5 formations pour se reconvertir dans un métier de la petite enfance et travailler en crèche

Sommaire

    Agent de crèche, éducateur de jeunes enfants, auxiliaire de puériculture, puéricultrice ou encore infirmier, les métiers du secteur de la petite enfance sont nombreux et attirent beaucoup de candidats à la reconversion professionnelle. En effet, en plus d’être passionnants, ces professions sont très recherchées par les recruteurs et accessibles pour la plupart en formation courte

    Voici une petite sélection des formations pour travailler en crèche les plus sollicitées.  

    5 formations pour se reconvertir dans un métier de la petite enfance et travailler en crèche

    Le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (AEPE)

    Remplaçant le CAP petite enfance depuis 2017, le CAP AEPE représente le premier niveau de diplôme pour exercer dans la petite enfance et offre plus de débouchés que son prédécesseur.

    L’un des grands atouts de cette formation est de faciliter la mobilité des accompagnants éducatifs petite enfance, avec la création de passerelles entre les différents types de lieux d'exercice des métiers de la petite enfance : l’accueil des enfants à l’école, en crèche, dans les centres de loisirs, dans les relais ou maisons d'assistantes maternelles (Mam), ou encore à domicile (en qualité d'assistante maternelle).

    Ce diplôme peut-être préparé de divers façon :

    • En formation initiale en 2 ans dans un lycée professionnel, après la classe de troisième ou en 1 an, après un BEP, un autre CAP ou un bac.
    • En alternance
    • En formation continue, en 1 an, en candidat libre (en présentiel ou à distance). Le stage de 16 semaines est obligatoire dans tous les cas de figure.
    • Par la validation des acquis professionnels (VAE)

     

    Avec ce diplôme, les candidats peuvent postuler aux offres :

    • d'assistant d'accueil petite enfance,
    • d'auxiliaire de puériculture,
    • d'animateurs de relais d'assistantes maternelles
    • d'auxiliaire dans les crèches et autres établissement d'accueil des jeunes enfants
    • d'animateurs petite enfance (en complément du BAFA).

     

    Le Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (DEAP)

    Le titulaire d’un Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture apporte des soins aux nouveau-nés ou enfants en bas âge. Il est formé pour faire des activités dédiées à l’épanouissement et au bien-être des petits.

    Pour accéder à la formation Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture, le candidat doit avoir 17 ans minimum et réussir un test d’admissibilité (pas de diplôme minimum demandé). La formation dure 10 mois et combine 8 modules d’enseignement (des soins à l’enfant en passant par l’organisation du travail) ainsi que 6 stages de 4 semaines.

    Avec ce diplôme, les candidats peuvent postuler aux offres :

    Après 3 ans d’expériences, il pourra passer les examens pour obtenir le diplôme d’État d’infirmier ou le DEEJE (Diplôme d’État d'Éducateur de Jeunes Enfants). Ce titre lui permettra d’évoluer en puériculteur, infirmier spécialisé ou infirmier de bloc opératoire.

     

    Le concours ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles)

    Le concours d'agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM)  est un concours de la fonction publique territoriale, organisé par les centres de gestion en fonction des besoins de recrutement recensés auprès des futurs employeurs (mairies, collectivités territoriales, ...).

    Il existe trois types de concours pour devenir ATSEM :

    • le concours externe réservé aux titulaires d’un CAP AEPE ou aux mamans de trois enfants ;
    • le concours interne qui concerne les fonctionnaires et agents des collectivités territoriales des établissements publics qui en dépendent et ayant une expérience professionnelle d’au moins 2 ans auprès de jeunes enfants. 
    • le troisième concours qui s’adresse aux assistantes maternelles n’ayant pas le CAP AEPE avec 4 ans d’expérience. 

    Il existe de multiples formations préparant au concours d’ATSEM dont certaines à distance.

     

    Le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE)

    Le diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE) forme des spécialistes de l'accompagnement des enfants de moins de sept ans. Ce diplôme d'état reconnu de niveau bac + 3, confère le grade de licence. 

    Pour être admis en formation, les candidats sont sélectionnés sur dossier et entretien. Ils doivent se pré-inscrire sur Parcoursup.

    Ils doivent être titulaires du bac ou équivalent, ou être auxiliaires de puériculture avec 3 années d’expérience.

    Plusieurs formations peuvent se suivre à distance ou en présentiel. Le DEEJE est délivré aux étudiants ayant validé leurs matières après une formation de 3 ans dont une partie se réaliser en stage ou en alternance.

     

    Le Diplôme d’État de Puériculture (DEP)

    Le DE de puéricultrice forme infirmières spécialisée capables de répondre aux besoins de santé et d'éducation de l'enfant. En plus d’assurer des soins médicaux, nutritionnels et d’hygiène, ils ont un rôle éducatif auprès des familles et des enfants dans les structures qui sont dédiées à leur accueil et leur protection.

    La formation dure un an et est accessible sur concours. Elle est dispensée dans une école agréée et délivre un niveau d’études bac+4.

    Pour obtenir le DEP, il faut au préalable disposer du Diplôme d’État d’infirmier puis effectuer une année de spécialisation alliant stages et théorie dans une école agréée en formation petite enfance.

    Plusieurs formations peuvent se suivre à distance ou en présentiel, voire en accélérées.


    Publié le 27 Juin 2020 , et mis à jour le 28 Juin 2020
    Envie de
    changer de métier ?
    c'est parti