Zoothérapeute : Tout savoir du métier

Spécialiste du bien-être et de la détente, le zoothérapeute ou médiateur animal s’appuie sur les liens naturels entre humains et animaux pour créer une relation de confiance et favoriser l’apaisement de ces derniers.

Zoothérapeute : Tout savoir du métier
Sommaire

    Travaillez auprès des animaux est votre objectif ? Découvrez ce métier peu connu mais qui peut se révéler extrêmement efficace dans le cadre de différentes thérapies : le zoothérapeute.

    Métier de Zoothérapeute

    Qu’est-ce qu’un zoothérapeute ? 

    De nombreuses étude tendent à prouver les bienfaits que peuvent procurer sur l’être humain la présence d’un animal tant sur la santé physique que psychologique : diminution du stress, de la déprime, de la pression artérielle et du rythme cardiaque, augmentation de l'humeur.

    Fort de ce constat, la zoothérapie (également appelée thérapie assistée par l’animal ou médiation par l’animale) est née dans les années 50 et désigne un ensemble de méthodes thérapeutiques non conventionnelles (au même titre que la naturopathie ou l’ostéopathie) utilisant un animal domestique ou de compagnie comme médiateur auprès de personnes diverses qui présentent :

    • des troubles physiques, un handicap ;
    • des troubles psychologiques, émotionnels ; une hyperactivité ; une dépression, une schizophrénie, un autisme ;
    • des difficultés sociales, une délinquance ;
    • un isolement, une solitude ;
    • une hospitalisation, une récupération post-opératoire ;
    • une maladie d'Alzheimer, etc.

    Elle ne remplace en rien une thérapie classique mais vient plutôt en complément. 

    L’objectif du zoothérapeute est de créer une relation de confiance entre l’animal et le bénéficiaire afin de favoriser son apaisement et sa détente. 

    Pour y parvenir, le professionnel sélectionne rigoureusement ses animaux en fonction des normes de santé, de comportement et d’éducation. Plusieurs mois de dressage seront ensuite nécessaire. 

    Le zoothérapeute peut travailler avec plusieurs animaux afin de déterminer lequel sera le meilleur pour le patient. 

    Souvent nommé médiateur animal, le zoothérapeute possède une formation médicale et/ou psychologique.

    Divers animaux peuvent intervenir dans ces thérapies. Lorsqu'elles utilisent le cheval, il s'agit d'hippothérapie, d'équithérapie ou de thérapie avec le cheval selon l'approche proposée. Elles peuvent également utiliser d'autres animaux comme le chien (cynothérapie) , le lapin, le chat, le dauphin (delphinothérapie)

    Missions du zoothérapeute 

    Pour mener à bien ses missions, le zoothérapeute exerce une grande multitude de tâches :

    • Observation des interactions entre l’animal et le bénéficiaire
    • Etude de la demande, de la situation du patient et de sa pathologie
    • Réflexion au programme d’intervention et adaptation de son mode de procédure aux types d’animaux
    • Sélection du type d’animal en fonction des pathologies et des besoins
    • Évaluation de ses interventions
    • Actualisation de ses connaissances en « lecture animale » et en pathologies psychologiques
    • Respect des règles de prudence, d’éthique et de sécurité
    • Respect du bien-être animal
    • Dressage
    • Encourage l’autonomie de la personne
    • Rétablissement de l’équilibre corporel et psychologique

    Avantages de la zoothérapie 

    Pour les enfants

    Les enfants et les animaux ont en règle générale une grande aisance entre eux.  Pour les petits patients atteints de troubles de l’attention (TDA) ou du comportement, la zoothérapie permet de développer les habiletés sociales, l’empathie et la maîtrise de soi. Pour d’autres, ce sera l’apprentissage du contrôle de son impulsivité, savoir apprivoiser sa peur ou encore reprendre confiance en eux.

    Pour les adultes

    Les animaux sont une source de motivation et d’engagement pour les  adultes et permettent à ces derniers de retrouver l’envie de faire des activités et de retrouver une vie sociale. Cette thérapie leur sert aussi   pour traiter les phobies et les troubles de l’anxiété. 

    Pour les personnes âgées

    Utilisé souvent chez les patients souffrant de la maladie d'Alzheimer, l'animal favorise le souvenir d’expériences passées, et stimule donc les fonctions cognitives. La présence de l'animal apporte également détente et apaisement.

    Les spécialités du Zoothérapeute

    Tout comme de nombreux praticiens, le zoothérapeute peut également se spécialiser sur plusieurs types de séances : 

    La thérapie assistée par animal

    Cette thérapie vise généralement à résoudre un trouble spécifique chez le patient : anxiété, agressivité, repli sur soi, etc. Les séances sont individuelles et reposeront essentiellement sur un accompagnement progressif avec l'animal. Les zoothérapeutes qui exercent en TAA ont en général une formation dans le domaine psycho-médico-social : assistant social, ergothérapeute, psychologue, infirmier, etc.

    Les activités assistées par animal

    Cette thérapie consistent en des activités de groupe telles que l’observation de l’animal, le nourrissage, les soins quotidiens, les jeux. Leur objectif global consiste à atteindre un épanouissement et à améliorer la qualité de vie des bénéficiaires. Ces zoothérapeutes ont souvent une formation d’éducateur spécialisé, d’animateur ou d’assistant social.

    Qualités requises pour devenir zoothérapeute

    Empathie

    Avant tout, la zoothérapie est une profession de contact auprès d’un public souvent fragilisé et d’animaux. Le professionnel doit donc faire preuve de capacité d’écoute, de patience, de sensibilité, d’empathie et d’un sens de la communication aiguisé. 

    Créativité

    La créativité est un atout important afin de proposer de nouvelles approches d'intervention novatrices et efficaces. 

    Capacité d’observation

    Grâce à sa capacité d'observation, il peut déceler et interpréter les différentes interactions entre l'Homme et l'animal tout en comprenant les problèmes rencontrés. 

    Rigueur

    Travaillant souvent en équipe pluridisciplinaire, il doit savoir être rigoureux et responsable pour mettre en oeuvre les règles de  sécurité et d'éthique adéquates. 

    Formations pour devenir zoothérapeute 

    En France, depuis novembre 2012, l'EAPAC (Éthologie Appliquée aux Animaux de Compagnie) est accrédité par l'État pour délivrer le diplôme de Comportementaliste-Médiateur pour Animaux de Compagnie. 

    Actuellement, le titre de zoothérapeute n’est ni reconnu, ni protégé par la loi. Mais pour exercer correctement ce métier, mieux vaut être formé professionnellement et avoir de sérieuses connaissances des pathologies des personnes auprès desquelles il va travailler. 

    Il est donc préférable d’avoir fait des études dans le domaines des sciences psychologiques ou dans le domaine médicale avant d’entamer une formation de zoothérapeute qui est considérée comme une spécialisation.

    Quel est le salaire d’un zoothérapeute ?

    La zoothérapie est avant tout un métier passion qui demande beaucoup de don de soi et de temps mais qui rémunère peu (les honoraires sont le plus souvent entre 25 et 50 euros la séance). La plupart des zoothérapeutes pratiquent donc une autre activité en parallèle. 

    Où exerce le zoothérapeute ?

    Le zoothérapeute intervient en général dans l’environnement immédiat du bénéficiaire : hôpital, maison de repos, maison de retraite, centres de détention, centres de réhabilitation sociale, établissements d’enseignement ordinaire ou spécialisé, etc.

    L’un des grand atout de ce métier est l'absence de routine car chaque client a un besoin différent, et devra donc nécessiter une séance personnalisée.

    Tendances de la profession

    Les thérapies avec l’animal ont le vent en poupe. Un phénomène lié à notre intérêt croissant pour nos amies les bêtes et nos envies actuelles de retour à la nature.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti