Devenir éleveur ou éleveuse de chevaux | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’éleveur de chevaux ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’éleveur de chevaux.

Eleveur de chevaux
Sommaire

    Métier d’éleveur de chevaux

    Passionné de chevaux, vous rêvez d’en faire votre métier ? Découvrez la profession d’éleveur équin : mission, formation, salaire, débouchés, vous saurez tout.

    Qu’est-ce qu’un éleveur de chevaux ?

    L’éleveur équin est un expert des équidés que ce soient des chevaux, des poneys, des ânes… qui peut exercer dans divers endroits : élevage, haras ou écurie de courses. 

    Sa première mission consiste à prendre soin de leur bien être et de leur croissance au quotidien. Pour ce faire, l’éleveur veille à la santé des animaux, leur prodigue les soins élémentaires, les nourris et les prépare (comme lors de présentation à des concours). Même s’il est capable de soigner certaines blessures, il sait se tourner vers le vétérinaire en cas de besoin. Il inspecte également les ferrures et fait appelle au maréchal-ferrant si besoin.

    L’éleveur équin s’occupe également de la reproduction des animaux en sélectionnant lui-même les reproducteurs, étalons ou poulinières, s'il est éleveur naisseur. Pour y parvenir, l'expérience et de solides connaissances en matière de biologie animale sont nécessaires.

    Enfin, l'éleveur équin entretient ses locaux, les pâturages, et gère son entreprise.

    L'éleveur de chevaux peut travailler sous la responsabilité d'un responsable d’élevage ou être lui-même propriétaire/gérant de l'élevage.

    Missions de l’éleveur équin 

    • Nourrir les animaux;
    • Contrôle chaque jour leur état de santé;
    • Pratiquer les soins courants comme le pansage ou le traitement antiparasitaire;
    • Choisir les reproducteurs;
    • Rendre compte au responsable de l’élevage;
    • Participer à l’entretien du matériel de sellerie, des écuries et du nettoyage des boxes;

    Qualités pour devenir éleveur équin

    Posséder de très bonnes connaissances équines

    Des connaissances en anatomie, en physiologie et en comportement des chevaux sont indispensables pour mener à bien ses missions au quotidien.

    Posséder une bonne condition physique

    Pour manipuler les chevaux, une certaine force physique est un atout. Une bonne résistance mentale au froid et aux intempéries est élégamment nécessaire car cette profession s’exerce en extérieur.

    Être disponible

    L'éleveur doit sans cesse veiller au bon fonctionnement de son entreprise, ainsi qu'à l'état de santé et de beauté de ses animaux. Il lui faut alors faire preuve d’une grande disponibilité.

    Formation pour devenir éleveur de chevaux

    Formation initiale

    Une qualification professionnelle n’est pas obligatoire pour s’installer comme éleveur équin. Cependant, pour obtenir des aides à l’installation, il faut être titulaire d’au moins un diplôme de niveau IV (BAC Pro, BTA ou encore un BTSA). Plusieurs formations professionnelles spécifiques au monde du cheval et de l’élevage existent pour embrasser le métier d’éleveur de chevaux et cela, dès le bac :

    Niveau bac 

    • Bac professionnel CGEH (conduite et gestion de l'entreprise hippique), 
    • BP (brevet professionnel) responsable d'entreprise hippique,

    Niveau bac+2

    • BTSA PA (productions animales) spécialité élevage équin et valorisation des jeunes chevaux, 
    • BTSA  ACSE (analyse, conduite et stratégie de l'exploitation agricole) support équin, 

     

    Niveau bac+3

    • Licence professionnelle management et gestion des organisations. 

    Formation continue

    En ce qui concerne la volonté de se reconvertir dans le métier d’éleveur de chevaux, plusieurs formation existent qu’elles soient à distance ou non, ainsi que la VAE. 

    Un éleveur de chevaux peut suivre des formations complémentaires pour accéder à d’autres métiers de l'univers du cheval : enseignant d’équitation, guide de tourisme équestre, responsable de centre équestre, négociant en chevaux...

    Salaire d’un éleveur de chevaux 

    Le salaire des éleveurs équins varie selon leur expérience et leur statut. 

    Pour les débutants, le salaire est équivalent à un S.M.I.C. Après quelques années d’expérience, il peut espérer atteindre les 1 600 €.

    Avec quelques années d’expériences et des formations complémentaires, son salaire peut grimper à 2500€-3000€ brut.

    Débouchés du jeune éleveur de chevaux

    L’équitation ayant le vent en poupe, le secteur de l’élevage se porte bien mais rares sont cependant ceux qui exercent cette profession à temps plein.

    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti