Quels sont les métiers les plus dangereux en France ?

Sommaire

    En France, une personne meurt d’un accident ou d’une maladie liée au travail toutes les 15 secondes. Ce qui représente tout de même 1 200 cas de maladies mortelles et 565 décès dans le cadre professionnel.

    Mais, quels sont les 10 métiers les plus dangereux dans notre pays ? Je Change de Métier les a listé pour vous.

    Quels sont les métiers les plus dangereux en France ?

    1) Marin-pêcheur

    Avec une proportion de décès de 1 sur 500, le  métier de marin-pêcheur est le plus dangereux.

    Chaque jour, cet amoureux de la mer met sa vie en danger.  

    En effet, ses conditions de travail sont particulièrement difficiles puisqu’il doit faire face aux intempéries et affronter les pires tempêtes. 

    Amené à rester plusieurs jours sans dormir, les blessures sont monnaie courante et les accidents comme les glissades sur un pont peuvent lui être fatales.

    De plus, la pression liée à la navigation en pleine mer et l’obligation d’une quantité de pêche suffisante font de cette profession un travail très stressant.

    Dans certaines zones comme en Alaska, en raison des eaux glaciales et agitées, des équipements peu maniables et de l’environnement hostile, la pêche est d’autant plus risquée.

    2 ) Elagueur

    Entre les risques de chute du fait du travail en hauteur, la manipulation d’outils imposants et dangereux (tronçonneuses, élagueuses thermiques...), les chutes de branches ou d’arbres et la présence de lignes électriques sur les zones d’intervention, le métier d’élagueur est particulièrement dangereux. 

    On estime un décès pour 1 618 élagueurs chaque année, sans compter les multiples fractures et blessures.

    Par contre, le réel avantage de ce métier est qu’il recrute énormément.

    3) Pilote d'avion

    Le  métier de pilote de ligne fait rêver plus d’un candidat depuis leur plus tendre enfance. Mais, il ne faut pas oublier qu’il reste particulièrement dangereux.

    En effet, comme tous les autres professionnels travaillant dans le domaine aérien, le pilote est sujet aux risques de crash, d’incendies et de pannes matérielles en tout genre à plusieurs milliers de mètres du sol. 

    Dans certains pays comme en Russie, les risques sont beaucoup plus élevés en raison de leur flotte d’avions vieillissante, de pistes mal entretenues et de conditions climatiques difficiles.

    Le nombre de décès est de 1 sur 1 785.

    Malgré le danger omniprésent, ce métier attire de nombreux candidats en raison de son salaire attractif.

    4) Agriculteur

    Dans le cadre de leur activité, les agriculteurs sont exposés aux risques d'accidents liés à l'usage d'outils et de machines dangereux.

    En contact avec les pesticides et les engrais qui peuvent à long terme se révéler très nocifs pour leur santé, les risques de maladies graves comme le cancer ou Alzheimer sont réels.

    C'est aussi une profession où le nombre de suicides est particulièrement élevé, en raison de la difficulté du travail, des problèmes financiers et du manque de reconnaissance.

    On estime un décès pour 2 597 agriculteurs chaque année.

    5) Ouvrier sidérurgiste et mines

    La sidérurgie est un secteur d'activité très dangereux auquel sont exposés les professionnels travaillant dans ce domaine.

    Les ouvriers sidérurgistes et mines exercent ainsi dans des conditions difficiles : chaleur insoutenable, environnement bruyant, surfaces de travail très dangereuses du fait de potentiels incendies, explosions et contaminations radioactives…

    De plus, ils sont amenés à travailler en hauteur d'où les risques de chutes mortelles.

    Le taux de mortalité est de 1 sur 2 597.

    6) Manutentionnaire

    La profession de manutentionnaire est loin d’être sans risque entre le port de charges lourdes, l’utilisation de machines dangereuses et la pression de la productivité.

    Chaque année, on estime un décès pour 2 684 manutentionnaires, sans compter le nombre d’accidents liés à la manipulation et aux efforts physiques excessifs.

    Malgré les risques du métier, l’avantage est qu’il offre de nombreux débouchés.

    7) Couvreur

    Travaillant en hauteur, les  couvreurs risquent à chaque fois leur vie en cas de chute.

    Mais ce n’est pas le seul facteur qui les met en péril. 

    En effet, ils sont soumis à d’autres risques comme le cancer de la peau en raison de la forte exposition aux rayons UV.

    La proportion de décès est de 1 sur 2 881.

    Comme tout le secteur du BTP, ce métier offre de belles perspectives de carrière.

    8) Technicien en équipement nucléaire

    Le métier de technicien en équipement nucléaire a parfaitement sa place dans ce top 10 des métiers les plus dangereux.

    Bien entendu, tous les professionnels ne meurent pas de radiation comme dans la série “Chernobyl” sur OCS ! 

    Néanmoins, le métier n’en reste pas moins risqué en raison de l’intervention du professionnel dans les centrales nucléaires ; des sites à haut risque.

    Le taux de mortalité est de 1 sur 3 251.

    9) Éboueur

    Travaillant dans la rue et par conséquent dans un environnement qui est loin d’être sécuritaire, le métier d’éboueur fait partie de la liste des métiers dangereux.

    En effet, les risques de se faire agresser ou de se faire renverser par un véhicule sont bel et bien réels. 

    A cela s’ajoute, le port de charges lourdes et malodorantes à longueur de journée qui rend le travail difficile.  

    Le nombre de décès est de 1 sur 3 968.

    Néanmoins, tous ces dangers sont "récompensés” par de nombreuses primes ou indemnités dans la fonction publique.

    10) Bûcheron

    Bûcheron est également une profession à haut risque. 

    Effectivement, abattre des arbres de plusieurs dizaines de mètres de hauteur pesant des centaines de kilos représente un véritable danger.

    Seule l'expérience peut permettre d’anticiper la direction de la chute d’un arbre.

    La proportion de décès est de 1 sur 4 256, sans compter les multiples accidents liés également au maniement d’outils forestiers (tronçonneuse, scie…) et engins agricoles.

    Mais la bonne nouvelle, c’est que le métier recrute.


    Publié le 07 Mai 2021
    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test