Passionné par la nature, l’agriculteur est un véritable chef d'entreprise, qu'il gère un élevage d’animaux, cultive des céréales ou bien qu’il produise des légumes ou des fruits… Découvrez cette profession en détail : mission, salaire, formations possibles, reconversion. 

Sommaire

    Agriculteur : présentation du métier

    Qu’est-ce qu’un agriculteur ou chef d'exploitation agricole ? 

    L'agriculteur moderne joue en effet un rôle multifacette dans la société contemporaine. Jadis considéré principalement comme un travailleur de la terre, il est désormais reconnu comme un entrepreneur à part entière, participant activement à l'économie et à la sécurité alimentaire. Que ce soit en tant que propriétaire exploitant, locataire des terres ou employé agricole, il est impliqué dans la gestion de la production agricole, que ce soit par le biais de l'exploitation biologique ou intensive.

    En tant que chef d'entreprise, le chef d’exploitation agricole doit gérer tous les aspects de son exploitation, incluant la planification des cultures, la gestion des ressources, la surveillance des marchés, la gestion financière, ainsi que le respect des normes de sécurité et de qualité. Il doit prendre des décisions stratégiques pour maximiser la rentabilité de son exploitation tout en maintenant des pratiques durables et respectueuses de l'environnement.

    De plus, l'agriculteur peut être impliqué dans la production animale, que ce soit pour la viande, le lait, les œufs ou d'autres produits dérivés. Cette facette de son activité nécessite également une expertise spécifique en matière de soins aux animaux, de gestion de la reproduction et de la santé, ainsi que de conformité aux réglementations en matière de bien-être animal.

    En ce qui concerne la production végétale, l'agriculteur peut cultiver une variété de cultures, y compris les céréales, les oléagineux, les légumes, les fruits et les vignes. Chaque type de culture présente ses propres défis et exigences, allant de la gestion des sols et de l'eau à la lutte contre les maladies et les ravageurs.

    En somme, l'agriculteur moderne est un acteur clé de la chaîne alimentaire, combinant savoir-faire traditionnel et compétences entrepreneuriales pour répondre aux défis contemporains de la production agricole tout en contribuant à la sécurité alimentaire et au développement économique.

    Missions de l'agriculteur

    La gestion administrative de l'exploitation agricole, incluant la comptabilité et les tâches administratives, est cruciale pour assurer le bon fonctionnement de la ferme. Cela comprend également la planification des activités agricoles, le suivi de l'évolution des cultures et la réalisation d'interventions sur le terrain telles que la préparation du sol, les semis, la protection des cultures et le désherbage.

    Une fois les cultures arrivées à maturité, l'agriculteur procède à la récolte, suivie de la vente de la récolte à une coopérative ou à un négoce, en cherchant toujours à obtenir le meilleur prix possible.

    Parallèlement, l'entretien du matériel agricole tel que les tracteurs, les machines et les outils, ainsi que des bâtiments de la ferme, est nécessaire pour garantir leur bon fonctionnement à long terme.

    En ce qui concerne la production animale, l'agriculteur prend en charge les soins et l'alimentation des animaux, veillant à leur bien-être et à leur santé. Cela peut inclure l'entretien des lieux de pâturage pour assurer des conditions optimales de vie pour le bétail.

    Pourquoi une reconversion en tant que Chef d’exploitation agricole ?

    • Être son propre patron
    • Diversité de tâches
    • Contact direct avec la nature
    • Rôle indispensable pour la population
    • Métier à la pointe de la technologie

    Formations pour devenir agriculteur

    Formation initiale

    Niveau CAP

    • CAP agricole (CAPA) métiers de l’agriculture qui se prépare en deux ans après la classe de troisième à temps plein ou en apprentissage.
    • CAP agricole agricultures des régions chaudes qui se prépare en deux ans après la classe de troisième à temps plein ou en apprentissage.

    Niveau Bac

    Pour s'installer à son compte et obtenir les aides nécessaires à l'installation, il faut justifier d’une capacité professionnelle agricole qui demande au moins d'avoir le niveau bac.

    • Bac Professionnel Conduite et gestion de l'entreprise agricole (CGEA) : accessible en trois ans après la classe de troisième ou en 2 ans après un CAP du secteur (sous certaines conditions)
    • Bac Professionnel Conduite de productions horticoles : accessible en trois ans après la classe de troisième ou en 2 ans après un CAP du secteur (sous certaines conditions)
    • BP Responsable d'entreprise agricole : accessible en 2 ans après un CAPA ou après un BEP ou une classe de seconde

    Niveau Bac + 2

    • BTSA Métiers du végétal : alimentation, ornement et environnement (ex BTSA Production horticole)
    • BTSA Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole (ACSE)
    • BTSA Productions animales
    • BTSA Agronomie et cultures durables (ex BTSA Agronomie : productions végétales)

    Ces diplômes, accessibles en 2 ans après un diplôme de niveau bac ou équivalent du domaine agricole, permettent d'exercer des fonctions de production, mais aussi de conseil, de recherche, ou encore des fonctions commerciales.

    Niveau Bac + 5

    • Diplôme d'ingénieur agricole ou agronome

    Formation continue

    Pour ceux qui souhaiteraient se reconvertir et devenir agriculteur, les différents diplômes du secteur agricole sont accessibles dans le cadre de la formation continue notamment au sein d’un centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA). 

    D’autres certifications de spécialisation existent comme le CS Conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation.

    Ces formations pourraient vous intéresser

    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA Aménagements paysagers (AP)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA Analyse, Conduite et Stratégie de l’Entreprise agricole (ACSE)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA ACSE à orientation Agriculture Biologique (AB)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    BTSA Viticulture-œnologie (VO)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Ecole Supérieure des Agricultures
    Bac professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole (CGEA)
    Proposé par Ecole Supérieure des Agricultures
    1 ou 2 ans
    À distance
    Nous contacterFinançable CPF
    Voir la formation
    Formations agriculture
    Trouvez les formations agriculture adaptées à votre profil et démarrez votre nouvelle carrière.
    Trouvez votre formation
    • Moins d’1 minute
    • Sans engagement
    • Plus de 100 partenaires

    Qualités requises pour devenir agriculteur

    Pour exercer ce métier, l’amour de la nature et des animaux est indispensable mais ne suffit pas pour autant.

    Cette profession convient parfaitement à tous les candidats souhaitant travailler dehors mais cela implique de faire face aux aléas climatiques (sécheresse, vent, neige, froid et inondation).

    A cela s’ajoutent des conditions d’exercice assez difficiles : baisse de la rentabilité des productions, hausse des charges, chute constante des prix agricoles, lourd emprunt à rembourser...

    Véritable chef d’entreprise, il doit posséder de solides connaissances en gestion, en comptabilité, administratives et commerciales…. pour assurer la rentabilité de son exploitation.

    Doté d’une grande polyvalence, un exploitant agricole ne compte pas ses heures week-ends et jours fériés compris.

    Salaire d’un chef d'exploitation agricole

    La plupart du temps indépendant, sa rémunération varie selon le type et la taille de l'exploitation.

    A cause de la baisse des prix des produits et de l'augmentation des charges, les marges se resserrent et les revenus diminuent dans beaucoup d'exploitations.

    Tendances de la profession de l'agriculteur

    Avec la libéralisation des marchés, les exploitations de petite taille tendent à disparaître au profit d'exploitations de plus en plus importantes.

    Parce que nous pouvons vivre sans agriculture, l'État propose de nombreux dispositifs d'aide à l'installation aux futurs jeunes exploitants agricoles.

    Article mis à jour le 29/03/2024
    Trouver votre formation
    Les métiers du secteur Agriculture
    Trouvez votre formation