Quels métiers de reconversion après une carrière de sportif de haut niveau?

La carrière professionnelle d’un sportif de haut niveau est souvent plus courte que beaucoup d’autres corps de métiers. Mais leurs qualités telles que l’esprit d’équipe, les qualités managériales ou encore la rigueur étant très recherchées par les entreprises, les voies professionnelles qui leur sont offertes sont nombreuses. 

Quels métiers de reconversion après une carrière de sportif de haut niveau?
Sommaire

Voyons quelles sont les possibilités qui s’ouvrent à un sportif de haut niveau en fin de carrière.

Reconversion dans un métier du sport

Il peut sembler évident que de nombreux sportifs souhaitent poursuivre leur carrière professionnelle au sein de leur sport de prédilection. Voici donc quelques exemples de professions dans lesquelles envisager sa transition.

Entraîneur

EntraîneurLa décision de devenir entraîneur est dans la grande majorité des cas le résultat d’une volonté profonde. Piliers majeurs d’un club de sport, l’entraîneur est en charge de l’entraînement et de la progression d’un sportif ou d’une équipe. De ses qualités vont découler l’ambiance d’équipe, la motivation et les résultats des compétiteurs.

Il conçoit le programme des entraînements selon le niveau des joueurs, le calendrier des matches, la fatigue des participants...

Selon le niveau de l’équipe, l’entraîneur peut être accompagné d’un préparateur physique et d’une équipe médicale.

Formation : DEJPS, DESJPS, Licence ou Master STAPS, concours de professeur de sport (dans une discipline)

Qualités : excellente condition physique, patience, charisme et leadership, rigueur

Salaire : Le montant du salaire varie selon le niveau de l’équipe, du projet du club (amateur ou professionnel) et de l’expérience de l’entraîneur. Le salaire moyen d’un entraîneur est d’environ 2300€ mais pour les équipes concourant à haut niveau, cette rémunération peut facilement dépasser les 6-7000€/mois. 

Préparateur physique

PréparateurContrairement au coach sportif qui peut aussi bien intervenir sur de la préparation à des compétitions de professionnels qu’aider des personnes en surpoids à atteindre leurs objectifs de perte de poids ou conseiller toute personne souhaitant s’entretenir physiquement, le préparateur physique ne s’occupe que d’athlètes dans un but de performance en compétition.

Ses objectifs passent par la prévention des blessures, l’amélioration des qualités physiques et la récupération. Il aide donc ces athlètes à devenir plus fort, plus endurant ou plus musclé en vue d’une compétition mais aussi, à les remettre sur pied après une blessure.

Formation : Licence STAPS (Mention Entrainement Sportif), DESJEPS, Master 2 en Préparation Physique, Diplôme Universitaire Européen de Préparation Physique (DUEPP), Certificat de capacité de préparateur physique de l’INSEP

Qualités : excellente condition physique, patience, rigueur, connaissances scientifiques en biologie et anatomie, pédagogie

Salaire : La plus grande majorité des préparateurs doit cumuler plusieurs missions en parallèles pour obtenir un salaire suffisant. Mais s’il obtient une place dans un club prestigieux, son salaire peut évoluer entre 1500€ à 10000€. 

Consultant Sportif

consultantLe consultant sportif est un prestataire de services en conseil qui officie dans le milieu du sport. Il n’est pas journaliste. Ce poste est en général assumé par d’anciens sportifs. Sa mission est de conseiller, aider et renseigner son client sur le domaine sportif dans lequel il est spécialisé. Les consultants les plus médiatisés sont ceux qui interviennent dans les émissions télévisées ou en radio pour commenter les prestations des sportifs.

Formation : Aucune formation spécifique n'est exigée pour exercer le métier de journaliste sportif mais passer par une école de journalisme est recommandé

Qualités : Aisance à l’oral, prise de risques, esprit vif et dynamique, Objectivité et fair-play

Salaire : Avec de l’expérience, le salaire du journaliste sportif peut atteindre les 3000 € net mensuel minimum. 

Responsable média sportif

Responsable mediaSous la responsabilité du Directeur de la Communication, le responsable média prend en charge la totalité des relations avec les différents médias généralistes et spécialisés. Il définit et met en place la stratégie des relations à tisser avec les journaux, télévision, radio, internet… susceptibles de promouvoir l’activité sportive.

Formation : Le Responsable de plan média est généralement titulaire d'un Master (Bac+5) dans le domaine de la communication, de l'économie, de la gestion ou des sciences humaines.

Qualités : excellent relationnel, bonnes aptitudes commerciales, créatif, intuitif, organisé, rigoureux

Salaire : si en début de carrière il peut espérer toucher une rémunération brute d’environ 30000 €/an, avec de l’expérience, le salaire annuel brut moyen peut dépasser les 50000€. 

Recruteur

RecruteurObserver, analyser et déterminer si de jeunes sportifs ont un possible avenir dans le sport à haut niveau. Trouver la perle rare pour son club, sa franchise ou son équipe. Voici le quotidien du recruteur. Pour cela, ce dernier va assister à des centaines de matchs par an et  voyager de villes en villes, voire d’un pays à l’autre. 

Formation : aucun diplôme spécifique n’existe mais des formations privées organisées par d’anciens professionnels.

Qualités : sens d'observation, avoir le flair, culture générale et sportive importante

Salaire : tout va dépendre du sport, de l'employeur, de l'ancienneté et des performances en matière de recrutement mais un recruteur à temps plein peut espérer toucher jusqu’à 70 000 € par an.

Reconversion dans un métier du coaching

Vous souhaitez mettre à profit vos expériences acquises durant votre carrière est la partager à des acteurs en dehors du monde du sport ? Les métiers du coaching vous tendent les bras.

Coach sportif

coach sportifEn charge d’accompagner des équipes ou des individus dans l’atteinte de certains objectifs sportifs, il contribue également à leur permettre de s’épanouir autant physiquement que mentalement. 

Son champ de compétences est très large puisqu’il peut aussi bien intervenir sur de la préparation à des compétitions de professionnels qu’aider des personnes en surpoids à atteindre leurs objectifs de perte de poids ou encore conseiller toute personne souhaitant s’entretenir physiquement. 

Pour y parvenir, le coach établit des programmes personnalisés adaptés à chacun de ses clients et à leurs objectifs qu’il met ensuite en application lors de séances individuelles ou collectives.

Formation : Aucun diplôme de coach sportif n'est officiellement reconnu. Toutefois, il est recommandé d'avoir suivi une formation dans le domaine sportif pour faire preuve de pédagogie et maîtriser les gestes techniques.

Qualités : Excellente condition physique, savoir assurer la sécurité de ses clients, pédagogie

Salaire : Les salaires des coachs sportifs dépendent de leurs compétences, de leurs niveaux de diplômes, de leur lieu d’exercice et de leur clientèle.  En moyenne, la rémunération est équivalente au SMIC et peut monter jusqu’à plus de 1600€ nets.

Coach en entreprise

Coach entrepriseDans le cas, du coaching en entreprise, le professionnel accompagne un salarié, un manager, un dirigeant ou une équipe pour les aider à améliorer leurs compétences ou atteindre certains objectifs professionnels. 

Le coach en entreprise peut également intervenir en cas de difficultés de cohésion entre les membres d’une équipe ou d’éventuels conflits.

Leurs compétences font que de plus en plus d’entreprises ont recours à un coach en entreprise.

Formation : En France, la profession de coach n’est pas encore réglementée et est donc accessible à tous sans diplôme obligatoire

Qualités : grande qualité d'écoute, sens du discernement, bon esprit d'analyse et de synthèse, bonne capacité de communication et d'affirmation, bonne capacité d'adaptation

Salaire : Rémunéré à l’heure, un coach dans une entreprise touche entre 200 et 500 €/h.  Lorsqu’il intervient chez un particulier, sa rémunération à l’heure est généralement comprise entre 100 et 200€.

Coach bien-être

coach bien-êtreLe coaching bien-être est avant tout un accompagnement personnalisé ayant pour objectif d’accompagner des individus dans la quête d’un bien-être durable. Même s'il écoute les difficultés de son client, son rôle consiste avant tout à lui donner des outils pratiques et des missions à accomplir, qui l'aideront à surmonter ces difficultés et atteindre ses objectifs en termes de mieux être en mettant à contribution aussi bien ses ressources naturelles physiques que mentales.

Formation : En France, la profession de coach n’est pas encore réglementée et est donc accessible à tous sans diplôme obligatoire

Qualités : grande qualité d'écoute, sens du discernement, bon esprit d'analyse et de synthèse, bonne capacité de communication et d'affirmation, bonne capacité d'adaptation, patience

Salaire : Comme la plupart des professions libérales, la rémunération dépendra de la notoriété du professionnel. Un coach bien-être facture  généralement à l’heure (entre 50 et 150 €). Sa rémunération varie donc selon sa notoriété et l'ampleur de sa mission. Mais il peut toucher jusqu’à 3000€/mois en moyenne.

Coach en nutrition

coach nutritionLe coach en nutrition est aussi appelé coach en alimentation ou coach alimentaire. Son rôle est de conseiller son client sur le suivi d’un régime alimentaire avec des objectifs divers : perte de poids, prise de poids, régime plus sain, contrôle d’éventuelles crises de boulimie ou d’anorexie, objectif sportif, etc.

Formation : En France, la profession de coach n’est pas encore réglementée et est donc accessible à tous sans diplôme obligatoire

Qualités : grande qualité d'écoute, sens du discernement, bon esprit d'analyse et de synthèse, bonne capacité de communication et d'affirmation, bonne capacité d'adaptation, patience

Salaire : En indépendant, ce professionnel est rémunéré entre 50€ et 150€ par séance de coaching. Son salaire dépend principalement de son expérience et de sa notoriété.

Reconversion dans l’entrepreneuriat

Les compétences développées par les sportifs de haut niveau leur confèrent souvent d’excellentes capacités entrepreneuriales.

Pour de nombreux sportifs, c’est l’occasion de couper totalement avec leur ancienne carrière. Leur rigueur, leur organisation et leur ordre sont des atouts importants dans cette voie.

Les possibilités de se lancer son aussi nombreuses que variées : ouvrir une franchise ou un magasin, devenir consultant, choisir le portage salarial...

La fin d’une carrière sportive n’est donc pas une fin en soi mais le début d’une nouvelle aventure professionnelle à laquelle il faut se préparer efficacement pour se lancer dans une nouvelle vie épanouie et réussie.

Pour approfondir
Reconversion des sportifs : aides financières, accompagnement et conditions d’accès
Aides au départ et à la reconversion des sportifs
Reconversion des salariés en CDI : une aventure risquée ?
Salariés
Comment se reconvertir quand on est fonctionnaire ?
Fonctionnaires
Quelle reconversion professionnelle suite à un handicap ?
Handicapés
Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test