Prothésiste-Orthésiste ou Orthoprothésiste | Fiche métier

Quelles sont les missions du Prothésiste-Orthésiste ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Prothésiste-Orthésiste.

Prothésiste-Orthésiste
Sommaire

    Zoom sur le métier de Prothésiste-Orthésiste

    Redonner leur autonomie à des patients handicapés, de manière définitive ou temporaire. Voici ce qui anime le Prothésiste-Orthésiste. Métier accessible avec un CAP, il peut facilement être envisagé dans le cadre d’une réorientation professionnelle. Envie d’en savoir plus ? Suivez le guide.

    Qu’est-ce qu’un Prothésiste-Orthésiste ? 

    Le métier d’orthoprothésiste est une profession passionnante qui a un rôle essentiel dans la rééducation fonctionnelle. En effet, en concevant des appareillages médicaux appelés prothèses (qui remplacent totalement un membre absent ou amputé) ou orthèses (qui soutiennent une musculature défaillante ou une ossature déficiente), le prothésiste-Orthésiste est le spécialiste de l’appareillage locomoteur et un professionnel indispensable pour de nombreuses personnes handicapées. Les prothésistes-orthésistes travaillent en libéral ou en salariés, en centre de rééducation et d'appareillage, en centre de soins et de rééducation fonctionnelle ou dans les PME spécialisées.

    Les missions de l’orthoprothésiste 

    Travaillant sur prescription médicale ou chirurgicale, le prothésiste-orthésiste effectue du sur-mesure. 

    Pour cela, il commence à déterminer l’appareillage le plus adéquat en recevant le patient et échangeant avec lui sur son handicap, ses besoins et son mode de vie. 

    Ensuite, il modélise l’appareillage numériquement puis conçoit la ou les éléments nécessaires en les moulant ou les sculptant dans les matériaux utilisés : bois, acier, cuir, fibre de verre, résine thermoplastique ou composites. 

    Une fois l’assemblage effectué, il peut faire les essayages directement sur le patient pour faire les retouches. 

    Dans la réalisation de sa mission, le prothésiste peut être assisté d’ouvriers et d’un chef d'atelier.

    Qualités requises pour devenir orthoprothésiste

    Etre à l’écoute et psychologue

    Un bon Prothésiste-Orthésiste sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance, les mettre à l’aise et leur permettre d’établir une relation de confiance. Il doit posséder un excellent relationnel. Cela sera d'autant plus important que le Prothésiste-Orthésiste côtoient des patients soit très handicapés, soit durement mutilés par un accident et qu'ils effectuent un difficile travail de rééducation. 

    Patience et minutie

    Le prothésiste-orthésiste est un technicien minutieux, expert de la morphologie et du fonctionnement humains, extrêmement habile de ses dix doigts. 

    Veille technologique et curiosité

    Les technologies évoluant rapidement, ce professionnel doit être doté d’une grande curiosité pour se former régulièrement et rester à la pointe de la modernité.

    Formations pour devenir Prothésiste-Orthésiste

    Le métier de Prothésiste-Orthésiste est accessible avec un CAP.

    Formation initiale

    Niveau CAP (pour la réalisation des appareils)

    CAP orthoprothésiste. Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans. 

    Niveau BAC (pour la réalisation des appareils)

    Bac pro TAO – technicien en appareillage orthopédique. Ce bac pro se prépare en trois ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires de CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

    Niveau bac + 2 (pour avoir le titre de prothésiste-orthésiste ou d'orthoprothésiste)

    BTS prothésiste-orthésiste. Accessible à tout titulaire d'un baccalauréat : bac S, bac STI2D, bac ST2S, bac pro technicien en appareillage orthopédique... il se déroule en 3 ans et non 2. 

    Formation continue

    Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, les personnes  peuvent préparer les diplômes précédents mais il existe également un titre professionnel (TP) agent technique prothésiste et orthésiste.

    Pour les professionnels déjà en activité, la formation continue leur permet d’évoluer vers d’autres métiers et de se spécialiser.  

    Évolutions possibles du Prothésiste-Orthésiste

    Le Prothésiste-Orthésiste qui dispose d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans et du BTS peut se mettre à son compte. Il peut aussi choisir de monter en compétences et responsabilités au sein d’un atelier.

    Salaire d’un Prothésiste-Orthésiste

    Le Prothésiste-Orthésiste touche en moyenne 1700€ bruts mensuels mais cette rémunération évolue dans une fourchette de 1400 à 2000€ brut.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti