Manutentionnaire | Fiche métier

Quelles sont les missions d'un agent de manutention ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Les réponses vous sont apportées par cette fiche métier de manutentionnaire.

Manutentionnaire
Sommaire

    Métier d’agent de manutention

    En charge de l’arrivage, du stockage et de la mise en rayon des marchandises, l’agent de manutention met tout en œuvre pour faire tourner le magasin et éviter les ruptures de stock dans les chaînes de production.

    Découvrez la profession en détail : mission, formation, recrutement, reconversion.

    Qu’est-ce qu’un manutentionnaire ?

    Ce professionnel est en charge de la manutention des marchandises stockées dans les dépôts d’une entreprise.

    À savoir qu’il existe deux types de manutentionnaires, l’agent de manutention simple qui n’a accès qu’aux machines non motorisées et le manutentionnaire cariste qui lui, manipule des engins motorisés.

    Les deux postes seront amenés à intervenir tout au long de l’acheminement des différentes marchandises.

    Missions du manutentionnaire

    L’agent de manutention peut évoluer dans différents secteurs mais il aura toujours les mêmes tâches à effectuer :

    • Réception des marchandises
    • Contrôle de la qualité des produits 
    • Triage et stockage des produits selon les indications
    • Conditionnement des marchandises pour les transports
    • Nettoyage des zones de stockage 
    • Signalement des marchandises détériorées ou manquantes
    • ...

    Où exercer le métier d'agent de manutention ?

    Le poste d’agent de manutention peut s’exercer dans tous les secteurs d’activité nécessitant la gestion de marchandises.

    C’est un métier très demandé car il est important d’avoir ce type de poste au sein de ce type d’entreprise.

    Mais même si le secteur de la manutention reste stable avec beaucoup de demandes, il est important de spécifier que les entreprises proposent très souvent des missions d’intérim ou des contrats à durée déterminée (CDD).

    Qualités requises pour devenir manutentionnaire

    L’agent de manutention doit dans un premier temps avoir des notions en logistique et en informatique.

    Le sens du contact devra aussi faire partie de ses qualités afin de pouvoir communiquer avec les autres corps de métier qui interviendront au cours de ses opérations.

    Il doit aussi avoir une bonne condition physique car il sera amené à soulever de lourdes charges tout au long de la journée.

    Enfin, il devra faire preuve de résistance afin de supporter les conditions de travail éprouvantes dans lesquelles il sera parfois amené à travailler (grande chaleur, zone frigorifique, poussière etc…)

    Comment devenir agent de manutention ?

    Le métier de manutentionnaire est accessible sans diplôme ni expérience professionnelle.

    Cependant il est obligatoire d’obtenir le (CACES) certificat d’aptitude d’une spécialisation pour pouvoir prétendre au poste de cariste ou au poste de préparateur de commandes.

    Malgré tout, une personne ayant déjà travaillé en entreprise ou plus précisément dans ce secteur d’activité sera valorisée.

    Evolutions possibles du manutentionnaire

    L’agent de manutention peut évoluer après quelques années d’expérience vers un poste de chef d’équipe ou de responsable des stocks.

    Avec une formation supplémentaire, il pourra même s’orienter vers les postes de pontier grutier ou magasinier.

    L’évolution professionnelle d’un agent de manutention varie beaucoup selon le secteur d’activité dans lequel il opère.

    Salaire d’un agent de manutention

    Le salaire moyen d’un agent de manutention en France est de 19 988€ par an soit 1 666€ par mois.

    Les manutentionnaires débutants pourront toucher un salaire environnant les 1643€ par mois tandis que les plus expérimentés 1871€ par mois

    Compétence de base pour se lancer 

    Savoir-faire

    • Charger des marchandises, des produits
    • Décharger des marchandises, des produits
    • Trier et répartir les colis, marchandises selon les indications (codification, format, poids, nombre, ...)
    • Déplacer des produits vers la zone de stockage
    • Ranger des produits ou marchandises selon leurs dates de validité et les conditions de conservation
    • Réaliser un inventaire
    • Identifier les caractéristiques de marchandises
    • Repérer et signaler les produits détériorés ou manquants
    • Entretenir des locaux
    • Entretenir un poste de travail

     

    Savoir

    • Appréciation de charge
    • Lecture de codes et symboles
    • Techniques de comptage
    • Modalités de chargement/déchargement de marchandises
    • Règles et consignes de sécurité
    • Gestes et postures de manutention
    • Utilisation d'engins de manutention non motorisés (transpalette, diable, ...)

     

    (Source : ROME)

    Par où commencer sa reconversion de manutentionnaire ?

    Changer de métier au profit de celui de manutentionnaire n'est pas assimilable à une opportunité que vous pouvez saisir au "bon moment". C'est un projet, comme tout autre, que vous devez anticiper en prenant le temps nécessaire. Comme le disait Arthur Ashe, "une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation"…

    Vouloir se former, en prélude à votre reconversion professionnelle de manutentionnaire, peut-être une décision salutaire surtout si vous n’avez aucune des formations initiales précédemment listées ou des compétences indiquées ci-avant. 

    La formation peut en effet être, dans une certaine mesure, la clé d’une reconversion professionnelle en tant que manutentionnaire mais pas forcément car une chose est sûre : se reconvertir ne rime pas toujours avec se former.  

    Le mieux est de prendre le temps de préparer votre reconversion professionnelle en faisant le point sur votre situation et vos compétences actuelles. Pour cela, faire appel à un expert en évolution professionnelle pourra être un excellent préalable. Cela mettra à nu vos forces et faiblesses en matière de connaissances et d’aptitudes, et, conséquemment, vos besoins réels en formation (personnalisée), y compris l’organisme de formation qui répondra le plus précisément possible à ces besoins.

    Comment financer votre reconversion ?

    Il existe différents dispositifs pour financer en tout ou partie votre reconversion.

    Salariés en CDI, en CDD ou en intérim

    1. Compte personnel de formation (CPF)
    2. CPF de transition professionnelle  
    3. Plan de développement des compétences 
    4. promotion par alternance Pro-A

    Demandeur d’emploi

    1. Compte personnel de formation (CPF)
    2. Aide Individuelle à la Formation (AIF) 
    3. Contrat de professionnalisation

    Intérimaire

    1. Compte personnel de formation (CPF)
    2. CPF de transition professionnelle  
    3. Contrat de professionnalisation
    4. FAFTT (Fonds d’assurance Formation du Travail Temporaire)

    Indépendant

    1. Compte personnel de formation (CPF)
    2. FAF (fonds d’assurance formation)
    3. Crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

    Fonctionnaire

    1. Compte personnel de formation (CPF)
    2. Congé de formation professionnelle (CFP)

     

    Perdu(e) dans votre vie professionnelle ?
    En moins de 2 min., découvrez comment donner un second souffle à votre carrière
    Faites le test