Fiche métier ostéopathe

Quelle sont les missions de l’ostéopathe ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’ostéopathe.

Devenir Ostéopathe : mission, salaire, formation | Fiche métier
Sommaire

    Métier d’ostéopathe 

    En se servant uniquement de ses mains, l’ostéopathe traite de multiples pathologies et soulage un nombre important de maux et de douleurs. Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un ostéopathe ?

    L’ostéopathe est un professionnel paramédical soignant toutes sortes de dysfonctionnements : rhumatismes, mal de dos, troubles ORL, problèmes digestif, urinaire en utilisant uniquement ses mains. En cela, ce métier se rapproche de l’étiopathe

    L'ostéopathie est une médecine dite "douce". Elle est pratiquée par des médecins, par des kinésithérapeutes et par des ostéopathes D.O. (Docteur en ostéopathie). La Sécurité Sociale ne prend en charge le remboursement de soins dispensés par un ostéopathe que s’il est  médecin.

    Le praticien diagnostique et traite par manipulation, palpation et massage. Il recherche les points de blocage ou les points douloureux sur des membres, des articulations, des viscères, sur la colonne vertébrale. Il peut avoir recours à des rotations, des tractions, des poussées ou des étirements sans aucune violence gestuelle.

    L’ostéopathe travaille en général avec d’autres professionnels comme le masseur kinésithérapeute, le pédicure podologue, psychomotricien, orthophoniste, etc. 

    Il existe aussi une forme d'ostéopathie animale, plus spécifiquement l'ostéopathie équine sur les chevaux.

    Sa clientèle est très diversifiée : particuliers, enfants, bébés, sportifs... 

    La grande majorité des ostéopathes opèrent en cabinet privé.

    Le nombre de praticiens a considérablement augmenté ces dernières années ce qui rend cette activité très concurrentielle.

    Les missions d’un ostéopathe

    • réalise un bilan complet de l'état de santé de son patient 
    • pose un diagnostic ostéopathique en s'appuyant sur d'éventuels examens complémentaires fournis par le patient : IRM, scanner, radio, analyses de sang…
    • établit un diagnostic différentiel afin d’orienter son patient vers un autre professionnel de santé lorsque la pathologie ou le problème rencontré ne relève pas de l'ostéopathie
    • compléte son diagnostic ostéopathique avec des tests ostéopathiques spécifiques 
    • adapte son traitement et ses techniques à ses patients (par exemple, un ostéopathe ne traitera pas un nourrisson comme un sportif)
    • adapte son traitement aux zones abordées
    • conseille son patient à la fin de la séance 
    • programme une nouvelle consultation d'ostéopathie si besoin

    Qualités requises pour devenir ostéopathe

    Le métier d'ostéopathe requiert plusieurs qualités humaines. Si vous les réunissez, vous avez d’ores et déjà tous les atouts pour devenir un bon thérapeute.

    Etre à l’écoute

    Un bon ostéopathe sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance, les mettre à l’aise et leur permettre de se détendre lors des différentes manipulations. 

    Être en excellente condition physique

    Pour manipuler des patients de n’importe quelle corpulence, un bon ostéopathe doit être résistant et posséder une certaine force physique. Il doit pouvoir les manipuler aisément. De plus, le professionnel est amené à rester debout une bonne partie de la journée afin de réaliser les différentes manipulations.

    Respecter les règles de déontologie

    A l’instar de tous les professionnels de santé, l’ostéopathe doit respecter les règles de déontologie inhérentes à sa profession et, bien entendu, faire preuve de discrétion.

    Les formations pour devenir ostéopathe

    Formation initiale

    Pour devenir ostéopathe, il faut obtenir le DO (diplôme d'ostéopathe) qui se prépare sur 5 ans au sein d'un établissement agréé par le ministère de la Santé. L’enseignement du cursus demande de nombreuses heures de pratiques de leurs connaissances pour qu’ils deviennent efficaces dans la maîtrise des techniques. La formation alterne cours magistraux, TD et formation pratique clinique. Les deux dernières années sont entièrement consacrées à la pratique.

    Formation continue

    I est possible de suivre une formation en ostéopathie dans le cadre de la formation continue. Certains établissements proposent des formations professionnelles dont les programmes proposent 2 600 heures pour les adultes, ou moitié moins pour les adultes professionnels de santé. En effet, les infirmiers, les pédicures podologues, les sages femmes, les masseurs kinésithérapeutes et les médecins bénéficient de dispenses de formation.

    Salaire d’un ostéopathe 

    Les revenus sont fonction de l’activité et des charges inhérentes au cabinet. Les honoraires sont libres et généralement compris entre 50 et 80 € selon les régions. Pour les ostéopathes salariés, la rémunération est compris entre 1 500 € et 2 500 €.

    Débouchés et évolutions de l'ostéopathe

    L’ostéopathe exerce sa profession en libéral au sein d’un cabinet ou bien dans un centre hospitalier. S’il est salarié, l’évolution la plus courante est de reprendre un cabinet préexistant ou de créer son propre cabinet. 

    Certains décident de se diriger dans la recherche liée à l’ostéopathie, l’ostéopathie animalière ou l'ostéopathie du sport.