Pet Sitter : Fiche métier

Quelles sont les missions du Pet Sitter ? Quelles formations suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de Pet Sitter.

Pet Sitter : Fiche métier

Métier de pet sitter

Venu des pays anglo-saxons, le métier de pet sitter connaît un véritable engouement. Ce professionnel est en charge de veiller au bien-être des animaux en l'absence des ses maîtres. De la simple visite à domicile à la promenade quotidienne, le métier de pet sitter ne saurait se réduire à celui d’une simple nourrice pour animaux.

Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

Qu’est-ce qu’un Pet Sitter ?

Les français aiment les animaux et pour cette raison, les foyers possèdent de plus en plus d’amis à 4 pattes mais surtout, cherchent réellement à améliorer leur bien-être quotidien. Faire garder son animal pendant que l’on part au travail, en week-end ou en vacances est donc une habitude de plus en plus courante.

Si au début le métier de Pet Sitter était plus assimilé à un passe-temps ou une façon de se faire un peu d’argent de poche, avec la recrudescence de la demande, une professionnalisation s’est opérée permettant à présent de distinguer le pet sitter particulier (non réglementé) et le professionnel. 

Bien entendu, seul le recours à un Pet Sitter professionnel pourra proposer aux propriétaires d’animaux des garanties de savoir-faire et d’assurance. De plus, le Pet Sitter professionnel doit obligatoirement  posséder l’ACACED attestant de ses connaissances relatives aux besoins biologiques, physiologiques, comportementaux et à l'entretien des animaux de compagnie.

Le pet sitter peut se spécialiser dans la garde de chiens (on parle de dog sitter), de chats (on parle de cat sitter) ou de nouveaux animaux de compagnie (on parle de NAC sitter).

Missions d’un Pet Sitter

Comme son nom l’indique, un pet sitter peut être comparé à une nourrice spécialisée dans la garde d’animaux

Que ce soit au domicile du propriétaire, à son propre domicile ou pour effectuer des promenades, le Pet Sitter sait s'adapter. 

Ses missions sont donc nombreuses : 

  • S’assurer que les petits protégés aient assez de nourriture et de boisson, 
  • Jouer avec eux, 
  • Les promener,
  • Les soigner si besoin, 
  • Leur donner de l’affection afin qu’ils supportent mieux l'absence de leur propriétaire.

Dans certains cas, ce professionnel de la garde d'animaux à domicile peut relever le courrier, entretenir la maison, arroser les plantes…

Où exerce le pet sitter ?

En indépendant, le pet sitter exerce principalement à son domicile. Mais il peut également choisir de travailler au domicile des propriétaires.  

En tant que salarié (ce qui est plus rare), il travaille dans une pension ou un centre de pet sitting.

Tendances de la profession 

Beaucoup moins coûteux que les pensions traditionnelles, le “pet-sitting" se développe de plus en plus. Néanmoins, il reste compliqué d’en faire un métier à plein temps sauf à être salarié dans une pension ou un centre de pet sitting.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Qualités requises pour devenir pet sitter

Le pet sitter doit avant tout être un amoureux des animaux. S’il a des préférences, il pourra tout à fait adapter son offre à celle-ci. Mais ses qualités ne s’arrêtent pas là :

Être attentionné

Prendre soin des animaux, leur porter de l’attention et les câliner est indispensable.

Être disponible

Pendant toute la durée de la garde des animaux, vous devez vous rendre disponible pour eux. Ce métier exige donc une disponibilité quotidienne lors des périodes de garde.

Ecoute et patience

Il faut être à l’écoute de chaque animal que vous gardez et faire preuve de patience car chacun peut avoir un comportement différent.

Autonome et responsable

En l’absence des maîtres et maîtresses, vous devez prendre des décisions. Être une personne responsable et faire preuve d'autonomie est nécessaire.

Formations pour devenir pet sitter

Bien qu’il soit accessible sans diplôme spécifique, de nombreuses formations de pet sitter existent. Elles permettent d’obtenir des connaissances sur les chiens, sur les chats et sur les NAC mais également d’être capable de prodiguer les premiers secours en cas de besoin.

Contrairement à ce que l’on peut penser sur cette pratique, l’activité de Pet sitter est de plus en plus réglementée. Ce métier ne doit donc pas être pris à la légère !

Avant de commencer, il est fortement conseillé de contracter une assurance professionnelle (RC Pro) et de s’assurer que vos locaux soient aux normes sanitaires (si la garde se fait chez vous). 

Ensuite, vous devez faire une déclaration d’activité à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du département où vous envisagez d’exercer votre activité.

Enfin, vous devez posséder une Attestation de Connaissances (ancien certificat de capacité depuis le 1er janvier 2016) attestant de vos connaissances relatives aux besoins biologiques, physiologiques, comportementaux et à l’entretien des animaux de compagnie.

L’ACACED est obligatoire pour des activités de garde. Les pet sitters qui ont uniquement une activité de promenade ou de visite ne sont pas concernés par cette obligation.

Elle s'obtient grâce :

  • A la possession d’un diplôme, d’un titre ou d'une certification professionnelle qui atteste que vous disposez des connaissances requises. Ce document est enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et répertorié à l'annexe II de l'arrêté du 4 février 2016. 
  • A une formation spécifique (14 heures, 18 heures ou 22 heures pour une, deux ou trois catégories d'animaux) conclue par la réussite d’une évaluation nationale, mise en œuvre par un organisme habilité par le ministère chargé de l’agriculture (liste fixée par l'arrêté du 19 décembre 2014).  

Évolutions possibles du pet sitter

Il est possible d’ouvrir son propre centre de pet sitting.

Salaire d’un pet sitter 

Le salaire d’un pet sitter varie selon les prix qu’il a lui-même définis et selon le nombre d’heures et de jours qu’il consacre à cette activité.

En moyenne, la rémunération varie entre 6 à 20€ par jour de garde d’animaux, 7 à 15€ pour les promenades et 8 à 18€ pour les visites.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test

Envie d’une reconversion en tant que pet sitter ?

Avantages d’une reconversion en tant que pet sitter

  • Il est tout à fait possible de devenir pet sitter sans diplôme. Être titulaire de l’ACACED est la seule obligation pour les pet sitters qui ont une activité de garde d’animaux.
  • Profession passionnante qui permet d’exercer auprès des chiens, des chats et/ou des NAC.

Inconvénients d'une telle reconversion 

  • Il est difficile de vivre de ce métier à plein temps. Cette activité s’exerce souvent en complément d’une autre ou bien juste avant d’ouvrir une pension ou de se lancer dans l’élevage d'animaux ou le toilettage canin…
  • Cela implique d'être très disponible, et prêt à travailler le week-end, parfois la nuit, et pendant les vacances scolaires.

Par où commencer sa reconversion de pet sitter ?

Changer de métier au profit de celui de pet sitter n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

Même si le métier de pet sitter peut s’exercer sans aucun diplôme, vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de pet sitter peut être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant.

La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que pet sitter mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former. 

Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

Comment financer votre reconversion ?

Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Plan de développement des compétences 
  • promotion par alternance Pro-A

Demandeur d’emploi

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
  • Contrat de professionnalisation

Intérimaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • CPF de transition professionnelle  
  • Contrat de professionnalisation
  • FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

Indépendant

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • FAF (fonds d’assurance formation)
  • Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Fonctionnaire

  • Compte personnel de formation (CPF)
  • Congé de formation professionnelle (CFP)
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test