Orthoptiste | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’orthoptiste ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’orthoptiste.

Orthoptiste
Sommaire

    Métier de l’orthoptiste

    Auxiliaire médical spécialiste de la santé oculaire, découvrez la profession d’orthoptiste en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion.. 

    Qu’est-ce qu’un orthoptiste ?

    Ce spécialiste de la vision ne vous dit peut-être rien mais à l’heure où les écrans font partie intégrante de notre quotidien, le recours à ce professionnel est de plus en plus courant et offre donc de belles perspectives d’avenir. 

    Praticien paramédical, l'orthoptiste intervient sur prescription d'un ophtalmologiste pour dépister des troubles visuels comme des strabismes, de la fatigue oculaire ou pratiquer des mesures comme celle du champ visuel afin de mettre en place des actes de rééducation et de réadaptation de la vue. 

    Que ces troubles soient dus à une malformation de naissance, un accident, une opération chirurgicale ou une maladie oculaire, l’orthoptiste peut travailler avec toutes les tranches d’âge même si sa clientèle principale reste les enfants. 

    Une fois le trouble détecté, l’orthoptiste rééduque les muscles de l’œil grâce à des exercices personnalisés. Cette rééducation est progressive et aide à corriger ses troubles ou les atténuer.

    Missions de l’orthoptiste 

    Agissant sur prescription médicale, l’orthoptiste peut être amené à effectuer :

    • Dépistage des troubles de la vision (amblyopie, fatigue oculaire, défaut de convergence...) en effectuant un bilan ;
    • Proposition d’un projet de rééducation ;
    • Application des exercices de rééducation ;
    • Vérification des résultats grâce à une série d'examens ;
    • Conseils pour entretenir sa vision.

    Qualités pour devenir orthoptiste

    Etre à l’écoute et psychologue

    Un bon orthoptiste sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance et les mettre à l’aise. Il doit posséder un excellent relationnel. Cela sera d'autant plus important que l’orthoptiste côtoient des patients plus ou moins handicapés par leur vue. 

    De la patience et de la volonté

    Les progrès des patients peuvent prendre beaucoup de temps suivant les difficultés rencontrées et les personnes. Il faut savoir faire preuve de patience pour ne pas se décourager et transmettre un mauvais signal à son patient. 

    De la créativité

    Il est souvent amené à concevoir des mécanismes, des installations ou des appareils destinés à améliorer la vision de ses patients.

    De la rigueur

    La vue est un sens où tout exercice ou mesure doit être effectuée au millimètre. Aucune erreur n’est permise.

    Formations pour devenir orthoptiste

    Pour devenir orthoptiste, il faut être être titulaire du certificat de capacité d'orthoptiste qui est accessible tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’orthoptiste.

    Formation initiale

    Pour devenir orthoptiste, un diplôme d’État est obligatoire, diplôme reconnu comme Bac+3, licence :  le certificat de capacité d’orthoptiste.

    Il s’agit d’une formation en trois ans dans l’un des 16 instituts de formation rattachés à une université disposant d’un pôle de formation en orthoptique. 

    L’accès à cette formation est soumise à la réussite d’un concours où peu de places sont offertes chaque année (seulement 400).

    Pour passer le concours, il faut être titulaire du bac (le baccalauréat scientifique offre les bases les plus solides).

    La demande d’inscription se fait sur Parcoursup et la sélection, très sélective, se fait sur dossier.

    Formation continue

    Après obtention du certificat, il est possible d’approfondir ses connaissances. De nombreuses formations privées proposent des parcours complémentaires non diplômants mais il existe également des formations complémentaires universitaires, diplômantes.

    Après quatre années de pratique, les orthoptistes ont également la possibilité de préparer le diplôme de cadre de santé.

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir orthoptiste par la voie de la formation continue en préparant le certificat de capacité d’orthoptiste cités ci-dessus. Ce diplôme est aussi accessible par la voie de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE). 

    Salaire d’un orthoptiste 

    Le salaire mensuel moyen net d’un orthoptiste salarié est d’environ 2060 € pour un homme et 2000 pour une femme (environ 33000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Où travaille l’orthoptiste  

    La plupart des orthoptistes (plus de 75%), exercent en libéral. Néanmoins, ce praticien peut également travailler en tant que salarié au sein d'un service hospitalier d'ophtalmologie, d'un centre de soins, d’un dispensaire...

    Débouchés et évolutions d’un orthoptiste   

    Une fois le diplôme en poche, vous ne devriez pas rencontrer de difficultés à vous faire une place. En effet, nos nouvelles habitudes de vie liés aux écrans provoquent de nouveaux troubles, surtout auprès des enfants, où l’intervention de l’orthoptiste est nécessaire.

    De plus, les professionnels s’accordent à confirmer que certains troubles de l’apprentissage proviendraient d’un défaut de vision d’où un besoin de plus en plus important en orthoptiste. 

    En termes d’évolution, un orthoptiste qui possède au moins 4 années d’expérience peut se projeter dans un poste d’encadrement ou comme formateur, et postuler pour un poste de direction après 5 ans d’expérience réussie en tant que cadre.