Préparateur physique | Fiche métier

Quelles sont les missions du préparateur physique ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de préparateur physique.

Préparateur physique | Fiche métier

Métier de préparateur physique

Professionnel à ne pas confondre avec le coach sportif, découvrez le métier de préparateur physique en détail afin de vérifier s’il correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion ou d’évolution. 

Qu’est-ce qu’une préparateur physique ? 

Contrairement au coach sportif qui peut aussi bien intervenir sur de la préparation à des compétitions de professionnels qu’aider des personnes en surpoids à atteindre leurs objectifs de perte de poids ou conseiller toute personne souhaitant s’entretenir physiquement, le préparateur physique ne s’occupe que d’athlètes dans un but de performance en compétition.

Ses objectifs passent par la prévention des blessures, l’amélioration des qualités physiques et la récupération. Il aide donc ces athlètes à devenir plus fort, plus endurant ou plus musclé en vue d’une compétition mais aussi, à les remettre sur pied après une blessure.

Missions d’un préparateur physique

Le préparateur physique collabore en étroite relation avec le staff physique et médical du club ou du centre d’entraînement, pour préparer et diriger les entraînements. I les charge également des échauffements sportifs avant un match.

C’est lui qui établit le programme d’exercice après avoir trouver les entraînements adaptés aux athlètes. 

Son expérience lui permet de juger ce qu’un athlète est capable de faire ou pas. Après l’effort, il met en place les séances de récupération. 

Enfin, il peut être amené à mettre en place un programme diététique.

Où exerce le préparateur physique ?

Un préparateur physique intervient en général sur toute une saison ou pour atteindre certains objectifs pré-définis pour un sportif en particulier ou une équipe. Les débouchés professionnels sont relativement nombreux : Fédération sportive, club, salle de sport, à son propre compte.

Tendances de la profession

De plus, nombreux sont les clubs, même de taille moyenne, à solliciter ces professionnels indispensables à la performance.

Qualités requises pour devenir préparateur physique

Tout d’abord, le préparateur physique doit posséder d’excellentes  connaissances scientifiques, en biologie, anatomie pour s’adapter aux diverses situations des athlètes. Cela peut sembler évident, mais pour devenir préparateur sportif, il faut être soi-même un grand sportif et être en capacité de réaliser les mêmes exercices que ses clients. Il lui est indispensable de pouvoir résister à plusieurs séances dans la journée et sur plusieurs jours d’affilé.

Il doit créer une bonne relation avec les athlètes dont ils s’occupent, en étant toujours disponible. Pour faire passer tous ses enseignements de la meilleure manière possible, il doit être fin pédagogue pour motiver et encourager. 

Formations pour devenir préparateur physique 

Le métier de préparateur physique n’étant pas reconnu dans les textes de loi, l’accès au préparateur physique peut se faire de différentes façons. Si le  BPJEPS peut être un bon préalable, il ne sera toutefois pas suffisant pour  intégrer une structure dans la préparation physique de haut niveau. Le cursus idéal sera donc de posséder au minium une Licence STAPS.

Formation Initiale

  • Licence STAPS (Mention Entrainement Sportif)
  • DESJEPS
  • Master 2 en Préparation Physique
  • Diplôme Universitaire Européen de Préparation Physique (DUEPP)
  • Certificat de capacité de préparateur physique de l’INSEP

Formation continue

Dans le cadre d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir préparateur physique par la formation continue ou la VAE.

Évolutions possibles du préparateur physique 

Le préparateur physique peut évoluer vers la préparation mentale, la formation ou l’analyse vidéo de la performance sportive. 

Salaire d’un préparateur physique

Le salaire dépend de beaucoup de facteurs comme la notoriété et  l’expérience du professionnel, la taille du club ainsi que ses moyens financiers ou encore le sport d’intervention. La plus grande majorité des préparateurs doivent cumuler plusieurs missions en parallèles pour obtenir un salaire suffisant. Mais quand il arrive à obtenir une place dans un club de haut niveau, son salaire peut devenir très élevé. Ainsi, la rémunération mensuelle d’un préparateur sportif peut évoluer entre 1500€ à 10000€.

Perdu(e) dans votre vie professionnelle
En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
Faites le test