Psychomotricien | Fiche métier

Quelles sont les missions du Psychomotricien ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Psychomotricien.

Psychomotricien | Fiche métier

Métier de psychomotricien

Spécialiste des troubles psychomoteurs, le psychomotricien sait coordonner le corps et l'esprit pour dépasser les difficultés. Découvrez le métier de psychomotricien : mission, formation, salaire, débouchés 

Qu’est-ce qu’un psychomotricien ?

Le psychomotricien est un grand spécialiste des troubles du comportement. Tics, troubles de la concentration, bégaiements, autant de difficultés qu’il tente de faire disparaître au quotidien de chez ses patients. Il agit sur prescription médicale et contrôle médical.

Le psychomotricien est donc un professionnel du paramédical spécialisé dans les troubles psychomoteurs. Sa mission est d’évaluer les capacités psychomotrices de son patient pour rechercher l'origine de ses problèmes, les rééduquer grâce à une thérapie corporelle et leur permettre au minimum à retrouver un bien-être.

Pour traiter les problèmes, le psychomotricien procède tout d’abord à un bilan psychomoteur. Il doit donc connaître sur le bout des doigts le fonctionnement du corps humain. 

Le psychomotricien travaille beaucoup avec des enfants ou des personnes âgées mais aussi avec des adultes handicapés.

Son travail se déroule beaucoup sous forme d’exercices et d’ateliers de rééducation. Travail de mémorisation, de relaxation, d’équilibre… 

Chaque séance est totalement adaptée au profil du patient, à son âge, ainsi qu’aux problèmes qu’il rencontre.

Missions du psychomotricien

Le psychomotricien travaille sur prescription médicale et pratique diverses missions :

  • Réaliser un bilan psychomoteur
  • Elaborer une prise en charge fondée sur le mouvement, l’action, la communication verbale et non verbale et les émotions
  • Évaluer les capacités psychomotrices de son patient (du bébé à la personne âgée) 
  • Rechercher l'origine des problèmes
  • Rééduquer grâce à une thérapie corporelle

Où exerce le psychomotricien ?

Cette profession s’exerce aussi bien en tant que salarié, fonctionnaire ou indépendant.

En ce qui concerne les lieux d’exercice, le psychomotricien travaille  dans des hôpitaux, cliniques publics et privés, ainsi que dans différents autres établissements de santé comme les Centres d’Aide par le Travail, les Centres Médico-Psychologique, les Maisons de retraite, les Centres de rééducation…

Tendances de la profession

Métier relativement peu connu du grand public, ce spécialiste  est pourtant de plus en plus recherché.

Personnes âgées ou en situation de handicap, jeunes enfants souffrant de difficultés motrices… Les publics qui recourent aux pratiques de la psychomotricité sont de plus en plus nombreux.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir psychomotricien

Devenir psychomotricien implique d’être doté d’un grand sens relationnel, d’empathie, de patience et de compréhension, mais surtout, d’écoute. 

Le professionnel doit également être pédagogue et diplomate pour que les messages soient transmis efficacement et nouer une vraie relation de confiance. 

Un bon psychomotricien possède également un sens aigu de l’observation afin d’établir les origines d’une pathologie avec exactitude. 

Formation psychomotricien / psychomotricienne

Pour accéder à cette profession, une seule voie est possible : le Diplôme d’État en Psychomotricité accessible tant en formation initiale qu’en formation continue permettant aux personnes souhaitant de se réorienter dans cette voie de le faire dans le cadre d’une reconversion. 

Celui-ci se  prépare en 3 ans en institut de formation. Il est possible d’accéder à cette formation sur concours, directement après le bac (S étant le plus conseillé) ou après une première année de formation universitaire aux études de santé, en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) ou en Sciences de la vie.

Cette formation se fait dans un établissement spécialisé (il en existe 8 en France). Pour la scolarité en institut de formation, un coût de 1000 € à l'université à 7 700 € en école privée est à prévoir. Un numerus clausus limite le nombre de places au concours.

La formation de psychomotricien permet de bifurquer vers d’autres professions comme les métiers de kinésithérapeute ou d’ergothérapeute.

Quel est le salaire d’un psychomotricien ? 

En hôpital, le salaire dépend du grade et de l’échelon. La rémunération progresse avec l'ancienneté et à celle-ci s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction du lieu d'exercice. La moyenne de rémunération est de 1800€.

Dans le privé, les rémunérations sont plus élevées et dépendent de la clientèle. Les honoraires d’un psychomotricien sont libres, et dépendent de la région. 

Évolutions possibles du psychomotricien

Après 3 ans d'expérience, un psychomotricien peut suivre en formation continue un enseignement complémentaire pour accéder à un poste à responsabilité dans un établissement ou un centre hospitalier ou médico-psychopédagogique.

Il peut également devenir formateur en école ou assurer des fonctions de gestion et de responsable de service. 

Enfin, un psychomotricien peut devenir chef de rééducation psychomotrice dans un hôpital ou un centre spécialisé.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que psychomotricien ?

Avantages d’une reconversion en tant que psychomotricien 

  • Vous allez exercer auprès de patients de tous âges, allant des bébés aux personnes âgées. La monotonie ne fera donc pas partie de votre quotidien
  • La demande élevée en praticien vous permettra d’exercer rapidement votre métier, même à votre compte, en vous assurant d’en vivre
  • Vous pourrez vous mettre à votre compte 

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • La profession de psychomotricien est difficile et nécessite un investissement en temps et en énergie. Métier passionnant, vous devez être capable de travailler de longues heures d’affilée et être inventif au niveau des activités proposés.
  • Comme toute profession à son compte, il faut constituer votre propre clientèle. Cela peut prendre un peu de temps.

Compétences pour se lancer

Savoir

  • Classification internationale des déficiences
  • Techniques d'éveil de l'enfant
  • Neurophysiologie
  • Pathologies dégénératives
  • Pathologies psychiatriques
  • Normes rédactionnelles
  • Psychopathologie
  • Techniques de relaxation
  • Techniques d'expression corporelle
  • Techniques pédagogiques
  • Psychologie du développement

Savoir-faire

  • Cerner l'environnement du patient (psychologique, familial), répertorier ses difficultés (état des acquisitions, troubles cognitifs, attention) et l'informer sur la démarche psychomotrice
  • Procéder aux tests psychomoteurs et analyser les informations recueillies lors de l'évaluation (manifestations cliniques, motivation, ...)
  • Concevoir le projet thérapeutique et arrêter les conditions d'intervention, les communiquer au patient ainsi qu'au médecin
  • Réaliser le bilan de fin de rééducation avec la personne et échanger des informations avec le médecin, l'enseignant, ...
  • Renseigner des documents médico-administratifs

Source: ROME

Par où commencer sa reconversion de psychomotricien ?

Changer de métier au profit de celui de psychomotricien n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de psychomotricien, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que psychomotricien mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test