Auxiliaire vétérinaire - Assistant vétérinaire | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Auxiliaire vétérinaire ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’Assistant vétérinaire.

Devenir Auxiliaire vétérinaire ?: métier, formation, salaire
Sommaire

    Métier d’auxiliaire vétérinaire

    Métier à la croisée du secrétariat médicale et des soins infirmiers pour animaux, l’auxiliaire vétérinaire est un vrai bras droit pour le vétérinaire. Découvrez ce métier en détail : métier, formation, salaire, évolutions.

    Qu’est-ce qu’un assistant vétérinaire ?

    Egalement nommé aide vétérinaire, auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) ou  auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ), l'assistant vétérinaire a pour mission première d’assurer à la fois le secrétariat médical et d’apporter assistance sur certains types de soins. Profession à dominante féminine (+ de 80%), les auxiliaires vétérinaires travaillent :

    • clinique vétérinaire
    • cabinet vétérinaire
    • élevage
    • animalerie
    • refuge
    • etc.

    Les postes sont souvent proposés en temps partiel.

    Qu’est-ce qui différencie l’ASV de l‘AVQ ?

    L’auxiliaire vétérinaire qualifié exerce les mêmes missions que l’Auxiliaire de santé animale mais possède un certificat de qualification professionnelle (CQP) « AVQ » (équivalent au niveau CAP ou BEP).

    L’auxiliaire spécialisé vétérinaire correspond à l’échelle la plus haute (échelon 5) et possède un certificat d’auxiliaire spécialisé vétérinaire. 

    La différence intervient au niveau du diplôme et, par voie de conséquence, du salaire.

    Missions de l’auxiliaire vétérinaire ?

    L'auxiliaire vétérinaire assure l’accueil, le conseil aux clients et le secrétariat du cabinet : 

    • prise des appels téléphoniques, 
    • gestion des rendez-vous et de l’agenda du vétérinaire,
    • suivi et mise à jour des dossiers,
    • gestion des stocks de fourniture,
    • comptabilité,
    • vente de produits spécialisés (aliments, anti-puces, etc.)


    L’assistant vétérinaire apporte aussi son soutien au niveau médical et technique :

    • entretien des instruments et des locaux, 
    • nettoyage des cages, 
    • préparation du bloc chirurgical,
    • contention des animaux,
    • suivi des animaux hospitalisés,
    • assistance lors des soins et des interventions chirurgicales

    Qualités pour devenir auxiliaire vétérinaire

    Le métier d’auxiliaire vétérinaire demande évidemment un amour inconditionnel des animaux mais pas seulement :

    Être polyvalent 

    Pour devenir auxiliaire de santé animale, il faut savoir assurer la gestion du secrétariat, la comptabilité, les soins particuliers donnés à chaque animal et l’hygiène de la clinique. 

    Avoir le sens du contact

    Les visites en cabinet vétérinaires sont souvent sources d’angoisse pour les propriétaires d’animaux blessés ou malades. Ils ont donc besoin d’une oreille attentive et de réponses à leurs questions dans les plus brefs délais. 

    Avoir un bon niveau de connaissances

    L’auxiliaire de santé animale connaît l’anatomie et le comportement des animaux ainsi que l’alimentation de chaque race. 

    Posséder une bonne organisation

    La gestion irréprochable des dossiers doit être une priorité quotidienne. Il faut également gérer les stocks de matériel. Enfin, l’auxiliaire de santé organise l’emploi du temps du vétérinaire entre les consultations et le bloc opératoire.

    Faire preuve d’endurance

    Les dépassements d'horaires sont parfois nécessaires. Impossible de quitter son poste en plein milieu d'un acte chirurgical ou en cas d'urgence.

    Formations d’auxiliaire vétérinaire

    Formation initiale

    Seuls deux diplômes sont reconnus par la profession vétérinaire et seul APForm est habilité à les délivrer :

    • Le diplôme d’AVQ (auxiliaire vétérinaire qualifié) qui se prépare en 12 mois et s’adresse aux personnes justifiant d'un niveau de fin de 1re générale, technologique ou professionnelle avec admission en Terminale ou,  justifier d'une fin de 2de avec admission en 1re et d'une expérience professionnelle minimum d'un an tous secteurs confondus. Les titulaires de l’AVQ peuvent poursuivre leur formation en intégrant la seconde année d’ASV.
    • Le diplôme d’ASV (auxiliaire spécialisé vétérinaire) qui se prépare en alternance en 2 ans dans un centre APForm (anciennement GIPSA) et s’adresse aux personnes justifiant de l'obtention d'un titre ou diplôme de niveau IV (bac général, technologique ou professionnel) ou d'une fin de 2de (avec admission en 1re) et d'une expérience professionnelle minimum de 2 ans tous secteur confondus.

    Seul le titre d’ASV, inscrit au RNCP, fait l’objet d’une reconnaissance officielle par la profession vétérinaire et est indispensable pour exercer en Centres hospitaliers vétérinaires. Il s’agit d’un titre de niveau IV classé à l’échelon 5 des emplois de la Convention Collective des salariés non vétérinaires.

    Dans tous les cas, il faut être âgé au minimum de 18 ans.

    Formation continue

    Pour les professionnels en activité, il est possible de suivre des formations courtes de spécialisation ou de perfectionnement. 

    Dans le cadre de la formation continue, les salariés et les demandeurs d’emploi peuvent préparer le certificat de qualification professionnelle auxiliaire vétérinaire qualifié (CQP AVQ) ou le titre d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV). Le titre d’ASV est également accessible par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

    Quel est le salaire d’un assistant vétérinaire ? 

    Un auxiliaire vétérinaire percevra au début de sa carrière une rémunération mensuelle d’environ 1 600 à 1 800€.

    Où exerce-t-il ?

    L’auxiliaire vétérinaire peut être recruté par :

    • clinique vétérinaire
    • cabinet vétérinaire
    • élevage
    • animalerie
    • refuge
    • etc.

    Il travaille la plupart du temps en ville, plus rarement à la campagne. Véritable infirmier animalier, l’auxiliaire vétérinaire fait face à un emploi du temps très chargé pour apporter une meilleure qualité de vie aux pensionnaires, les aider à être moins stressés et les rassurer. 

    Quelles sont les évolutions possibles ?

    L’Auxiliaire peut choisir de se spécialiser tout au long de sa carrière.  Il peut devenir chef d’équipe ASV ou encore se spécialiser dans l’assistance chirurgicale. Il peut également se spécialiser dans un domaine particulier, comme la médecine vétérinaire canine, ou la prise en charge des NAC (nouveaux animaux de compagnie).

    Du fait de leurs compétences en santé animale, les auxiliaires bénéficient de l'équivalence du certificat de capacité animaux domestiques et peuvent donc également trouver des débouchés dans d'autres secteurs animaliers (élevage, éducation canine, animalerie..)

    Tendances de la profession d’auxiliaire vétérinaire

    Les français possédant de plus en plus de compagnons à 4 pattes, les besoins en soins animaliers vont croissants tout comme les professionnels des animaux. Le métier d’auxiliaire vétérinaire, essentiellement féminin, a donc de beaux jours devant lui. Cependant, le potentiel d’emploi est faible en comparaison d'autres métiers. En effet, il y a en moyenne 1 auxiliaire pour 1 vétérinaire. De plus, la moyenne d’âge relativement faible de ces professionnelles ne laisse pas présager de départs à la retraite massive dans les années qui viennent. Pour trouver un emploi en clinique vétérinaire, il sera plus aisé de se diriger vers les zones à forte densité urbaine.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti