Assistante maternelle : la fiche métier

Egalement nommé nourrice ou nounou, l'assistante maternelle garde chez elle, de façon régulière ou occasionnelle, un ou plusieurs enfants pendant que les parents travaillent. Bien que la profession soit ouverte aux hommes, elle est exercée très majoritairement par des femmes.

Sommaire
Assistante maternelle : la fiche métier

Vous envisagez de changer de métier et devenir nourrice vous tente ? Découvrez notre fiche métier assistante maternelle.

Zoom sur le métier d’assistante maternelle

En l’absence de ses parents et jusqu’aux 3 ans de l’enfant, l’assistante maternelle veille au bien-être, à l’éducation et à la sécurité des enfants chez elle, à la journée. Promenades, repas, soins, toilette et jeux constituent ses journées.

Dans le cas où elle exerce au domicile des parents, les enfants dont elle a la charge peuvent avoir jusqu'à 10 ans.

Une assistante maternelle peut aussi travailler au sein d'une équipe, dans une crèche ou dans une association par exemple.

 Cette professionnelle de la petite enfance remplit de nombreuses missions auprès des enfants et de leurs parents :

  • Accueillir les enfants amenés par les parents,
  • Préparer des repas équilibrés et adaptés à l'âge des enfants,
  • Veiller à leur sécurité
  • Réaliser leur toilette
  • Surveiller leur santé
  • Organiser des jeux pour les distraire et favoriser autant que possible leur développement.
  • Promener les enfants
  • Faire faire les siestes
  • Rendre compte aux parents des détails de la journée.

 

Qualités requises pour devenir assistante maternelle

En tant que responsable d’enfants en l'absence de leurs parents, une bonne assistante maternelle doit avoir la sécurité de l'enfant comme priorité. Les qualités prioritaires à posséder sont donc : la rigueur et la prudence. Mais cela ne suffit pas. Elle doit être également d’une grande patience et d’une grande douceur. Enfin, l’empathie et le sens du contact est utile pour  instaurer un climat de confiance avec les parents.

Comment exercer le métier d’assistante maternelle

Il n'y a aucune condition de diplôme pour devenir assistante maternelle agréée, mais le chemin à parcourir pour exercer cette profession est très cadré.

Tout d’abord, il faut en général avoir déjà eu soi-même des enfants et disposer d'un logement sain et apte à accueillir des enfants. Si ces deux conditions sont réunies, il faut ensuite obtenir un agrément officiel et suivre une formation de 60 heures avant l’accueil du premier enfant puis 60 heures au cours des 2 premières années d’exercice. Les titulaires du CAP accompagnant éducatif petite enfance (ex. CAP petite enfance) ou du DEAP (diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture) sont dispensés de cette formation.

L'agrément, délivré par le président du conseil général est valable 5 ans renouvelables et précise le nombre d'enfants que l'assistante maternelle est habilitée à garder et le type de garde autorisé : journée, périscolaire ou permanent.

Salaire d’une assistante maternelle

La convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur impose une facturation minimum de 2,82 € brut / heure de garde (au 1er janvier 2019). A ce salaire s'ajoute une indemnité de matériel qui ne peut-être inférieure à 3.08 € (par jour et par enfant).

Plus la région connaît une pénurie de professionnelles ou de solutions alternatives, plus les tarifs sont élevés. Idem entre la région parisienne et la province.

Débouchés : où travailler ?

Même si une nounou exerce majoritairement son emploi de chez elle (plus de 80% des professionnelles), elle peut souhaiter rompre la solitude. Pour cela, il est possible de travailler en regroupement d’assistantes maternelles, dans un local qui peut être mis à disposition par la commune ou loué à titre privé.

L’assistante maternelle peut également être salariée, au sein d’une crèche familiale. Elle accueille alors les enfants à son domicile, mais a l’obligation de se rendre une à 2 fois par semaine aux ateliers de la crèche. La professionnelle ne peut pas choisir ses contrats de travail.

Tendances de la profession

La profession d’assistante maternelle ne connaît pas la crise, faire garder ses enfants étant un réel problème pour beaucoup de parents.