Brancardier | Fiche métier

Quelles sont les missions du Brancardier ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Brancardier.

Brancardier
Sommaire

    Métier de Brancardier

    A l’inverse de l’ambulancier qui transporte les patients à l’extérieur de l’hôpital,  le brancardier s’en charge dans l’enceinte même de l'établissement. Découvrez la profession de brancardier en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion.  

    Qu’est-ce qu’un brancardier ?

    La prise en charge d'un patient en milieu hospitalier et son bien-être sont fondamentaux et pour cela, le brancardier constitue un acteur clé puisqu’il est chargé d’accueillir et de déplacer les patients à l’intérieur des différents services de l’établissement de santé (radiologie, consultation, bloc opératoire, chambre…) en collaboration avec les pompiers, les ambulanciers, le personnel soignant... Il doit être capable de transmettre à ces derniers les informations importantes au sujet des patients ainsi que leur dossier médical. 

    De la chambre au bloc opératoire, du bloc au service des consultations, il accompagne les personnes ne pouvant pas se déplacer seules mais pas seulement. Fauteuil roulant, chariot-brancard ou lit, les moyens utilisés sont variables suivant la situation. Durant le déplacement, le brancardier doit veiller à ce que le patient soit en total sécurité et pour ce faire, il doit être en mesure de fournir les premiers gestes de secours si besoin. En plus de transférer le patient, le brancardier doit aussi assurer le transport de son dossier médical et de ses affaires personnelles.

    Ce professionnel peut également transporter des prélèvements entre les services et les laboratoires d'analyses ou avoir à transporter des corps à la morgue.

    Son activité est fonction du planning des soins, mais aussi à la demande urgente d’un service. 

    Missions du brancardier 

    • Aider les patients à s’installer sur le brancard. Suivant leur état de santé, il peut être amené à les déplacer ou les porter lui-même. 
    • Prodiguer les gestes de premier secour en cas de nécessité lors du déplacement. 
    • Entretenir le matériel hospitalier et assurer leur manutention. 
    • Transporter le dossier personnel du patient lors du déplacement ainsi que ses affaires personnelles.
    • Transmettre les prélèvements aux laboratoires d'analyse et apporter les résultats aux services concernés.
    • Assurer le suivi administratif en lien avec sa fonction et le service auquel il est rattaché.

    Qualités pour devenir brancardier

    Bonnes conditions physiques

    Le métier de brancardier demande une bonne condition physique. En effet, il faut d’une part pouvoir déplacer les patients qui peuvent parfois être corpulents mais également faire preuve d’une grande disponibilité. C’est un métier qui laisse peu de temps mort et impose un travail souvent en décalé : nuit, week-end, jours fériés…

    Force morale

    Une force mentale est indispensable au brancardier pour supporter la fatigue physique, mais également morale. Il est également important de détenir une bonne résistance au stress et à la pression pour pouvoir exercer ce type de métier. En effet, les brancardier sont souvent confrontés à des situations très stressantes durant leurs missions. 

    Rigueur

    La santé et le confort des patients dépend en partie du travail méthodique et rigoureux du brancardier : déplacer les patients dans les meilleures conditions possibles, les rassurer, prendre connaissance de leur dossier…

    Être rassurant

    Personne n’apprécie d’être hospitalisé et cela peut engendrer de grand moments de stress auprès des patients. Le brancardier doit savoir y répondre et apporter une épaule rassurante pour que le séjour se passe au mieux. Devenir brancardier demande un sens aigu de l’écoute en plus d’une grande disponibilité et d’une grande empathie.

    Formations pour devenir brancardier

    Pour devenir brancardier, aucun diplôme n’est nécessaire. Il n’y a pas de formation spécifique et le métier s’apprend sur le tas bien que les établissements assure tout de même une formation interne.

    Néanmoins, pour exercer, il est impératif de posséder l'AFGSU1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d'Urgence niveau 1) ou le PCS1 (Prévention et secours civiques de niveau 1).

    Le premier atteste de la capacité de son détenteur à identifier et prendre en charge un cas d'urgence médicale, à prodiguer les premiers soins en attendant l'intervention des services de secours et est accessible aux personnels exerçant dans les établissements sanitaires et médicaux-sociaux. Elle porte sur les gestes de premiers secours mais aussi sur les règles d'hygiène.

    La formation au PCS1 est elle accessible à tous. Elle dure une journée et aborde les gestes de premiers secours. Ces formations sont en général dispensées par les sapeurs-pompiers, la Protection Civile ou bien encore la Croix Rouge.

    La détention de l'aptitude physique au port des charges est également obligatoire.

    Salaire d’un brancardier 

    Le salaire mensuel moyen net d’un brancardier salarié est d’environ 1600 € pour un homme ou une femme (environ 358000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Débouchés et évolutions du brancardier   

    Le métier de brancardier recrute considérablement les jeunes en quête d'emploi.

    Après plusieurs années d’expérience, il est possible de prétendre à de nouvelles professions du milieu hospitalier telles qu’aide-soignant, agent de service mortuaire ou encore ambulancier.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti