Avoir le sens du contact

    Les visites en cabinet vétérinaires sont souvent sources d’angoisse pour les propriétaires d’animaux blessés ou malades. Ils ont donc besoin d’une oreille attentive et de réponses à leurs questions dans les plus brefs délais. 

    Avoir un bon niveau de connaissances

    L’auxiliaire de santé animale connaît l’anatomie et le comportement des animaux ainsi que l’alimentation de chaque race. 

    Posséder une bonne organisation

    La gestion irréprochable des dossiers doit être une priorité quotidienne. Il faut également gérer les stocks de matériel. Enfin, l’auxiliaire de santé organise l’emploi du temps du vétérinaire entre les consultations et le bloc opératoire.

    Faire preuve d’endurance

    Les dépassements d'horaires sont parfois nécessaires. Impossible de quitter son poste en plein milieu d'un acte chirurgical ou en cas d'urgence.

    Formations pour devenir Auxiliaire de santé animale

    Aucune condition de diplôme n’est requis pour devenir ASA mais de solides connaissances dans le domaine animalier via une formation sont vivement conseillées. 

    Il est possible de suivre une formation professionnelle à distance directement après le Brevet des collèges, et à condition d’avoir 16 ans au minimum.

    Ce métier est aussi ouvert aux titulaires d’un baccalauréat scientifique qui choisiront l’option santé animale après leurs premières années d’études en médecine.

    Les élèves ont également la possibilité de se perfectionner dans des domaines particuliers (le toilettage, le secteur équin, rural,...) ou sur certaines espèces (les NAC, les animaux sauvages, les oiseaux,...) en complétant leur formation d’Auxiliaire de santé animale par des options.

    Quel est le salaire d’un Auxiliaire de santé animale ? 

    Un auxiliaire de santé animale percevra au début de sa carrière une rémunération mensuelle d’environ 1 600 à 1 800€.

    Où exerce-t-il ?

    Métier essentiellement féminin, l’ASA exerce surtout en cabinet ou en clinique vétérinaire en ville. Mais avec les options suivies durant la formation, les lieux et les animaux peuvent être différents : NAC, chevaux, animaux de la ferme, animaux sauvages. 

    Quelles sont les évolutions possibles ?

    L’Auxiliaire peut choisir de se spécialiser tout au long de sa carrière. 

    Du fait de leurs compétences en santé animale, les auxiliaires bénéficient de l'équivalence du certificat de capacité animaux domestiques et peuvent donc également trouver des débouchés dans d'autres secteurs animaliers (élevage, éducation canine, animalerie..)

    Ils peuvent également choisir de devenir AVS ou AVQ.

    Les tendances de la profession d’ASA ?

    Les français possédant de plus en plus de compagnons à 4 pattes, les besoins en soins animaliers vont croissants tout comme les professionnels des animaux. Les cabinets et cliniques vétérinaires recherchent constamment de nouveaux auxiliaires de santé animale et le métier ne connaît pas la crise. Cependant, les ASA sont surtout recrutées comme secrétaire plus que soignant.