Ergothérapeute | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’ergothérapeute ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’ergothérapeute.

Ergothérapeute
Sommaire

    Métier de l’ergothérapeute

    Aider les personnes âgées ou handicapée à apprendre ou réapprendre les gestes de la vie quotidienne, voici le quotidien de l’ergothérapeute.  Découvrez la profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un ergothérapeute ?

    Parmi les professions du paramédical, nous retrouvons l’ergothérapeute. Ce professionnel a pour mission de rééduquer les personnes de tout âge (de l'enfant à la personne âgée) atteintes de troubles sensoriels, moteurs ou mentaux qui les handicapent dans leur vie de tous les jours et les aider à retrouver autonomie et indépendance.

    Dans cette optique, l’ergothérapeute va proposer différentes solutions d'aménagement sur le lieu de vie, le véhicule ou l’espace de travail mais également mettre en place diverses activités manuelles pour rééduquer les patients à accomplir certains gestes de la vie quotidienne comme faire sa toilette, s’habiller ou même s’alimenter.

    Pour mener à bien sa mission, le professionnel va débuter par une évaluation des capacités de son patient et de son degré d’autonomie. Une fois cette étape réalisée, il pourra en découler un projet ergothérapeutique personnalisé et complet comprenant exercices, aménagement… à mettre en œuvre. Il préconise des aides techniques, des assistances techniques, des aides humaines ou animalières, des adaptations ou modifications matérielles de son environnement personnel ou professionnel.

    Le rôle de l’ergothérapeute ne consiste pas forcément à redonner au patient une mobilité complète car cela n’est pas toujours possible.

    Les ergothérapeutes sont encore peu nombreux en France et essentiellement féminin. En ce qui concerne les lieux d’exercice, la majorité des praticiens sont salariés d'une structure de santé (hôpital, clinique, établissement spécialisé) au sein d’équipes interdisciplinaires dans les services de neurologie, de traumatologie, de rhumatologie, de psychiatrie ou de pédiatrie.

    D’autres exercent au sein d’organismes de soins et de maintien des malades à domicile, ainsi que les fabricants d'appareils d'équipement domestique et d'aménagement de l'habitat.

    Enfin, il peut aussi travailler comme indépendant. 

    Missions de l’ergothérapeute 

    Agissant sur prescription médicale, l’ergothérapeute peut être amené à effectuer :

    • un bilan d’autonomie du patient ;
    • une évaluation physique complète du patient pour identifier ses difficultés ;
    • un projet ergothérapeutique personnalisé ;
    • un travail articulaire pour réapprendre au patient à faire certains gestes ou mouvements ;
    • l’installation d’un appareillage ou d’équipements dans le logement du patient pour simplifier son quotidien ;
    • la mise en place d’activités pour accompagner le patient dans sa rééducation.

    Qualités pour devenir ergothérapeute

    Etre à l’écoute et psychologue

    Un bon ergothérapeute sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance et les mettre à l’aise. Il doit posséder un excellent relationnel. Cela sera d'autant plus important que l’ergothérapeute côtoient des patients handicapés. 

    De la patience et de la volonté

    Les progrès des patients peuvent prendre beaucoup de temps suivant les difficultés rencontrées et les personnes. Il faut savoir faire preuve de patience pour ne pas se décourager et transmettre un mauvais signal à son patient. 

    De la créativité

    Il est souvent amené à concevoir des mécanismes, des installations ou des appareils destinés à améliorer la motricité et l'autonomie de ses patients.

    Formations pour devenir ergothérapeute

    Pour devenir ergothérapeute, il faut être être titulaire du diplôme d'État d’ergothérapeute qui est accessible tant dans le cadre de la formation initiale que dans celui de la formation continue permettant aisément une reconversion professionnelle en tant qu’ergothérapeute.

    Formation initiale

    Pour devenir ergothérapeute, un diplôme d’État est obligatoire, diplôme reconnu comme licence.

    Il s’agit d’une formation en trois ans dans l’un des 23 instituts de formation en ergothérapie (IFE) public ou privé. La formation est payante, de 1 500 € par an (dans les écoles publiques) à 4 800 € par an (dans les écoles privées)

    Pour passer le concours, il faut être titulaire du bac (le baccalauréat scientifique offre les bases les plus solides) ou faire valoir une 1ère année commune des études de santé à l'université, de licence STAPS ou scientifique.

    La demande d’inscription se fait sur Parcoursup et la sélection, très sélective, se fait sur dossier.

    Les sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers et psychomotriciens peuvent entrer directement en 2ème année sous réserve de succès à une épreuve particulière.

    Formation continue

    Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir ergothérapeute par la voie de la formation continue en préparant le diplôme d'État d’ergothérapeute cités ci-dessus. Ce diplôme est aussi accessible par la voie de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

    Salaire d’un ergothérapeute 

    Le salaire mensuel moyen net d’un ergothérapeute salarié est d’environ 2060 € pour un homme et 2000 pour une femme (environ 33000 salariés en France).

    (Source : statistiques Insee).

    Débouchés et évolutions du bétonneur   

    Bien qu’encore peu développé en France, l’expansion des organismes de soins et de maintien à domicile des malades et des personnes âgées pousse au recrutement de plus en plus nombreux d’ergothérapeutes. Le plan Alzheimer a notamment prévu une augmentation considérable des quotas d'entrées en formation d'ergothérapeute pour tenir compte des besoins de la population vieillissante.

    De plus, les ergothérapeutes travaillent dans toutes sortes de structures de soins et sont sollicités aussi bien dans le public que dans le privé.

    En termes d’évolution, les ergothérapeutes peuvent devenir expert dans un domaine particulier, cadre de santé, cadre supérieur de santé, directeur de soins, directeur d'établissement… ou ouvrir leur propre cabinet.