Devenir Spa praticien : la fiche métier

Quelles sont les missions du Spa praticien ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier Spa praticien.

Spa praticien
Sommaire

    Métier de praticien 

    Expert des soins bien-être et de la relaxation, le spa praticien connaît à la perfection les différents soins effectués en spa et possède un sens aigu du commerce. Découvrez ce métier en détail.

    Qu’est-ce qu’un spa praticien ?

    A une époque où les personnes sont de plus en plus attentives à leur apparence et à leur hygiène, les soins de beauté et de bien-être connaissent un véritable engouement. Conséquence : on assiste à une croissance des centres de remise en forme ou des spas et avec eux, des praticiens y exerçant. 

    Professionnel du bien-être, le spa praticien se consacre entièrement au bien-être de ses clients en proposant des prestations très variées : soins du visage, soins du corps, modelages et massages. Il doit donc maîtriser un grand nombre de techniques de relaxation.

    Il doit également connaître sur le bout des doigts les produits qu’il utilise et commercialise afin de bien orienter et conseiller les clients dans leurs achats. Ses missions concourent toutes au même objectif : offrir un moment de relaxation totale au client.

    Missions du spa praticien

    Le Spa Praticien exerce une profession où les missions diverses et variées ne laisse jamais la monotonie s’installer :

    • répondre au téléphone pour renseigner les clients ou prendre des RDV.
    • gestion des planning de la journée
    • conseil aux client(e)s 
    • préparation des cabines et des soins à réaliser, réalisation des fiches de renseignement, nettoyage 
    • réalisation des soins : massage, gommage, soins du visage, modelage,  enveloppement corporel…
    • vente de produits 
    • gestion du stock

    Où exerce le spa praticien ?

    Le praticien spa peut devenir salarié dans une des structures suivantes :

    • les spas et les instituts de beauté spécialisés,
    • les établissements de soins, de cure, de convalescence (les centres thermaux, de thalassothérapie et de balnéothérapie),
    • les centres de vacances (camping, hôtel, bateau de croisière, etc.),
    • les clubs de sport et de remise en forme,
    • les centres ou résidences d’accueil pour personnes âgées.


    Il peut également travailler à son compte, mais c’est plus rare.

    Tendance de la profession

    Ce secteur se porte bien, il existe de plus en plus de centres de bien-être et les spas praticiens y sont très recherchés. Il est facile de trouver un poste après avoir suivi une formation de qualité.

    Qualités requises pour devenir spa praticien

    Bonnes conditions physiques

    Le métier de spa praticien demande une bonne condition physique. En effet, il faut pouvoir déplacer les patients qui peuvent parfois être corpulents mais également travailler en position debout la plupart du temps.

    Présentation irréprochable

    Incarnation de ce qu’il pratique et représentant de sa société, le spa praticien doit prendre soin de soi. Uniforme, coiffure, main et ongles propres, langage approprié, tout doit permettre aux clients de se sentir en confiance. 

    Avoir le sens du contact

    Un bon spa praticien sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance, les mettre à l’aise et leur permettre de se détendre lors des différentes manipulations.

    Rigueur

    Le bien-être et le confort des clients dépend en partie du travail méthodique et rigoureux du spa praticien : bonne maîtrise des instruments, respect des règles d’hygiène et de sécurité, parfaite connaissance des soins sont donc indispensables.

    Formation de spa praticien

    Le métier de praticien spa et bien-être n’est pas réglementé. Il n’existe donc pas de diplôme d’État et aucune formation n’est légalement obligatoire pour l’exercer que ce soit en salarié ou en indépendant.

    Néanmoins, de plus en plus d’employeurs cherchent des salariées polyvalents capables de faire tous les types de soins, et exigent des études en esthétique (CAP/ BP ou BTS).

    Il existe aussi de nombreuses formations privées permettant de se former au métier d’intervenant spa qui ne nécessitent pas d’avoir suivi une formation esthétique au préalable.

    À noter : il est nécessaire de posséder un CAP esthétique ou d’avoir 3 années d’expérience pour ouvrir son propre spa.

    • Formations Esthétique : CAP, PB et BTS Esthétique Cosmétique 
    • Formations privées Intervenant Spa et Bien-être 
    • CQP Spa Praticien et CQP Spa Manager 
    • Titre RNCP Intervenant Spa et Bien-être niveau IV 
    • Formations Privées, à Distance de Spa Praticien

    Évolutions possibles du spa praticien  

    Après plusieurs années d'exercice, le spa praticien peut devenir spa manager et encadrer tous les spa praticiens de l'établissement.

    Il peut également évoluer en tant que spa praticien indépendant.

    Salaire d’un spa praticien  

    Lorsqu’il travaille en institut ou un spa, il dépend de la Convention Collective Nationale (CNN) de l’esthétique-cosmétique.

    Le spa praticien salarié débutant touche entre 1500 à 1800€. Lorsqu’il évolue au poste de spa manager, son salaire minimum atteint les 3 000€ bruts par mois.

    Envie d’une reconversion en tant que spa praticien ?

    Avantages d’une reconversion en tant que spa praticien 

    • Le secteur du bien-être est en pleine expansion et notamment le métier de spa praticien.
    • Cette profession est accessible même sans diplôme.
    • Les missions sont variées et chaque client est unique, ce qui laisse peu de place à la routine.
    • Le cadre de travail est agréable tout comme la relation avec la clientèle.
    • Apporter du bien-être aux autres est gratifiant.

    Inconvénients d'une telle reconversion 

    • C’est un métier physique où les bras et le dos sont très sollicités.
    • Dans cette profession, le travail le week-end et les jours fériés est monnaie courante et les horaires sont variables.
    • Certains clients peuvent être exigeants.

    Compétences de base indispensables pour se lancer

    Savoir

    • Merchandising / Marchandisage
    • Principes de la relation client
    • Cosmétique
    • Règles d'hygiène et d'asepsie
    • Procédures de nettoyage et de désinfection
    • Caractéristiques des parfums

    Savoir-faire

    • Accueillir une clientèle
    • Proposer un service, produit adapté à la demande client
    • Déterminer le traitement adapté à la personne et présenter les produits, l'application des soins
    • Nettoyer et préparer le corps, le visage, les mains, les pieds aux soins (démaquillage, désinfection, ...)
    • Appliquer les produits (masque, sérum, crème) et réaliser les soins du visage, du corps, de manucure ou de maquillage
    • Entretenir un outil ou matériel
    • Entretenir un poste de travail
    • Disposer des produits sur le lieu de vente
    • Définir des besoins en approvisionnement

     

    (Source: ROME)

    Par où commencer sa reconversion de spa praticien ?

    Changer de métier au profit de celui de spa praticien n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Même si le métier de spa praticien peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de spa praticien, peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que spa praticien mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Plan de développement des compétences 
    • promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    • Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • CPF de transition professionnelle  
    • Contrat de professionnalisation
    • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • FAF (fonds d’assurance formation)
    • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    • Compte personnel de formation (CPF)
    • Congé de formation professionnelle (CFP)
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test