Arbitre | Fiche métier

Quelles sont les missions de l’Arbitre ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier d’arbitre.

Arbitre
Sommaire

    Métier d’arbitre

    On le croise lors de n’import quelle rencontre sportive et sans lui, aucun match ne pourrait se dérouler. Découvrez le métier d’arbitre en détail afin de vérifier s’il correspond à vos aspirations et vos objectifs de reconversion. 

    Qu’est-ce qu’un arbitre ? 

    Expert du sport concerné, l’arbitre (ou juge suivant les sports) est le garant du respect des règles, en toute neutralité. Son rôle est indispensable pour le bon déroulement d'un match, d'une partie ou d'un jeu.

    Missions de l’arbitre

    • observer le match et les gestes ou mouvements des joueurs, en se déplaçant sur le terrain ou à proximité et sans les gêner;
    • Intervenir en cas de faute ou due gestes déplacés puis sanctionner ou donner l’avantage à l’adversaire au besoin;
    • Agir avec toute l’objectivité due à son rôle et sans jamais prendre parti;
    • Faire évacuer les joueurs blessés.

    Où exerce l’arbitre ?

    Métier de terrain, l’arbitre se déplace sur une distance plus ou moins grande pour se rendre sur les lieux de rencontre sportive ou de jeu. 

    S’il n’y a pas de lien de subordination au sens du Code du Travail, l’arbitre exerce sous l’autorité de la Fédération du sport concerné qui lui impose donc le respect d’un Règlement Intérieur. C’est elle aussi qui procède aux désignations des arbitres sur les différents matchs. 

    En général, l’arbitre est bénévole pour une association sportive. Quelques postes salariés sont proposés dans des clubs.

    Tendances de la profession

    Depuis 2006, la protection des arbitres ou juges a été renforcée puisqu’à présent, il sont considérés comme chargés d’une mission de service public, ce qui augmente les sanctions des agresseurs. La professionnalisation des joueurs renforce également leur rôle.

    Qualités requises pour devenir arbitre

    Pour exercer le métier d’arbitre, un grand nombre de qualités sont importantes dont les plus importantes demeurent les suivantes :

    Excellente connaissance du jeu

    L’une des qualités primordiales que doit posséder un arbitre est inévitablement de connaître parfaitement bien le sport. Bien que certains puissent exercer le métier sans avoir pratiqué au plus haut niveau, la connaissance des exigences du jeu est obligatoire pour qui souhaite faire partie des meilleurs arbitres.

    Charisme et diplomatie

    Le professionnel doit posséder un charisme naturel pour savoir s’imposer tout en faisant preuve de diplomatie et de tact. Il doit aussi être doté d'une grande force de caractère pour rester impassible et impartial face aux protestations des joueurs ou des spectateurs.

    Bonne condition physique 

    Une excellente condition physique lorsqu’il faut se déplacer sur le terrain est nécessaire car l’arbitre court presque autant que les joueurs eux-mêmes dans ce cas.

    Observateur

    Repérer rapidement les fautes et les écarts de conduite impose de posséder un bon sens de l’observation.

    Formations pour devenir arbitre

    Pour devenir arbitre officiel, il faut être représenté par un club et réussir un examen théorique et pratique mais pour être arbitre bénévole auprès d’une association ou d’un petit club sportif, aucun diplôme n’est requis. Pour accéder au rang d’arbitre de haut niveau (en France), il est nécessaire d’obtenir un diplôme universitaire DU "Sport de haut niveau et arbitrage ».

    Évolutions possibles de l’arbitre

    Les arbitres les plus performants et juste dans leurs décisions peuvent être amené à s’occuper de matchs de très hauts niveaux, et même faire une carrière à l’international.

    Salaire d’un arbitre

    L’arbitre débutant et/ou bénévole n’est pas rémunéré mais peut toucher des indemnités lors de compétitions selon leur importance. Celles-ci sont comprises entre quelques centaines et quelques milliers d’euros selon les sports.  

    Les rares arbitre salariés touchent une rémunération fixe et les meilleurs peuvent augmenter considérablement leurs rémunérations en participant à des matchs ou à des compétitions de très haut niveau.