Magasinier | Fiche métier

Quelles sont les missions du magasinier ? Quelle formation suivre pour exercer ce métier ? Quels sont ses débouchés et son salaire ? Découvrez cette profession en détail : missions, formations, salaire.

Magasinier
Sommaire

    Métier de magasinier

    Quelle que soit la nature des marchandises, le magasinier planifie leur livraison, les réceptionne, les transporte, les stocke et les expédie. Des missions variées qui en font un maillon essentiel de la chaîne logistique. Métier accessible sans diplôme, il est idéal pour une reconversion professionnelle à condition d’acquérir certaines compétences. Envie d’en savoir plus ? Suivez le guide.

    Qu’est-ce qu’un magasinier ? 

    Le métier de magasinier consiste à assurer la réception, le transport, le stockage et la distribution de matières premières ou de marchandises.

    Il travaille généralement au sein des entreprises mais également pour des grossistes ou des grandes surfaces : 

    • Les entreprises de logistique et de transports recrutent des magasiniers pour leurs entrepôts.
    • Dans les entreprises industrielles, il travaille au sein de magasins internes où sont stockés les matières premières nécessaires à la production ainsi que les produits finis destinés à la vente
    • Les grossistes et grandes surfaces emploient également de nombreux magasiniers pour assurer les fonctions de chargement, de déchargement ou encore de rangement.

    Les offres d’emploi de magasiniers sont nombreuses notamment en Ile de France.

    Les missions d’un magasinier

    Qu’il s’agisse de matières premières, de matériaux divers ou de produits finis, le magasinier assure différentes tâches :

    • Réception et vérification de la commande : il décharge le camion tout en s’assurant de la qualité de la marchandise et de sa conformité avec la commande.
    • Consolidation des produits destinés à une commande
    • Etiquetage des articles et des cartons
    • Conditionnement, assemblage et emballage
    • Chargement de camions
    • Acheminement des colis en zone d’expédition, de stockage ou de production
    • Entretien, maintenance et nettoyage du matériel et des équipements
    • Autres missions : rangement, nettoyage, inventaire de stock
    • ...

    Qualités requises pour devenir magasinier

    Bonne condition physique

    Bien que les chariots élévateurs, les transpalettes et autres équipements aient améliorés le quotidien du professionnel, les déplacements restent très fréquents ainsi que le travail debout. De plus, il doit supporter un environnement de travail bruyant, la poussière et des conditions climatiques parfois difficiles.

    Habileté

    Pour exploiter le moindre centimètre carré et y stocker des produits, le magasinier doit avoir le compas dans l’oeil. Ainsi, il doit prendre en compte la hauteur, le poids et la distance… lorsqu'il charge, décharge et range les produits.

    Organisation et réactivité

    Le magasinier doit se montrer organiser et avoir le sens de l’anticipation afin de réaliser ses missions tout en respectant les délais. 

    Rigueur

    Il  doit faire preuve de vigilance sur la qualité et la quantité des marchandises qui constituent son stock, sous peine de faire perdre des ventes à l’entreprise.

    Disponibilité

    Dans ce métier, il est courant de travailler en horaires décalés, de nuit, les week-ends et jours fériés. 

    Compétences informatiques

    Avec l’automatisation de certaines tâches et l’informatisation des activités de gestion du transport et de l’entreposage, le magasinier doit maîtriser certains logiciels et outils (serveur à commande vocale, pistolet laser, terminaux embarqués sur les chariots…).

    Possession d’un CACES

    Pour utiliser un chariot élévateur ou un transpalette, l’obtention d’un CACES (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité), conditionné à l’aptitude médicale (à renouveler périodiquement), est obligatoire. Avec la possession d’un CACES, on parle alors de magasinier-cariste.

    Formations pour devenir magasinier

    Ce métier est accessible sans diplôme spécifique. Néanmoins, pour faciliter le recrutement ou accélérer l’évolution une fois en poste, la possession d’un diplôme peut être un atout.

    Formation initiale

    CAP opérateur logistique

    Ce diplôme est proposé par une dizaine d'établissements franciliens dont le CFA transport et logistique AFTRAL – Rungis (94) et le CFA Promotrans Ile-de-France - Antenne de Vitry-sur-Seine (94).

    BAC professionnel logistique

    Bien qu’un CAP soit suffisant, le recrutement se fait de plus en plus avec le baccalauréat professionnel logistique. Ce diplôme se prépare en 3 ans après la classe de 3ème ou en 2 ans après un CAP dans de nombreux établissements dont 25 en Île-de-France.

    Formation continue

    Le métier de magasinier est également accessible par la voie de la formation continue des adultes en préparant un des titres professionnels suivants :  

    • Cariste d’entrepôt proposé par Promotrans et l’ AFPA…
    • Agent magasinier auprès de l'AFTRAL et l’AFPA
    • Technicien en logistique d’entreposage proposé par le GRETA et l’AFPA

    Évolutions possibles du magasinier

    Après plusieurs années d’expérience à condition de faire preuve de motivation et de réelles capacités managériales, il peut accéder aux métiers de chef magasinier, de gestionnaire de stocks, de chef de quai, de responsable logistique, de responsable d'un centre de messagerie ou d'entreposage...

    Salaire d’un magasinier

    Un magasinier débutant est généralement payé au SMIC. Après quelques années d’expérience, il peut atteindre 1600€ brut par mois.